VARÈSE EDGAR

Maturité et invention

Le 1er avril 1917, dans un concert à la mémoire des morts « de toutes les nations », Varèse dirigea à New York la Messe de requiem de Berlioz et obtint un triomphe. On lui proposa la direction de l'orchestre de Cincinnati. Mais le mépris des convenances que Varèse affichait lui fut fatal. Quand il vint donner le concert « d'essai », il eut l'imprudence de descendre à l'hôtel avec sa compagne qui n'était pas encore sa femme. Malgré le succès du concert, son engagement comme chef d'orchestre permanent lui fut refusé par suite de cet outrage aux mœurs puritaines du pays.

Varèse renonça alors pour toujours au métier de chef d'orchestre et resta exclusivement compositeur. Il voulait tisser sa musique avec « les fibres vivantes de son être », et non en appliquant des principes qu'il trouvait périmés. C'est pourquoi il rejeta d'abord tout système qui, comme le système tempéré, donne des échelles sonores fixes et arbitraires alors qu'il existe tant d'autres possibilités. Comme Berlioz et Debussy, il se lança à leur suite à la recherche du « son pur », et réhabilita le « bruit » qui est, pour lui, un « son en formation ». Au terme de musique il substitua l'expression de « sons organisés » et, enfin, la recherche de sonorités nouvelles l'amena à l'emploi d'instruments non classiques, éventuellement exotiques. Il inventa de nouveaux instruments, en modifia d'autres, pour traduire au plus près sa conception sonore et affiner son langage. Souvent, les œuvres qu'il concevait étaient injouables avec les instruments existants.

Varèse pensait que le son est susceptible de modifications grâce à sa plasticité : résultante de trois composantes – timbre, intensité, hauteur –, il se modifie si l'on modifie l'une d'entre elles. Agissant par des moyens appropriés, d'abord artisanaux puis techniques, Varèse a réussi à transformer un son donné ; musicien-alchimiste, il est le premier à avoir obtenu ce qu'il appelle « la transmutation de la matière sonore ».

Après un séjour de quatre ans en Fra[...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages


Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis



Écrit par :

Classification


Autres références

«  VARÈSE EDGAR (1883-1965)  » est également traité dans :

VARÈSE EDGAR - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Juliette GARRIGUES
  •  • 703 mots

22 décembre 1883 Edgard Victor Achille Charles Varèse naît à Paris . Il signera tour à tour Edgar ou Edgard. 18 décembre 1915 Varèse part s'installer à New York, où il arrive le 29 décembre. 1921 Varèse fonde, avec le harpiste et compositeur Carlos Salzédo, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/varese-reperes-chronologiques/

AMÉRIQUES (E. Varèse)

  • Écrit par 
  • Juliette GARRIGUES
  •  • 270 mots

Avec sa pièce pour grand orchestre Amériques, composée entre 1918 et 1921 et créée à Philadelphie le 9 avril 1926 par l' Orchestre de Philadelphie dirigé par Leopold Stokowski , Edgar Varèse s'affirme véritablement comme l'architecte des sons inouïs. À l'instar du Pierrot lunaire de Schönberg (1912) ou du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ameriques/#i_33977

ACOUSMATIQUE MUSIQUE

  • Écrit par 
  • François BAYLE
  •  • 7 828 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Support-espace »  : […] 1958. Exposition universelle à Bruxelles. Le pavillon Philips, dessiné par Iannis Xenakis, présentait le Poème électronique de Varèse précédé de Concret PH de Xenakis sur trois voies distribuées sur quinze canaux de quatre cent cinquante haut-parleurs répartis sur les surfaces gauches en voile de béton […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/musique-acousmatique/#i_33977

DUSAPIN PASCAL (1955-    )

  • Écrit par 
  • Alain FÉRON
  •  • 1 615 mots

Dans le chapitre « Sous le signe de Xenakis et de Varèse »  : […] Fuite : car, comme Xenakis et Edgar Varèse – dont Arcana l'a très tôt fasciné –, Dusapin refuse les notions de thème et de développement et tient à assumer le paradoxe consistant à trouver l'unité dans la discontinuité de son discours […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pascal-dusapin/#i_33977

JOLIVET ANDRÉ (1905-1974)

  • Écrit par 
  • Alain PÂRIS
  •  • 1 615 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Une formation originale »  : […] la composition avec Paul Le Flem, qui le présente à Edgar Varèse en 1930 ; cette rencontre décisive va révéler au jeune compositeur sa voie véritable. Varèse lui fait découvrir le pouvoir du son et les ressources infinies que constitue l'apport des bruits à la musique. D'autres influences se font sentir à cette époque, notamment celles de Berg […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/andre-jolivet/#i_33977

LE FLEM PAUL (1881-1984)

  • Écrit par 
  • Alain PÂRIS
  •  • 944 mots

Le compositeur français Paul Le Flem se situe en marge des courants et du temps. Sa patrie bretonne trouve un large écho dans sa musique, et il a su concilier cette source d'inspiration avec une écriture faisant revivre les principes de base de la musique polyphonique ou du chant grégorien […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paul-le-flem/#i_33977

MUSICA FESTIVAL

  • Écrit par 
  • Juliette GARRIGUES
  •  • 928 mots

Lors de sa première édition, en 1983, le festival rend hommage à Edgar Varèse, l'un des plus grands compositeurs contemporain, le précurseur de la désintégration des timbres. Simultanément, il réhabilite deux compositeurs parmi les plus originaux du xxe siècle : l'Italien […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/festival-musica/#i_33977

ŒUVRE D'ART TOTALE

  • Écrit par 
  • Philippe JUNOD
  •  • 8 394 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « « De la musique avant toute chose » »  : […] les arts est nécessaire, c'est une œuvre d'art totale », écrivait Klausz, l'un des membres du groupe. Quant aux projets de Varèse, ils s'inscrivent aussi, à leur manière, dans le sillage de Wagner. Faisant fréquemment appel à des écrivains, le compositeur élaborait successivement The One-all-Alone ou L'Astronome (1927, inachevé), […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/oeuvre-d-art-totale/#i_33977

ORCHESTRE

  • Écrit par 
  • Michel PHILIPPOT
  •  • 6 753 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Les nouvelles tendances »  : […] sur bande magnétique ? La première tentative importante de ce genre fut réalisée par Varèse dans son œuvre Déserts (1950-1954), pour orchestre d'harmonie et bande magnétique. Parmi les nombreuses difficultés à résoudre, l'une des principales était celle de la synchronisation, car le jeu des instrumentistes humains possède une […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/orchestre/#i_33977

PERCUSSION, musique

  • Écrit par 
  • Jean GAUTHIER, 
  • Sylvio GUALDA, 
  • Paul MÉFANO
  •  • 5 622 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « Évolution de la percussion dans l'orchestre occidental »  : […] (quatre pianos, aux sonorités souvent martelées, rallient vigoureusement une percussion très diversifiée) ; et, surtout, 1931, Ionisation d'Edgar Varèse (treize batteurs jouent de trente-six instruments !). Cette partition marque une date importante, car c'est la première œuvre occidentale dédiée à la percussion seule, et d'une valeur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/percussion-musique/#i_33977

RIHM WOLFGANG (1952-    )

  • Écrit par 
  • Juliette GARRIGUES
  •  • 1 326 mots
  •  • 1 média

Luigi Nono. Mais, au début des années 1970, Rihm découvre Edgar Varèse ; c'est la révélation. Pour Varèse, le son est le matériau brut, la musique n'est rien d'autre que du « son organisé ». L'investissement de Varèse dans la recherche de nouveaux moyens techniques capables de produire des sons inouïs, la force primitive, quasi incantatoire, qui […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/wolfgang-rihm/#i_33977

SPATIALISÉE MUSIQUE

  • Écrit par 
  • Alain FÉRON
  •  • 521 mots

Il faudra attendre la révolution électronique pour qu'un compositeur, Edgar Varèse, prenne pleinement en compte, dans son Poème électronique (élaboré de septembre 1957 à la fin d'avril 1958 et créé le 2 mai 1958), la spatialisation de la musique en disposant plus de quatre cents haut-parleurs à l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/musique-spatialisee/#i_33977

VENT INSTRUMENTS À

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 6 495 mots
  •  • 22 médias

Dans le chapitre « Les trompettes »  : […] (avec percussion), deux concertos, un arioso baroco (avec orgue), œuvres de rutilance et de grande habileté instrumentale. Varèse, qui affectionne lui aussi les instruments à vent (onze dans Intégrales, 1926), demande dans Ecuatorial (1934) trois trompettes à côté de quatre trombones, un orgue, deux ondes Martenot et la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/instruments-a-vent/#i_33977

Pour citer l’article

Hilda JOLIVET, « VARÈSE EDGAR », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le . URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/edgar-varese/