MINSK

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La ville de Minsk apparaît pour la première fois dans une chronique du xie siècle. Centre d'une principauté dès le xiie siècle, elle se trouva par la suite englobée tour à tour dans la principauté de Kiev, dans le grand-duché de Lituanie, dans la république polono-lituanienne et dans l'empire de Russie. Elle devint enfin la capitale de la république populaire de Biélorussie en 1918, puis, l'année suivante, de la république socialiste soviétique de Biélorussie. Ville moyenne pendant plusieurs siècles, c'est la jeune capitale d'un État neuf aux frontières stabilisées récemment.

Biélorussie : carte administrative

Carte : Biélorussie : carte administrative

Carte

Carte administrative de la Biélorussie. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher l'atlas

Le régime soviétique a favorisé le développement de cette métropole en la situant au centre du pays, sur l'axe qui relie la région de Moscou à l'Europe centrale. Sous l'effet de l'industrialisation et de l'exode rural, sa population a augmenté rapidement : un peu moins de 100 000 habitants en 1897, 300 000 en 1941, 915 500 en 1970 et 1,76 million en 2005. La capitale a vu sa croissance ralentir après 1990, à cause de la disparition du système soviétique et du tassement de la vitalité démographique. Alors qu'elle avait gagné plus de 330 000 habitants entre 1979 et 1989, elle ne s'est accrue que de 73 000 personnes dans la décennie suivante. Malgré cela, elle a continué de creuser l'écart avec les cinq autres capitales régionales du pays.

Minsk est la capitale incontestée de la Biélorussie. Elle a concentré la totalité des fonctions de commandement de la république. Son statut s'est encore renforcé depuis l'accession à l'indépendance (1991) : multiplication sur son site des organismes gouvernementaux, installation de l'administration présidentielle, développement de nombreux services induits. La Biélorussie reste à l'écart de la mondialisation de l'économie, mais Minsk est aujourd'hui un territoire attractif pour les investisseurs étrangers, attirés par une main-d'œuvre peu coûteuse, par le savoir-faire industriel local et par une zone franche bien située (51 p. 100 des I.D.E. (investissements directs à l'étranger) réalisés en Biélorussie en 2003 et 40 [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Écrit par :

  • : maître de conférences à l'université de Paris-I-Panthéon-Sorbonne

Classification

Autres références

«  MINSK  » est également traité dans :

BIÉLORUSSIE

  • Écrit par 
  • Yann RICHARD, 
  • Ioulia SHUKAN
  •  • 7 677 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Un espace géographique largement hérité de la période soviétique »  : […] La répartition des hommes et des activités en Biélorussie est largement héritée de la période soviétique. L'espace est structuré par quelques grands axes qui concentrent la majeure partie de la population et des activités économiques. Le plus important traverse le pays du nord-est au sud-ouest. Il se prolonge au-delà jusqu'à Moscou et Varsovie, en passant sur le territoire biélorusse par Orcha, Bo […] Lire la suite

Les derniers événements

Biélorussie. Retrait à Minsk du Mondial de hockey sur glace. 18 janvier 2021

politiques et à la Covid-19 ». La IIHF agit sous la pression de joueurs, de personnalités politiques et de sponsors hostiles à l’idée de cautionner le régime au pouvoir à Minsk. Le président biélorusse Alexandre Loukachenko est la cible d’un vaste mouvement de contestation depuis sa réélection en août 2020. […] Lire la suite

Biélorussie. Essoufflement du mouvement de contestation. 15 novembre 2020

La manifestation organisée à Minsk à la suite de la mort d’un contestataire, le 12, au lendemain de son interpellation par la police, est violemment dispersée par les forces de l’ordre qui procèdent à de nombreuses arrestations. Chaque dimanche depuis août, des milliers d’opposants contestent […] Lire la suite

Biélorussie. Ultimatum de l’opposition et appel à la grève générale. 2-26 octobre 2020

la répression des manifestations hostiles au chef de l’État. Le 10, le président Loukachenko met en scène une rencontre avec des figures de l’opposition détenues dans la prison des services spéciaux, à Minsk. La principale adversaire du chef de l’État lors de l’élection présidentielle, Svetlana Tikhanovskaïa […] Lire la suite

Azerbaïdjan – Arménie. Échec de diverses initiatives de cessez-le-feu. 1er-25 octobre 2020

Le 1er, le groupe de Minsk coprésidé par la France, la Russie et les États-Unis, chargé des négociations de paix dans le Haut-Karabakh, appelle à un cessez-le-feu dans cette enclave peuplée d’Arméniens en Azerbaïdjan, autoproclamée indépendante en septembre 1991 […] Lire la suite

Arménie – Azerbaïdjan. Nouveaux affrontements dans le Haut-Karabakh. 26-30 septembre 2020

entourant l’enclave séparatiste. Depuis le cessez-le-feu conclu en mai 1994, des négociations de paix se tiennent, sans succès, sous l’égide du groupe de Minsk, une émanation de la Conférence sur la sécurité et la coopération en Europe (CSCE) coprésidée par la France, la Russie et les États-Unis. Le 30 […] Lire la suite

Pour citer l’article

Yann RICHARD, « MINSK », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 11 mai 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/minsk/