BOLOGNE ÉCOLE JURIDIQUE DE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le centre d'enseignement juridique le plus illustre du Moyen Âge. Les débuts de l'université de Bologne restent mal connus : Ravenne et Pavie avaient sans doute pendant le haut Moyen Âge tenu la première place en Italie pour un enseignement du droit, d'ailleurs assez modeste ; l'étude du droit est attestée à Bologne dans les dernières décennies du xie siècle, après la découverte du Digeste, qui lui donne un essor sans précédent. Des « docteurs », simples particuliers, mais ayant parfois obtenu la maîtrise ès arts, enseignent le droit. L'un d'eux, Pepo, est signalé comme avocat en 1072 et comme docteur ès lois en 1076. Un peu plus tard, Irnerius inaugure la grande lignée des juristes bolonais. L'enseignement semble se développer à Bologne à partir d'institutions privées, et l'université y prolonge une école épiscopale ou est une création communale. Mais le Studium bénéficie rapidement de l'appui de la comtesse Mathilde de Toscane, vicaire de l'empereur pour l'Italie du Nord, puis de l'empereur Frédéric Barberousse, qui prend sous sa protection spéciale les maîtres et les étudiants se rendant à Bologne et les soustrait à la juridiction ordinaire pour les soumettre à celle de l'évêque ou des propres docteurs de l'université. Plus tard, la papauté intervient dans la vie de l'université soit pour contrôler l'enseignement du droit canon, soit pour soutenir les étudiants en conflit avec les autorités communales ; en 1291 et en 1310, des bulles pontificales autorisent les titulaires de grades obtenus à Bologne à enseigner dans toutes les universités.

L'université de Bologne, universitas scolarium, est une université d'étudiants, corporation puissante, qui élit son recteur, pris parmi ses membres. Les rapports des étudiants avec la commune, souvent difficiles, aboutirent parfois à des exodes en masse, qui seront à l'origin [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

  • : professeur à la faculté de droit et des sciences économiques de Paris, directeur d'études à l'École pratique des hautes études

Classification


Autres références

«  BOLOGNE ÉCOLE JURIDIQUE DE  » est également traité dans :

BOLOGNE UNIVERSITÉ DE

  • Écrit par 
  • Jacques VERGER
  •  • 818 mots

Au début du xii e siècle se produisit en Italie une renaissance des études juridiques dont Bologne fut le foyer principal. Les luttes politiques (papes contre empereurs, communes contre empereurs) poussaient les partis en présence à appuyer leur propagande sur des arguments de droit ; on rechercha de bons manuscrits du Code de Justinien et on se […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/universite-de-bologne/#i_42739

CIVIL DROIT

  • Écrit par 
  • Muriel FABRE-MAGNAN
  •  • 9 088 mots

Dans le chapitre « Le droit romain »  : […] Le droit civil trouve son origine dans les constructions juridiques de la Rome antique, dont les principales dispositions ont été rassemblées et refondues sous l'autorité de l'empereur Justinien, pendant son règne à Byzance (527-565). Ce corpus comprend quatre recueils : le Codex , recueil des constitutions impériales, c'est-à-dire des réponses aux ques […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/droit-civil/#i_42739

IRNERIUS (1050 env.-env. 1130)

  • Écrit par 
  • Jean GAUDEMET
  •  • 281 mots

Juriste bolonais du début du xii e  siècle, Irnerius est également connu sous les noms de Guarnerius et de Wernerius. On sait peu de chose de sa vie. Son nom figure dans des documents qui s'échelonnent entre 1112 et 1125. Il est alors signalé comme ayant participé à des plaids judiciaires en Italie du Nord, comme avocat ou comme juge, dans l'entou […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/irnerius/#i_42739

ROMAIN DROIT

  • Écrit par 
  • Jean GAUDEMET
  •  • 6 356 mots

Dans le chapitre « La renaissance du droit romain en Occident »  : […] Dans des circonstances qui restent mystérieuses, vers 1050-1070, le Digeste, oublié en Occident depuis le début du vi e  siècle, est « découvert ». Peut-être fut-il trouvé par quelque canoniste italien dans une bibliothèque à l'occasion des recherches de textes auxquelles se livraient les réformateurs grégoriens pour étayer leurs thèses. Toujours […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/droit-romain/#i_42739

Pour citer l’article

Jean GAUDEMET, « BOLOGNE ÉCOLE JURIDIQUE DE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 23 mai 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/ecole-juridique-de-bologne/