TEMPÉRÉ DOMAINE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Diagrammes climatiques

Diagrammes climatiques
Crédits : Encyclopædia Universalis France

graphique

Circulation des vents : France

Circulation des vents : France
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Circulation des vents : Europe occidentale

Circulation des vents : Europe occidentale
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Circulation des vents : Europe et nord de l'Afrique

Circulation des vents : Europe et nord de l'Afrique
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Tous les médias


Le domaine morphologique tempéré

Le domaine tempéré correspond aux régions dont le climat se caractérise généralement par la modération de ses manifestations. Localisé dans les latitudes moyennes, il fait la transition avec ceux où la géomorphogenèse actuelle est contrôlée par des chaleurs ou des froids excessifs. Cette situation explique, pour une bonne part, la diversité et la complexité des aspects du relief, conséquences d'une évolution riche en vicissitudes variées au cours des époques géologiques récentes. Favorable, par sa modération même, à l'épanouissement des sociétés humaines, ce domaine est aussi celui où le milieu naturel a été le plus perturbé par l'homme, au point d'accélérer, parfois dangereusement, le rythme de l'érosion.

Dans l'ensemble, les limites du domaine morphologique tempéré sont faciles à tracer. D'un côté, elles coïncident, pour l'essentiel, avec l'isotherme de 10 0C du mois le plus chaud de l'année, qui sépare approximativement la forêt de conifères de la toundra des milieux froids des hautes latitudes. À l'opposé, le passage des forêts de feuillus aux steppes subdésertiques marque bien sa séparation d'avec les déserts chauds, sauf sur les façades orientales des continents, où des forêts subtropicales prolongent la forêt pluviale des basses latitudes.

Domaine morphoclimatique tempéré

Domaine morphoclimatique tempéré

Dessin

Le domaine morphoclimatique tempéré. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Ainsi délimité, ce domaine s'étend principalement sur les puissantes masses continentales de l'hémisphère boréal. En Eurasie, il comprend une vaste bande de terres allongée de l'Atlantique au lac Baïkal, puis complétée à l'est par une large façade pacifique et l'archipel japonais. Il s'étale également sur la moitié orientale de l'Amérique du Nord, du golfe du Mexique jusqu'au Labrador et au Mackenzie. Enfin, il convient d'y englober les contrées « méditerranéennes » de la Californie, de l'Afrique du Nord et du Moyen-Orient.

Dans l'hémisphère austral, océanique, le domaine tempéré ne s'épanouit que dans les pays de la Plata. Ailleurs, il se réduit à des franges côtières – comme au Chili, en Afrique du Sud, en [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 12 pages


Écrit par :

  • : professeur des Universités, professeur émérite à l'université de Paris-I-Panthéon-Sorbonne
  • : professeur à l'université de Paris-VII-Denis-Diderot

Classification


Autres références

«  TEMPÉRÉ DOMAINE  » est également traité dans :

ASCENDANCE, météorologie

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre CHALON
  •  • 4 798 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « L’instabilité barocline »  : […] À ce stade, avec l’instabilité convective nous avons pris en compte les variations verticales de la température. Mais les fortes variations horizontales, observées dans les régions tempérées (entre 35 et 65 degrés de latitude) du fait de la répartition de l’énergie solaire sur la planète, peuvent devenir, elles aussi, d’importantes sources d’instabilité. Dans cette zone de fort gradient, l’équili […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ascendance-meteorologie/#i_34886

BIOGÉOGRAPHIE

  • Écrit par 
  • Pierre DANSEREAU, 
  • Daniel GOUJET
  •  • 11 054 mots
  •  • 15 médias

Dans le chapitre « Forêt décidue tempérée »  : […] La forêt décidue tempérée (forêt à feuilles caduques, Sommergrün Laubholzwald, temperate deciduous forest) est dominée par de grands arbres formant un faîte très uniforme et continu. Les arbustes sont fort espacés. La strate herbacée, très fournie au printemps (avant la feuillaison des arbres), se résorbe considérablement en été. Cerfs, ours, lapins, renards et une multitude d'oiseaux passeriforme […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/biogeographie/#i_34886

CHINE - Cadre naturel

  • Écrit par 
  • Guy MENNESSIER, 
  • Thierry SANJUAN, 
  • Pierre TROLLIET
  •  • 5 863 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Le climat »  : […] En raison de la distance qui sépare le nord du sud chinois, l'angle d'incidence du soleil et la longueur des journées varient beaucoup sur le territoire. Près de Mohe, dans la province du Heilongjiang, le jour le plus long de l'année compte dix-sept heures et le plus court dix heures. L'île de Hainan enregistre une différence de deux heures seulement, avec treize et onze heures. Une large gamme […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chine-cadre-naturel/#i_34886

CLIMATS (notions de base)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 3 584 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Le climat tempéré »  : […] Le climat tempéré est très changeant et humide ; l’amplitude thermique est modérée (moyenne de l’été rarement supérieure à 25  0 C et celle de l’hiver rarement inférieure à – 3  0 C). Il est caractérisé par la rencontre des masses d’air chaud provenant des tropiques et des masses d’air froid des plus hautes latitudes. Les vents d’ouest sont prédominants. Selon les régions, des particularités perm […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/climats-notions-de-base/#i_34886

DÉPRESSION, météorologie

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre CHALON
  •  • 3 414 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Les dépressions dynamiques »  : […] Les dépressions dynamiques se forment en présence d’une forte divergence des vents. Elles créent alors un appel d’air qui peut favoriser la formation de courants provenant des couches adjacentes. Dans cette catégorie, on rencontre principalement les dépressions orographiques et les dépressions extratropicales. Les dépressions orographiques apparaissent sous le vent des barrières montagneuses. El […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/depression-meteorologie/#i_34886

EUROPE - Géographie

  • Écrit par 
  • Jacqueline BEAUJEU-GARNIER, 
  • Catherine LEFORT, 
  • Pierre-Jean THUMERELLE
  •  • 16 532 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « Climat et végétation »  : […] S'il fallait définir d'un mot le climat européen par opposition à celui de tous les autres continents, on pourrait le qualifier d' « océanique ». Il le doit à sa position dans ces latitudes tempérées où la circulation atmosphérique se fait essentiellement d'ouest en est ; à sa situation sur la façade orientale de l'océan Atlantique ; à la disposition favorable de son relief ; enfin, à la présence […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/europe-geographie/#i_34886

FORÊTS - Les forêts tempérées

  • Écrit par 
  • Yves BASTIEN
  •  • 5 130 mots
  •  • 4 médias

Les forêts tempérées, aujourd'hui, sont de plus en plus sollicitées par les nouveaux besoins d'une société urbaine qui modifie de façon profonde et rapide ses rapports avec la nature. Les diverses demandes sociétales correspondent à trois grandes fonctions de la forêt : la production de bois, la fonction sociale (chasse, accueil du public, paysage...), la fonction écologique ou de protection (pui […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/forets-les-forets-temperees/#i_34886

FRANCE (Le territoire et les hommes) - Données naturelles

  • Écrit par 
  • Jacqueline BEAUJEU-GARNIER, 
  • Estelle DUCOM
  •  • 4 871 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre «  Diversité des influences climatiques »  : […] Étant donné sa situation mi-océanique, mi-continentale, la France est soumise à deux grandes influences climatiques ; l'ouverture sur la Méditerranée au sud-est ajoute encore à cette variété. Si le climat est généralement tempéré, les diversités régionales sont assez marquées, et les phénomènes excessifs rares, mais parfois très violents. On peut distinguer trois types de climats. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/france-le-territoire-et-les-hommes-donnees-naturelles/#i_34886

LANGUEDOC-ROUSSILLON

  • Écrit par 
  • Laurence FABBRI, 
  • Jean-Paul VOLLE
  •  • 3 666 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Une région au soleil »  : […] La distribution du relief explique en grande partie les caractères du climat méditerranéen, que la montagne contraste et accentue. Les pluies cévenoles amènent plus de 2 mètres d'eau par an sur les versants de l'Aigoual ; à quelques dizaines de kilomètres, la Camargue en reçoit moins de 500 millimètres. L'hiver, les températures varient de plusieurs degrés entre le littoral et les premiers sommets […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/languedoc-roussillon/#i_34886

PAYS-BAS

  • Écrit par 
  • Christophe DE VOOGD, 
  • Frédéric MAURO, 
  • Guido PEETERS, 
  • Christian VANDERMOTTEN
  • , Universalis
  •  • 35 581 mots
  •  • 24 médias

Dans le chapitre « Climat et paysages semi-naturels »  : […] Les Pays-Bas ont un climat tempéré océanique, avec une température moyenne de l'ordre de 16  0 C en été et de 3  0 C en hiver. La direction prépondérante du vent est sud-sud-ouest en hiver, et nord-nord-ouest en été. La vitesse moyenne du vent s'élève à Den Helder (au nord de la Hollande) à plus de 2 mètres par seconde et, dans l'est, à 0,5 mètre par seconde. La moyenne annuelle des précipitations […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pays-bas/#i_34886

SOLS - Diversité des sols

  • Écrit par 
  • Georges AUBERT, 
  • Denis BAIZE, 
  • Mireille DOSSO, 
  • Marcel JAMAGNE
  •  • 4 525 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Principaux processus des climats tempérés »  : […] Tous les processus qui ont lieu dans les climats tempérés sont étroitement dépendants à la fois de la nature des roches mères et des conditions pédoclimatiques qui intègrent le climat, le régime hydrique et la végétation. Vont être évoqués les processus d'altération au sens large et ceux qui impliquent des redistributions de matière. Les mécanismes de désagrégation physique doivent bien être dist […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sols-diversite-des-sols/#i_34886

Voir aussi

Pour citer l’article

Roger COQUE, François DURAND-DASTÈS, « TEMPÉRÉ DOMAINE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 04 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/domaine-tempere/