MINSK

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La ville de Minsk apparaît pour la première fois dans une chronique du xie siècle. Centre d'une principauté dès le xiie siècle, elle se trouva par la suite englobée tour à tour dans la principauté de Kiev, dans le grand-duché de Lituanie, dans la république polono-lituanienne et dans l'empire de Russie. Elle devint enfin la capitale de la république populaire de Biélorussie en 1918, puis, l'année suivante, de la république socialiste soviétique de Biélorussie. Ville moyenne pendant plusieurs siècles, c'est la jeune capitale d'un État neuf aux frontières stabilisées récemment.

Biélorussie : carte administrative

Carte : Biélorussie : carte administrative

Carte administrative de la Biélorussie. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher l'atlas

Le régime soviétique a favorisé le développement de cette métropole en la situant au centre du pays, sur l'axe qui relie la région de Moscou à l'Europe centrale. Sous l'effet de l'industrialisation et de l'exode rural, sa population a augmenté rapidement : un peu moins de 100 000 habitants en 1897, 300 000 en 1941, 915 500 en 1970 et 1,76 million en 2005. La capitale a vu sa croissance ralentir après 1990, à cause de la disparition du système soviétique et du tassement de la vitalité démographique. Alors qu'elle avait gagné plus de 330 000 habitants entre 1979 et 1989, elle ne s'est accrue que de 73 000 personnes dans la décennie suivante. Malgré cela, elle a continué de creuser l'écart avec les cinq autres capitales régionales du pays.

Minsk est la capitale incontestée de la Biélorussie. Elle a concentré la totalité des fonctions de commandement de la république. Son statut s'est encore renforcé depuis l'accession à l'indépendance (1991) : multiplication sur son site des organismes gouvernementaux, installation de l'administration présidentielle, développement de nombreux services induits. La Biélorussie reste à l'écart de la mondialisation de l'économie, mais Minsk est aujourd'hui un territoire attractif pour les investisseurs étrangers, attirés par une main-d'œuvre peu coûteuse, par le savoir-faire industriel local et par une zone franche bien située (51 p. 100 des I.D.E. (investissements directs à l'étranger) réalisés en Biélorussie en 2003 et 40 p. 100 en 2004). C'est dans l'agglomération métropolitaine que le taux de chômage officiel est le plus bas du pays.

Au xxe siècle, Minsk a connu d'importantes transformations. Totalement détruite pendant la Seconde Guerre mondiale, elle fut reconstruite à l'initiative du régime soviétique. Un nouveau plan fut prescrit, basé sur quelques axes rayonnants et sur un axe principal qui traverse toute la ville du nord-est au sud-ouest. L'architecture officielle imposa une esthétique néo-baroque dans tous les quartiers centraux, relayée par des ensembles plus ternes dans les quartiers plus récents, à partir de la période khrouchtchévienne. Dans les années 1990, la capitale a continué d'évoluer : amélioration constante des infrastructures de transport (notamment des lignes de métro), extension des périphéries résidentielles occupées par des quartiers de grands ensembles (microraïons).

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Écrit par :

  • : maître de conférences à l'université de Paris-I-Panthéon-Sorbonne

Classification

Autres références

«  MINSK  » est également traité dans :

BIÉLORUSSIE

  • Écrit par 
  • Yann RICHARD, 
  • Ioulia SHUKAN
  •  • 7 678 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Un espace géographique largement hérité de la période soviétique »  : […] La répartition des hommes et des activités en Biélorussie est largement héritée de la période soviétique. L'espace est structuré par quelques grands axes qui concentrent la majeure partie de la population et des activités économiques. Le plus important traverse le pays du nord-est au sud-ouest. Il se prolonge au-delà jusqu'à Moscou et Varsovie, en passant sur le territoire biélorusse par Orcha, Bo […] Lire la suite

Les derniers événements

2 août 2021 Lituanie. Dénonciation de l'afflux de migrants en provenance de Biélorussie.

Minsk. Le président biélorusse Alexandre Loukachenko avait réagi à l’imposition de sanctions européennes contre son pays, en mai, à la suite de l’arrestation du journaliste d’opposition Roman Protassevitch, en menaçant « d’inonder l’Union européenne de drogues et de migrants ». Une pression migratoire similaire est enregistrée aux frontières de la  […] Lire la suite

6 juillet 2021 Biélorussie. Condamnation de Viktor Babaryko.

Minsk a annoncé en juin la suspension de sa participation au Partenariat oriental de l’Union européenne, Bruxelles exige la libération de Viktor Babaryko et des cinq cent trente autres prisonniers politiques détenus dans le pays.  […] Lire la suite

23-31 mai 2021 Biélorussie – Russie. Enlèvement de l'opposant Roman Protassevitch.

Minsk sous prétexte d’une alerte à la bombe. L’opposant Roman Protassevitch, ainsi que son amie russe Sofia Sapega, qui se trouvaient à bord, sont arrêtés à leur descente d’avion. Le journaliste, qui vivait en exil, venait de couvrir la visite en Grèce de la principale opposante au régime, Svetlana Tikhanovskaïa, qui vit également en exil. Accusé d […] Lire la suite

1er-22 avril 2021 Ukraine – Russie. Regain de tension.

Minsk de février 2015, qui visent à restaurer la paix dans le Donbass, dont l’Ukraine et la Russie sont également signataires. Le 22, l’annonce par Sergueï Choïgou du début du retrait des troupes russes massées aux frontières avec l’Ukraine met fin à l’un des plus graves regains de tension dans la région. En un mois, plus de quarante soldats ukrainiens […] Lire la suite

18 janvier 2021 Biélorussie. Retrait à Minsk du Mondial de hockey sur glace.

Minsk. Le président biélorusse Alexandre Loukachenko est la cible d’un vaste mouvement de contestation depuis sa réélection en août 2020. […] Lire la suite

Pour citer l’article

Yann RICHARD, « MINSK », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 02 décembre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/minsk/