WIND EDGAR (1900-1971)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Historien de l'art ayant enseigné en Allemagne, puis aux États-Unis et en Grande-Bretagne, Edgar Wind est surtout connu en France par la traduction que Pierre-Emmanuel Dauzat fit de deux de ses ouvrages, Art et anarchie (Gallimard, 1988) et Mystères païens de la Renaissance (Gallimard, 1992), qui en firent un théoricien de l'art et le représentant de l'école d'Aby Warburg. Le premier livre était le recueil de ses Reith Lectures, six émissions radiophoniques qu'il donna à la British Broadcasting Corporation en 1960 et qu'il publia en 1963 ; le second étudiait la renaissance des anciens mystères du paganisme dans l'art et la philosophie néo-platonicienne de la Renaissance, et parut en 1958 pour devenir un classique sur le sujet. Par sa formation comme par son œuvre, Edgar Wind dépassa les différentes catégories reconnues de la discipline et associa tout au long de sa carrière les points de vue du philosophe et du connaisseur d'art.

À l'école de Warburg

Edgar Wind est né à Berlin en 1900. Il commença par former son goût à l'étude des classiques et s'orienta ensuite vers la philosophie et l'histoire de l'art à Berlin, Fribourg, Vienne. En 1922, il obtint sa thèse de doctorat à Hambourg, sous la direction d'Erwin Panofsky (1892-1968), avec un travail sur les rapports entre l'expérience esthétique et les faits historiques. Toujours à Hambourg, il suivit les cours d'Ernst Cassirer (1874-1945) avant de prendre ses distances et d'acclimater à l'étude de l'art le pragmatisme de Charles S. Peirce (1839-1914), qu'il découvrit alors qu'il enseignait la philosophie en Caroline du Nord, au cours d'un séjour aux États-Unis pendant les années 1925-1927. De retour à Hambourg, il devint assistant de recherche à la bibliothèque Warburg et profita de ses immenses lectures pour réussir la synthèse du pragmatisme avec le concept d'h [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

  • : ancien élève de l'École normale supérieure, agrégé de l'Université, ancien membre de l'École française de Rome, professeur d'histoire de l'art médiéval à l'université de Bourgogne

Classification


Autres références

«  WIND EDGAR (1900-1971)  » est également traité dans :

ART (Le discours sur l'art) - Iconologie

  • Écrit par 
  • Jan BIALOSTOCKI
  •  • 4 344 mots

Dans le chapitre « Origines de la nouvelle méthode : Aby Warburg »  : […] Pour W.S. Heckscher l'iconologie comme méthode est née en 1912. Cette année-là, en effet, Aby Warburg présenta au Congrès international d'histoire de l'art à Rome un rapport qui fit sensation sur les fresques peintes par Francesco Cossa et ses collaborateurs au palais Schifanoia de Ferrare. Ces fresques, que les critiques et les historiens n'avaient pas réussi à interpréter, ont été expliquées […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/art-le-discours-sur-l-art-iconologie/#i_28441

PÄCHT OTTO (1902-1988)

  • Écrit par 
  • Daniel RUSSO
  •  • 2 814 mots

Dans le chapitre « Le livre comme occasion formelle de l'œuvre d'art »  : […] Au début du processus de fabrication d'un livre au Moyen Âge, processus social, politique, religieux, artistique, il y a le passage du rouleau de papyrus, le volumen antique, au codex de parchemin de l'Antiquité chrétienne et du haut Moyen Âge. En effet, à partir de l'époque de Constantin, plus encore avec la reconnaissance de la religion chrétienne co […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/otto-pacht/#i_28441

Voir aussi

Pour citer l’article

Daniel RUSSO, « WIND EDGAR - (1900-1971) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 26 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/edgar-wind/