DAÏMÔN

« Daïmôn » est un mot grec dont nous avons fait « démon », mot qui connote un seul aspect du « monde daïmonique » : un aspect d'ombre et de tentation. Cette réduction représente un appauvrissement considérable des expériences humaines que recouvre le terme grec.

Toute culture a sa daïmonologie, c'est-à-dire une théorie et une expérience de puissances supra ou infrapsychiques (esprits, anges, archontes, archanges, génies, démons, démiurges, fravartis, djinns, chérubins, éons, fées...) dont l'apparition peut signifier pour l'être humain une rencontre avec son propre destin : salut, tentation, chute, oracle, conseil, guide, initiation, perte, présage... Ce polymorphisme ne signifie pas pour autant un illogisme. Au contraire, une phénoménologie de ces expériences montre qu'il s'agit d'une dimension humaine essentielle. Que les irruptions du daïmonique dans le monde humain se réalisent spontanément ou par une technique métapsychique ; il semble que ces puissances (H. Corbin parle d'« énergies ») se manifestent toujours comme des entités psychiques plus ou moins autonomes. Elles s'accompagnent de tout un ensemble caractéristique de visions, de voix, de traces sémantiques telles que blessures, brûlures, hématomes (ou au contraire d'une insensibilisation comme dans les marches sur le feu), de prémonitions, d'anamnèses, de sorties du corps, de lévitations, etc.

Restée plus ou moins en friche dans le champ de la philosophie — le « démon de Socrate » n'est plus qu'une figure académique vide, une curiosité en marge de l'interprétation intellectualiste de la pensée grecque —, la daïmonologie a repris un singulier relief anthropologique depuis le début du xxe siècle. On peut présenter au moins trois champs de recherches dans les sciences humaines, qui abordent le daïmonique sous des éclairages complémentaires.

Il faut citer tout d'abord les recherches en matière de religion. De nombreuses études, comparatistes ou non, soulignent maints aspects de l'expérience du daïmonique à l'in [...]


pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Écrit par :

Classification


Autres références

«  DAÏMÔN  » est également traité dans :

LE BANQUET, Platon - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • François TRÉMOLIÈRES
  •  • 994 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Éros philosophe »  : […] rapporter les propos d'une prêtresse, Diotime, « l'Étrangère de Mantinée », dont il dit que c'est d'elle qu'il tient ce qu'il sait de l'amour. Fils d'Expédient et de Pauvreté, Éros n'est pas un dieu, mais un daimôn, intermédiaire entre les dieux et les hommes, le savoir et l'ignorance, la possession et le manque. Désir d'un objet absent, il […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-banquet/#i_97009

DÉMIURGE

  • Écrit par 
  • Alain DELAUNAY
  •  • 967 mots

La notion de démiurge revient à penser la réalité comme une création, puis de réduire celle-ci à une fabrication. L'histoire des civilisations et la continuité des traditions culturelles montrent que le thème du démiurge est largement réparti et singulièrement constant au cours de l'histoire humaine. Comment expliquer cette […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/demiurge/#i_97009

MÉTAMORPHOSE

  • Écrit par 
  • Alain DELAUNAY
  •  • 1 305 mots
  •  • 1 média

L'imaginaire de la métamorphose recouvre tous les aspects de la connaissance symbolique : les mythologies, les récits sacrés, les cultes à mystères, les contes et légendes, les folklores, les rêves, les fantasmes, les inventions littéraires, etc. La métamorphose est la voie privilégiée des théophanies. Les dieux ou déesses […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/metamorphose/#i_97009

PARMÉNIDE (-VIe-Ve s.)

  • Écrit par 
  • Clémence RAMNOUX
  •  • 2 234 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La doxa »  : […] du monde sensible, dans lequel, au jour le jour, l'homme se croit vivre et mourir. Un fameux sophiste en nous-mêmes, inspiré d'un fameux démon, crée le décor du théâtre. Le même fameux démon découvre les machinations des coulisses, donnant à son disciple le pouvoir de tromper et de détromper : cela se fait avec la parole. À la mesure de la mémoire […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/parmenide/#i_97009

Pour citer l’article

Alain DELAUNAY, « DAÏMÔN », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 septembre 2017. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/daimon/