Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

ÉDUCATION L'accès à l'éducation dans le monde

L'accès à l'enseignement primaire

Les taux bruts de scolarisation

Scolarisation primaire : taux brut - crédits : Encyclopædia Universalis France

Scolarisation primaire : taux brut

Le taux brut de scolarisation rapporte les effectifs inscrits dans l'enseignement primaire à la population cible correspondante (soit la totalité des enfants ayant les âges correspondant théoriquement à l'enseignement primaire). Si l'on en croit cet indicateur, les pays en développement et les pays en transition (107 p. 100) dépassent les pays développés (101 p. 100) [tabl. 1].

La raison en est que leurs systèmes éducatifs accueillent beaucoup d'élèves plus âgés que les générations du dénominateur. En effet, les élèves inscrits dans un cycle donné n'ont pas tous l'âge de la population cible correspondante. Certains, en petit nombre, sont plus jeunes. D'autres, plus nombreux, sont plus âgés. Cela est dû soit à des redoublements, soit à des entrées tardives dans le cycle. Ces débordements expliquent que le taux de scolarisation puisse dépasser la valeur de 100 p. 100, alors même que l'éducation pour tous n'est pas atteinte.

Redoublement scolaire - crédits : Encyclopædia Universalis France

Redoublement scolaire

On observe ainsi de forts contrastes d'une région à l'autre concernant les redoublements (tabl. 2) : l'Afrique subsaharienne affiche un taux record de près de 18 p. 100, suivie par l'Asie du Sud (9,2 p. 100) et l'Amérique latine (5,9 p. 100). À l'autre extrémité, trois régions – l'Amérique du Nord et l'Europe occidentale, l'Asie centrale et l'Europe centrale et orientale – connaissent des taux de redoublement inférieurs à 2 p. 100.

Il convient ici de souligner que le redoublement entraîne plus d'inconvénients que d'avantages, notamment en matière d'impact pédagogique sur la réussite des élèves redoublants, en matière de coûts additionnels sur les budgets éducatifs et enfin en matière d'impact sur la taille des classes. Cet ensemble d'inconvénients explique qu'un grand nombre de pays adoptent désormais des politiques éducatives visant à réduire la propension à redoubler.

Les taux nets de scolarisation

Pour contourner les inconvénients du taux brut, on calcule un taux net, qui garde le même dénominateur, mais réduit le numérateur aux seuls effectifs scolarisés ayant les âges correspondants à la population scolarisable du dénominateur. C'est un taux plus difficile à calculer, car il ne suffit plus de collecter des données sur le nombre d'élèves, mais également sur leurs âges. Avec le temps, le nombre de pays qui peuvent fournir des taux nets, notamment au niveau primaire, s'est accru et l'on dispose aujourd'hui d'une série homogène depuis 1990.

Scolarisation primaire : taux net - crédits : Encyclopædia Universalis France

Scolarisation primaire : taux net

La région la plus défavorisée est l'Afrique subsaharienne avec 2 enfants sur 3 scolarisés à l'âge théorique (65 p. 100), suivie des États arabes, avec 81 p. 100 et de l'Asie du Sud avec 86 p. 100 (tabl. 3). Ces trois régions sont les plus en retard en matière d'accès à l'éducation. Leur taux net est beaucoup plus faible que leur taux brut du fait de l'importance des redoublements dans ces pays. Il faut préciser ici que ce taux net donne toutefois une image quelque peu pessimiste de l'atteinte de l'objectif d'éducation pour tous, dans la mesure où ce n'est pas parce qu'un enfant rentre tardivement à l'école primaire ou y redouble que l'on doit considérer qu'il y a échec.

La décennie 1990 a connu peu de progrès, contrairement aux espoirs suscités par la conférence de Jomtien. Le taux net n'a connu qu'un gain d'un point au niveau mondial ; l'Afrique subsaharienne et les États arabes n'ont pas ou peu avancé ; seule l'Asie centrale et l'Amérique latine affichent des progressions sensibles.

À partir de 1999 toutefois, la situation s'améliore : on observe un gain de 3 points en 5 ans, soit un rythme de croissance près de six fois supérieur[...]

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

Classification

Pour citer cet article

François ORIVEL. ÉDUCATION - L'accès à l'éducation dans le monde [en ligne]. In Encyclopædia Universalis. Disponible sur : (consulté le )

Article mis en ligne le et modifié le 10/02/2009

Médias

Scolarisation primaire : taux brut - crédits : Encyclopædia Universalis France

Scolarisation primaire : taux brut

Redoublement scolaire - crédits : Encyclopædia Universalis France

Redoublement scolaire

Scolarisation primaire : taux net - crédits : Encyclopædia Universalis France

Scolarisation primaire : taux net

Autres références

  • ÉDUCATION / INSTRUCTION, notion d'

    • Écrit par
    • 1 299 mots

    On pourrait penser, dans un premier temps, que les rapports entre « éduquer » et « instruire » sont simples à établir. Si l'on se réfère à la définition qu' Emmanuel Kant donne de l'éducation, à la fin du xviiie siècle, l'instruction apparaît, à côté « des soins, de...

  • AFGHANISTAN

    • Écrit par , , , , , , et
    • 37 316 mots
    • 19 médias
    Par ailleurs, les politiques publiques, largement imposées de l'extérieur, sont irréalistes dans leur définition. Ainsi, l'éducation est l'un des seuls domaines où le ministère afghan est un acteur central, notamment parce qu'il gère le personnel. Pourtant, la stratégie, définie par les organisations...
  • ALPHABÉTISATION

    • Écrit par , et
    • 8 963 mots
    ...marchands. En France, l'écriture de la langue française et l'invention de l'imprimerie vont rendre définitive la sécularisation de la culture écrite. C'est autour des xvie et xviie siècles qu'une demande d'école, émanant des communautés urbaines et parfois rurales, s'affirme. Dès lors, l'histoire...
  • ARNOLD THOMAS (1795-1842)

    • Écrit par
    • 366 mots

    Éducateur britannique, headmaster (directeur) de la célèbre public school de Rugby, Thomas Arnold exerça une forte influence sur l'éducation privée en Angleterre. Il était le père du poète et critique Matthew Arnold.

    Né le 13 juin 1795 à East Cowes, sur l'île de Wight, Thomas Arnold fait...

  • ART (Aspects culturels) - La consommation culturelle

    • Écrit par
    • 4 058 mots
    • 2 médias
    ...tient les goûts en matière de culture légitime pour un don de la nature, l'observation scientifique montre que les besoins culturels sont le produit de l' éducation : l'enquête établit que toutes les pratiques culturelles (fréquentation des musées, des concerts, des expositions, lecture, etc.)...
  • Afficher les 111 références