INTERNATIONALE DEUXIÈME (1889-1914)

BOLCHEVISME

  • Écrit par 
  • Georges HAUPT
  •  • 7 566 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Le bolchevisme et la IIe Internationale »  : […] Les div ergences et les controverses qui opposaient les différentes fractions de la social-démocratie russe furent considérées longtemps par la plupart des chefs de la social-démocratie occidentale comme des altercations personnelles, caractéristiques du milieu de l'émigration. Le bolchevisme, même après la révolution de 1905, ne représentait pas, à leurs yeux, un courant nouveau, mais une simpl […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bolchevisme/#i_21395

COMMUNISME - Histoire

  • Écrit par 
  • Annie KRIEGEL
  •  • 13 805 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « La IIe Internationale »  : […] L'extraordinaire développement de l'industrie augmente les effectifs du prolétariat au cours des années 1880 : de grandes organisations socialistes nationales se constituent, entretenant des rapports variés avec les organisations syndicales. Le modèle devient celui de la social-démocratie allemande, unifiée à Gotha entre marxistes et lassalliens. Encore divisée à son congrès de Paris (1889), l'In […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/communisme-histoire/#i_21395

INTERNATIONALES SOCIALISTES ET SYNDICALES - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Jean-Marie PERNOT
  •  • 840 mots

28 septembre 1864 Naissance à Londres de l'Association internationale des travailleurs, qui sera dissoute douze ans plus tard, le 15 juillet 1876. 2-7 septembre 1872 Le congrès de La Haye exclut les anarchistes de Michel Bakounine et décide le transfert de l'Internationale à New York. 14-21 juillet 1889 Naissance de la II e  Internationale à Paris. Le congrès rassemble presque toutes les organi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/internationales-socialistes-et-syndicales-reperes-chronologiques/#i_21395

KIENTHAL CONFÉRENCE DE (1916)

  • Écrit par 
  • Paul CLAUDEL
  •  • 918 mots

La première conférence des socialistes opposés à la guerre s'était tenue à Zimmerwald, en septembre 1915. Malgré l'opposition de la direction de l'Internationale socialiste et des partis socialistes ralliés à la politique d'union sacrée, malgré la censure des gouvernements engagés dans le conflit, elle connaît un retentissement considérable ; en Allemagne, en décembre 1915, vingt députés sociaux-d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/conference-de-kienthal/#i_21395

LÉNINE (1870-1924)

  • Écrit par 
  • Nicolas WERTH
  •  • 6 879 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre «  Le fondateur du bolchevisme »  : […] En 1902, Lénine publie un texte fondamental, Que faire ? , premier manifeste de ce qui deviendra, l'année suivante, le bolchevisme. Lénine y expose sa conception d'un parti révolutionnaire d'avant-garde, discipliné et centralisé, composé d'un noyau de révolutionnaires professionnels, chargés d'encadrer les masses ouvrières trop facilement tentées par la seule action quotidienne spontanée et incap […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lenine/#i_21395

MENCHEVISME

  • Écrit par 
  • Georges HAUPT
  •  • 2 710 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La scission de la social-démocratie russe »  : […] À la fin de 1903, la rédaction de l'organe central du Parti, l' Iskra , était passée aux mains de mencheviks qui contrôlaient également la Ligue des social-démocrates russes à l'étranger. Animé originellement d'un désir de conciliation des deux fractions rivales, Plekhanov, « le père du marxisme russe », abandonna Lénine, son allié d'hier, pour rejoindre à la fin de 1903 les mencheviks : Martov, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/menchevisme/#i_21395

OUVRIER MOUVEMENT

  • Écrit par 
  • Jean BRUHAT, 
  • Bernard PUDAL
  •  • 10 989 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Les partis socialistes nationaux et la IIe Internationale (années quatre-vingt-1914) »  : […] La période qui commence autour de 1880 est avant tout dominée par le développement, plus ou moins rapide, selon les pays, des partis socialistes autonomes (le Parti social-démocrate allemand, fondé en 1875, constituant en quelque sorte un modèle) et par la naissance de la II e  Internationale, créée à Paris en juillet 1889. L'un de ses premiers congrès, celui de Londres en 1896, décide l'expulsion […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mouvement-ouvrier/#i_21395

SOCIALISME - Les Internationales

  • Écrit par 
  • Madeleine REBÉRIOUX
  •  • 7 742 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « La IIe Internationale »  : […] Née entre 1889 (deux congrès ouvriers internationaux se tiennent en juillet à Paris lors du centenaire de la Révolution française) et 1891 (le premier congrès unitaire se réunit en août à Bruxelles), la II e  Internationale existe toujours, mais sa grande époque coïncide avec les années antérieures à la Première Guerre mondiale. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/socialisme-les-internationales/#i_21395

SOCIALISME - Social-démocratie

  • Écrit par 
  • Philippe MARLIÈRE
  •  • 10 049 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Du mot à la réalité »  : […] D'obédience sociale-démocrate, la I re  Internationale (1864-1876), première organisation politique du mouvement ouvrier, revendique la conquête du pouvoir politique. La classe ouvrière se dote pour la première fois de structures de masse nationales, révolutionnaires car fortement influencées par le marxisme. Elle devient ainsi un acteur politique à part entière. L'enfance sociale-démocrate est d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/socialisme-social-democratie/#i_21395

VAILLANT ÉDOUARD (1840-1915)

  • Écrit par 
  • Claude LEFORT
  •  • 405 mots

Après avoir reçu une formation d'ingénieur et de médecin, Vaillant se tourna vers la philosophie qu'il étudia à Heidelberg, à Tübingen et à Vienne. Adhérent de l'Internationale et lié à Blanqui, il participa à toutes les actions de la gauche socialiste pendant le siège de Paris. Membre élu de la Commune, celle-ci le nomma à sa Commission exécutive et le délégua à l'Instruction publique. S'il ne pu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/edouard-vaillant/#i_21395

VANDERVELDE ÉMILE (1866-1938)

  • Écrit par 
  • Oscar DEBUNNE
  •  • 1 036 mots

Fils d'un juge de paix du canton d'Ixelles, faubourg de Bruxelles, élevé dans un milieu bourgeois, Émile Vandervelde est attiré, dès sa jeunesse, par la pensée des socialistes français (Proudhon, Benoît Malon, Fourier) qui répond à son profond sentiment de révolte devant l'iniquité sociale qu'entraîne l'industrialisation capitaliste de la fin du xix e siècle. Il est docteur en droit et docteur en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/emile-vandervelde/#i_21395

ZETKIN CLARA (1857-1933)

  • Écrit par 
  • Paul CLAUDEL
  •  • 733 mots

Née à Wiederau dans une famille d'instituteurs polonais, Clara Eisner (devenue, après son mariage, Clara Zetkin) est élève au collège d'enseignement pour jeunes filles de Leipzig, où elle subit l'influence du féministe August Schmidt. Dès cette époque, elle établit des contacts avec le Parti social-démocrate allemand qui vient de se constituer, et elle s'y inscrit en 1881. Institutrice elle-même, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/clara-zetkin/#i_21395

ZIMMERWALD CONFÉRENCE DE (1915)

  • Écrit par 
  • Paul CLAUDEL
  •  • 939 mots

L'Europe est en guerre depuis treize mois lorsque s'ouvre le 5 septembre 1915 à Zimmerwald, près de Berne, la première conférence socialiste internationale depuis l'effondrement de l'Internationale socialiste en août 1914. Les tentatives de renouer des liens internationaux ont été nombreuses ; elles venaient soit de partis socialistes de pays neutres ou non engagés dans le conflit (conférence ital […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/conference-de-zimmerwald/#i_21395