FAURE EDGAR (1908-1988)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Homme politique, historien, juriste, académicien, Edgar Faure ne pouvait pas rester longtemps loin du pouvoir et des honneurs. Cacique de la IVe République, il a siégé plus de six ans dans sept gouvernements et en a présidé deux sous Vincent Auriol et René Coty. Dignitaire de la Ve République, ministre de l'Agriculture et de l'Éducation nationale auprès du général de Gaulle, ministre d'État de Georges Pompidou, président de l'Assemblée nationale de 1973 à 1978, candidat pendant quelques jours à la présidence de la République en 1974, il a marqué plus de quarante ans de la vie politique française. Une intelligence aiguë et toujours en éveil, servie par une immense culture et une mémoire sans faille, une éloquence remarquable et un talent d'exposition qui lui permettait de rendre simples les questions les plus complexes, un goût prononcé pour la dialectique caractérisaient ce magicien du verbe qui, doué du génie de la conciliation, semblait avoir une vocation naturelle à occuper le devant de la scène publique.

Edgar Faure naît le 18 août 1908 à Béziers, d'un père médecin militaire et d'une mère issue d'une famille de médecins. Les diverses affectations de son père lui valent une scolarité mouvementée : classes enfantines à Verdun, collège à Narbonne. Après le lycée d'Orléans, il poursuit ses études secondaires au lycée Voltaire à Paris. Bachelier à quinze ans et demi, il obtient un accessit en histoire au concours général. Il s'ouvre au monde qui l'entoure, lit plusieurs quotidiens, est séduit par la pensée de Charles Maurras. Inscrit à la faculté de droit et aux langues orientales où il étudie le russe, il se lie d'amitié avec Pierre Mendès France. Il crée avec quelques camarades le Club de l'université de Paris, qui reçoit des étudiants de diverses sensibilités politiques pour de courtoises polémiques. Inscrit à la conférence du stage au barreau de Paris, il devient deuxième secrétaire de l [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  FAURE EDGAR (1908-1988)  » est également traité dans :

ALGÉRIE

  • Écrit par 
  • Charles-Robert AGERON, 
  • Jean LECA, 
  • Sid-Ahmed SOUIAH, 
  • Benjamin STORA
  • , Universalis
  •  • 42 026 mots
  •  • 21 médias

Dans le chapitre « Le soulèvement paysan du 20 août 1955 »  : […] Avec la dissolution de la principale organisation indépendantiste algérienne, le Mouvement pour le triomphe des libertés démocratiques (M.T.L.D.), et l'envoi, le 1 er  décembre 1945, de renforts militaires, Pierre Mendès France et François Mitterrand pensent mater sans peine une rébellion très minoritaire. Ils se trompent. Le 5 février 1955, Mendès France doit démissionner […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/algerie/#i_37687

CINQUIÈME RÉPUBLIQUE - La période post-gaullienne (1969-1981)

  • Écrit par 
  • Pierre BRÉCHON
  •  • 6 873 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « L'élection du « compagnon de route » »  : […] Douze personnes vont présenter leur candidature à l'élection présidentielle des 5 et 19 mai, mais trois seulement recueilleront un fort soutien. Plusieurs leaders de la majorité ont envisagé de se présenter. Deux vont très vite renoncer : Pierre Messmer, Premier ministre en exercice, et Edgar Faure, président de l'Assemblée nationale depuis 1973, ministre de l'Éducation nationale à partir de 1968 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cinquieme-republique-la-periode-post-gaullienne-1969-1981/#i_37687

FAURE LUCIE (1908-1977)

  • Écrit par 
  • Juliette M. TURLAN
  •  • 652 mots

Lucie Meyer, née à Paris, descend d'une famille alsacienne qui a fui l'occupation allemande. En 1931, elle rencontre Edgar Faure, jeune avocat. C'est une attirance spontanée, réciproque et définitive. De leur mariage sont nées deux filles, Sylvie et Agnès, qui deviendront toutes deux psychanalystes. Les grandes lignes de la vie de Lucie Faure peuvent se discerner dans sa prédilection pour les let […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lucie-faure/#i_37687

QUATRIÈME RÉPUBLIQUE

  • Écrit par 
  • Pierre BRÉCHON
  •  • 7 078 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les élections législatives de 1951 et 1956 »  : […] La IV e  République n'a connu que deux élections législatives, après celle de novembre 1946, qui s'était encore déroulée dans le climat de la Libération et du tripartisme. D'une certaine manière, on peut dire que les deux suivantes sont les seules vraiment typiques de la IV e  République. Si le terme du mandat de la première Assemblée avait été res […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/quatrieme-republique/#i_37687

Les derniers événements

18-20 novembre 1983 • FranceApparition de deux courants au sein du Parti radical valoisien

s'est dégagé au cours de ce congrès. Son animateur, Olivier Stirn, qui a recueilli un tiers des suffrages, milite en faveur d'une réunification de la famille radicale. Edgar Faure et Maurice Faure tenteront en décembre une démarche allant dans le sens de cette réunification, en se proposant de reconstituer une « école de pensée radicale ».  [...] Lire la suite

Pour citer l’article

Jean-Claude MAITROT, « FAURE EDGAR - (1908-1988) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 17 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/edgar-faure/