DNIEPR

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Long de 2 285 kilomètres et drainant un bassin de 504 000 kilomètres carrés, le Dniepr (le Borysthène des anciens Grecs) se classe en Europe au quatrième rang derrière la Volga, le Danube et l'Oural ; mais son débit moyen à l'embouchure (1 700 m3/s) reste sensiblement inférieur à celui de la Petchora, de la Dvina du Nord et même de la Néva. Le Dniepr traverse successivement la Russie sur 485 kilomètres, la Biélorussie sur 595, puis l'Ukraine, du nord au sud, sur 1 205 kilomètres pour déboucher en mer Noire. Son cours supérieur s'étend à travers une zone forestière, sur les 1 333 kilomètres qui séparent la source du fleuve, sur le plateau du Valdaï à 253 mètres d'altitude, de la ville de Kiev. Le fleuve reçoit assez d'eau des marais de sa rive droite pour devenir navigable dès Dorogobouj, après 200 kilomètres de cours. Parvenue en plaine, sa vallée suit, par Smolensk, Krasnyï et Orcha, le pied d'une grande moraine abandonnée par les glaciers du Quaternaire, avant de s'orienter définitivement en direction du sud après Orcha. À la traversée de la région marécageuse de la Polésie, le Dniepr, dont l'écoulement est particulièrement lent, occupe l'axe d'un réseau de rivières disposées en éventail : les principales sont la Beresina et le Pripiat sur la rive droite, le Soj et la Desna sur la rive gauche ; toutes convergent vers ce qui fut, non loin de Kiev, la pointe du lobe occidental du glacier quaternaire.

Kiev (Ukraine)

Kiev (Ukraine)

Photographie

Le Dniepr à Kiev, capitale de l'Ukraine. 

Crédits : Jerry Alexander/ Getty Images

Afficher

Le fleuve traverse la steppe boisée, au long des 621 kilomètres qui séparent Kiev de Zaporojie ; sa vallée s'élargit d'abord jusqu'à atteindre 18 kilomètres et porte d'amples terrasses particulièrement développées sur la rive gauche ; elle s'encaisse, dès Krementchoug, dans la masse des granites du massif ancien ukrainien que le fleuve dévale en rapides impressionnants, recevant au passage les [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages


Écrit par :

Classification


Autres références

«  DNIEPR  » est également traité dans :

BIÉLORUSSIE

  • Écrit par 
  • Yann RICHARD, 
  • Ioulia SHUKAN
  •  • 7 677 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Un espace géographique largement hérité de la période soviétique »  : […] La répartition des hommes et des activités en Biélorussie est largement héritée de la période soviétique. L'espace est structuré par quelques grands axes qui concentrent la majeure partie de la population et des activités économiques. Le plus important traverse le pays du nord-est au sud-ouest. Il se prolonge au-delà jusqu'à Moscou et Varsovie, en passant sur le territoire biélorusse par Orcha, Bo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bielorussie/#i_23344

DNIEPROGUES

  • Écrit par 
  • Pierre CARRIÈRE
  •  • 402 mots

Première des grandes usines hydrauliques aménagées par les techniciens soviétiques, la centrale électrique de Dnieprogues fut implantée dans la région des rapides du Dniepr (aujourd'hui en Ukraine) redoutés de longue date par les bateliers, car le plan d'eau du fleuve s'y abaisse de 35 mètres en quelques kilomètres. En collaboration avec des spécialistes nord-américains, l'ingénieur soviétique Iva […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dnieprogues/#i_23344

KIEV

  • Écrit par 
  • Richard Antony FRENCH, 
  • Yann RICHARD
  • , Universalis
  •  • 2 436 mots
  •  • 2 médias

Capitale de l'Ukraine indépendante depuis 1991, Kiev se situe dans le centre-nord rural du pays, près de la Biélorussie, aux confins des riches Terres noires céréalières, au sud, et des régions plus boisées et plus humides de la Polésie, au nord. La ville, qui fut longtemps l'une des portes d'entrée du monde slave oriental, a profité de la présence du Dniepr et de la confluence proche avec le Pr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/kiev/#i_23344

SMOLENSK

  • Écrit par 
  • Pierre CARRIÈRE
  •  • 733 mots

Capitale de la région administrative (oblast) russe homonyme, Smolensk, qui comptait 317 900 habitants en 2006, étend ses différents quartiers sur les deux rives du haut Dniepr. Placée au cœur d'une région agricole couverte encore en grande partie de forêts, la ville est née au voisinage de hauteurs dessinant la ligne de partage des eaux entre les trois bassins fluviaux du Dniepr, de la Dvina occi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/smolensk/#i_23344

UKRAINE

  • Écrit par 
  • Annie DAUBENTON, 
  • Iryna DMYTRYCHYN, 
  • Lubomyr A. HAJDA, 
  • Georges LUCIANI, 
  • Yann RICHARD
  •  • 37 635 mots
  •  • 14 médias

Dans le chapitre « Un tableau régional plus complexe qu'il n'y paraît »  : […] L'ouest de l'Ukraine s'ouvre largement sur l'Europe centrale et peut être divisée en plusieurs sous-ensembles bien individualisés. Le plateau de Podolie et de Volhynie correspond à la partie occidentale des Terres noires, entre les villes de Kiev et de Lviv. C'est une région fondamentalement rurale de collines et de terres basses, où les densités de population croissent en allant vers le sud. Le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ukraine/#i_23344

ZAPORIJIA

  • Écrit par 
  • Pierre CARRIÈRE
  •  • 377 mots
  •  • 1 média

Capitale de la région homonyme de la république d'Ukraine (27 200 km 2 , 1 832 000 hab. selon les estimations de 2008), Zaporijia (en russe, Zaporojie), qui porta jusqu'en 1921 le nom d'Alexandrovsk, comptait en 2007 une population de quelque 790 000 habitants, en contraction depuis l'éclatement de l'U.R.S.S. Le fort d'Alexandrovsk, fondé en 1770 sur les rives du Dniepr, f […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/zaporijia/#i_23344

Pour citer l’article

Pierre CARRIÈRE, « DNIEPR », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 17 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/dniepr/