DJEDDAH

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Premier port d'Arabie Saoudite, situé sur la mer Rouge. Bien qu'affligé d'un climat pénible et insalubre et de conditions portuaires médiocres (lagons et marécages salins, baie encombrée de récifs coralliens avec d'étroits chenaux), Djeddah (en arabe Djūdda) était, en 2007, le premier port d'Arabie (42 millions de tonnes de marchandises) grâce à la proximité des deux grandes villes saintes de l'Islam : La Mecque (à 72 km) et Médine (à 419 km). L'essor de Djeddah commence, en effet, avec le triomphe de l'islam : Djeddah devint le port d'arrivée et de départ des pèlerins et par voie de conséquence un grand centre commercial. Sa prospérité attira les convoitises des Mamelouks qui s'en emparèrent en 1425 et la fortifièrent. Les Portugais la menacèrent à partir de 1502 mais ne parvinrent pas à s'emparer de la ville qui tomba aux mains des Turcs en 1537. Mais la suppression du grand trafic commercial à travers la mer Rouge entraîna son déclin dès la fin du xvie siècle. Les Turcs en furent chassés en 1916, mais la ville, passée au mains du chérif de La Mecque, Hussein, fut prise en 1925 par les Saoudites.

Arabie Saoudite : carte administrative

Arabie Saoudite : carte administrative

Carte

Carte administrative de l'Arabie Saoudite. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher l'atlas

Djeddah a connu un grand essor depuis 1945. Son expansion eut pour conséquences la destruction de son enceinte en 1947, et la disparition des quartiers traditionnels, où les pittoresques maisons ont été remplacées par des buildings très modernes. Elle a été le siège des missions diplomatiques étrangères jusqu’en 1986 avant que celles-ci ne soient transférées à Riyad, la capitale, entraînant dans leur sillage les administrations et les entreprises de service public. Si la ville en a souffert, le maintien sur place des grandes entreprises privées lui a permis de maintenir et de renforcer son activité industrielle variée (raffineries, agroalimentaire, textile, pharmacie, métallurgie, etc.). Sa population, qui était estimée à 2 800  500 habitants en 2004, f est très mé [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages


Écrit par :

  • : agrégé de l'Université, professeur à l'Institut de géographie du Proche et Moyen-Orient, Beyrouth

Classification


Autres références

«  DJEDDAH  » est également traité dans :

ARABIE SAOUDITE

  • Écrit par 
  • Philippe DROZ-VINCENT, 
  • Ghassan SALAMÉ
  •  • 18 450 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre «  Une société en pleine mutation »  : […] Au départ, les recettes pétrolières servent surtout à consolider l'allégeance des tribus du royaume au moyen de subventions directes à leurs chefs ou d'un emploi offert à leurs membres. Ce système a eu l'effet voulu, celui de préserver les structures sociales traditionnelles, de telle sorte que le royaume affirmait encore en 1985 que 40 p. 100 des citoyens actifs demeuraient employés dans l'agricu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/arabie-saoudite/#i_30979

ARCHITECTURE CONTEMPORAINE - Construire aujourd'hui

  • Écrit par 
  • Antoine PICON
  •  • 6 516 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Une diversité structurelle sans précédent »  : […] Au cours des premières décennies du xx e  siècle, toute une série de nouveaux dispositifs structurels, comme les coques et les voiles minces, avaient vu le jour afin de permettre une utilisation plus efficace du béton armé dont l'usage s'était progressivement généralisé au tournant du siècle ainsi qu'en témoigne le succès d'une entreprise comme Hennebique. À partir des années 1940, c'est au tour […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/architecture-contemporaine-construire-aujourd-hui/#i_30979

ROUGE MER

  • Écrit par 
  • Colette DUBOIS, 
  • Jean-Pierre PINOT
  • , Universalis
  •  • 9 696 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Une industrialisation inégale, encore embryonnaire »  : […] Les États favorisés par la possession de ressources minières (pétrole, phosphate pour la Jordanie) ont créé des industries extractives, tout en cherchant à susciter l'industrialisation. L'Arabie Saoudite a le mieux réalisé ce programme : sur la côte de la mer Rouge, deux pôles de croissance – Yanbo et Djeddah – cumulent les activités portuaires, les unités de pétrochimie et de sidérurgie, l'indus […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mer-rouge/#i_30979

Pour citer l’article

Jean-Marc PROST-TOURNIER, « DJEDDAH », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/djeddah/