CLIMATS (notions de base)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le climat terrestre a, de tout temps, été sujet à des variations naturelles. Ainsi, les deux derniers millions d’années ont vu plusieurs glaciations. Mais l’homme, depuis quelques dizaines d’années, modifie cet équilibre fragile en provoquant un réchauffement planétaire rapide sans précédent. Pour mieux comprendre l’impact de ce réel bouleversement, il est important de tenter de comprendre les phénomènes qui définissent les climats, les facteurs qui les gouvernent ainsi que leur répartition à la surface du globe.

Les climats du passé

Les climats sur Terre ont beaucoup varié dans le passé. Les forages dans l’Antarctique, les pollens et les fossiles, des documents historiques, etc., tous en témoignent. À l’origine de ces variations se trouvent notamment la quantité d’énergie émise par le Soleil, la position Terre-Soleil relative ou encore la dérive des continents.

Les causes des variations climatiques

Périodes chaudes, périodes froides, glaciations : le climat à la surface de la Terre a constamment varié au cours des temps. On peut distinguer trois types de causes aux variations climatiques.

En premier lieu, le climat est directement fonction de la quantité d’énergie solaire reçue par la Terre. Or l’activité du Soleil est sujette à des fluctuations. Elle a évolué depuis 4,5 milliards d’années ; à cette époque, l’énergie solaire était inférieure de 25 p. 100 à celle d’aujourd’hui. Elle connaît aussi des variations cycliques, liées notamment à l’existence plus ou moins prononcée de taches et de protubérances (éruptions) solaires. Par ailleurs, la position relative Terre-Soleil n’est pas constante. Tout d’abord, l’orbite de la Terre autour du Soleil évolue sur une période d’environ 100 000 ans d’une forme presque circulaire à une forme très elliptique. Ensuite, l’inclinaison de l’axe de rotation de la Terre par rapport au plan orbital varie progressivement tous les 41 000 ans. Enfin, cet axe de rotation décrit en 26 000 ans un cône, appelé cône de précession. Ces trois paramètres modifient la distance Terre-Soleil, et donc la quantité d’énergie solaire reçue.

La deuxième cause des variations climatiques est liée à la dérive des continents. La position et la part relative des continents et des océans changent, ce qui modifie les processus d’absorption, de réflexion et d’échange d’énergie ainsi que les courants océaniques et la circulation atmosphérique. Pour ne donner qu’un exemple, le Sahara se trouvait en région polaire Sud il y a 450 millions d’années et a été recouvert par une calotte glaciaire.

Enfin, la troisième cause est liée aux modifications de la composition de l’atmosphère, laquelle joue un rôle dans la transformation et la redistribution de l’énergie solaire. Les constituants de l’atmosphère ont varié au cours du temps. Les gaz à effet de serre (vapeur d’eau, dioxyde de carbone, méthane, etc.) étaient prépondérants pendant les deux premiers milliards d’années, créant au sol une température plus élevée. Par ailleurs, les éruptions volcaniques, en projetant de fortes quantités de gaz et de poussières, voilent la lumière solaire et peuvent provoquer un « hiver volcanique ».

Mouvement des planètes

Vidéo : Mouvement des planètes

Principaux mouvements: rotation, révolution, précession et nutation.Les planètes, comme le reste de la matière de l'Univers, sont soumises aux forces de gravitation exercées par les autres corps présents dans l'espace. Elles exécutent une série de mouvements déterminés autour d'une... 

Crédits : Planeta Actimedia S.A.© Encyclopædia Universalis France pour la version française.

Afficher

Les moyens d’étude

Il existe de nombreux « témoins » des variations climatiques. Archives et documents historiques (nombre de jours de gel, date et prix des récoltes, etc.) donnent des informations sur le climat des derniers siècles.

La dendroclimatologie (étude des cernes de croissance des arbres) renseigne sur les années humides et celles de sécheresse, et s’applique sur les derniers 10 000 ans.

On utilise aussi la mesure du rapport entre les deux isotopes de l’oxygène 16O et 18O contenus dans les glaces polaires, les coraux, les fossiles, etc., rapport qui varie en fonction de la température de l’époque. Appliquées aux forages des calottes polaires, les mesures isotopiques permettent de reconstituer le climat des derniers 500 000 ans ; appliquées aux coquilles calcaires de foraminifères (animaux unicellulaires) contenus dans les sédiments marins, celui des 100 derniers millions d’années.

Au-delà, il est difficile de se [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 6 pages

Médias de l’article

Mouvement des planètes

Mouvement des planètes
Crédits : Planeta Actimedia S.A.© Encyclopædia Universalis France pour la version française.

vidéo

Évolution de la température moyenne à la surface de la Terre depuis sa formation

Évolution de la température moyenne à la surface de la Terre depuis sa formation
Crédits : Encyclopædia Universalis France

graphique

Comparaison entre l'extension des glaces aujourd'hui et à l'époque de la dernière glaciation

Comparaison entre l'extension des glaces aujourd'hui et à l'époque de la dernière glaciation
Crédits : Living Earth

photographie

Absorption du rayonnement solaire

Absorption du rayonnement solaire
Crédits : Planeta Actimedia S.A.© Encyclopædia Universalis France pour la version française.

vidéo

Afficher les 10 médias de l'article


Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

« CLIMATS (notions de base) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 04 mai 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/climats-notions-de-base/