BERNE DISPUTE DE (1528)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Assemblée qui, tenue dans l'église des Cordeliers, à Berne, du 6 au 27 janvier 1528, marque une étape importante dans l'histoire de l'établissement de la Réforme en Suisse. La dispute de Berne est convoquée par le Grand Conseil bernois, au sein duquel se retrouve, dès le printemps de 1527, une majorité favorable à la Réforme. C'est l'époque de l'affrontement entre Clément VII et François Ier, d'une part, Charles Quint, d'autre part (mai 1527, sac de Rome). En Suisse, la résistance des cantons centraux aux réformes de type zwinglien ou érasmien est vive. Ainsi, une dispute (confrontation) tenue à Baden (16 mai-18 juin 1526) s'était conclue à l'avantage des catholiques représentés en particulier par les célèbres théologiens et polémistes Jean Eck et Thomas Murner ; Zwingli, absent, avait été excommunié.

Les Bernois, irrités par l'attitude des cantons catholiques à leur endroit et soucieux de rétablir l'unité religieuse dans leur ville et dans le canton, organisent une nouvelle dispute. Les évêques de Lausanne, Constance, Bâle et Sion déclinent l'invitation, de même que les cantons de Lucerne, Uri, Schwitz, Unterwalden et Zoug. Charles Quint en personne dit son hostilité à ce projet. Cependant, outre la présence des Bernois conduits par Berthold Haller et François Kolb, celle de délégations d'autres villes de Suisse, d'Allemagne du Sud et d'Alsace donnera à la dispute un retentissement dépassant le cadre local. Y participent notamment : Œcolampade, de Bâle ; Vadian, de Saint-Gall ; Conrad Trager, provincial des augustins de Fribourg-en-Brisgau ; Wolfgang Capiton et Martin Bucer, de Strasbourg. Les autres délégués viennent de Constance, Ulm, Lindau, Isny, Memmingen, Nuremberg, Augsbourg, Mulhouse. Jean Eck ainsi q [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages





Écrit par :

  • : professeur à la faculté protestante de théologie de Strasbourg

Classification


Autres références

«  BERNE DISPUTE DE (1528)  » est également traité dans :

FAREL GUILLAUME (1489-1565)

  • Écrit par 
  • Bernard VOGLER
  •  • 264 mots

Réformateur de la Suisse romande. Gentilhomme dauphinois cultivé, courageux et impulsif, disciple de Lefèvre d'Étaples et membre du groupe de Meaux, professeur de grammaire et de philosophie au collège parisien du Cardinal-Lemoine, dont il devient ensuite régent, Guillaume Farel rompt avec le catholicisme dès 1521. Mais la violence de son langage et son impétuosité lui valent partout des ennemis. […] Lire la suite

RÉFORME

  • Écrit par 
  • Bernard VOGLER
  •  • 8 459 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Les Réformes zwinglienne et bucérienne »  : […] À côté de Wittenberg, Zurich et Strasbourg devinrent très rapidement deux autres pôles importants de la Réforme, avec Zwingli et Bucer, lesquels ont exercé sur les communautés urbaines de la haute Allemagne et de la Suisse une autorité spirituelle qui éclipsa celle de Luther lui-même. Leur théologie a été influencée de façon décisive, en particulier à propos de la doctrine de l'État et de celle d […] Lire la suite

Pour citer l’article

Bernard ROUSSEL, « BERNE DISPUTE DE (1528) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 06 août 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/dispute-de-berne/