CRÉATIONLes mythes de la création

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Nout et Geb, papyrus

Nout et Geb, papyrus
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Prêtre en prière devant les symboles des dieux Marduk et Nabu

Prêtre en prière devant les symboles des dieux Marduk et Nabu
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie


D'une manière générale, on peut dire que tout mythe raconte comment quelque chose est venu à l'existence : le monde, l'homme, telle espèce animale, telle institution sociale. Mais du fait que la création du monde précède toutes les autres, la cosmogonie jouit d'un prestige spécial. Le mythe cosmogonique sert de modèle à tous les mythes d'origine. La création des animaux, des plantes ou de l'homme présuppose, en effet, l'existence d'un monde. Même dans les cas où il n'existe pas de mythe cosmogonique au sens strict du terme (comme en Australie), il existe toujours un mythe central qui raconte les commencements du monde, ce qui s'est passé avant qu'il soit devenu tel qu'il est aujourd'hui. On trouve donc toujours une histoire primordiale, et cette histoire a un commencement : le mythe cosmogonique proprement dit ou un mythe qui nous présente le premier état, larvaire ou germinal, du monde.

Typologie des mythes cosmogoniques

Il existe un assez grand nombre de thèmes et variantes cosmogoniques, mais les plus importants se laissent classer en quatre catégories.

1. Les mythes décrivant la création du monde par la pensée, la parole (le « verbe ») ou l'« échauffement » d'un dieu.

2. Les mythes mettant en vedette le « plongeon » cosmogonique : Dieu, un animal ou un personnage mythique plonge au fond de l'Océan primordial et en rapporte un peu de glaise, à partir de laquelle est formée la Terre. En Sibérie et dans l'Asie centrale, ces mythes ont reçu une interprétation dualiste.

3. Les cosmogonies qui expliquent la création par la division d'une matière primordiale non différenciée. On distingue au moins trois variantes importantes :

a) l'unité primitive représente le couple Ciel-Terre étroitement embrassé, et leur séparation équivaut à un acte cosmogonique (thème connu également sous le nom de « Parents du monde ») ;

b) l'état originel est décrit comme une masse amorphe, le Chaos ;

c) l'unité primordiale est imaginée comme un œuf englobant la totalité cosmique, ou comme un œuf flottant dans l'Océan primor [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 8 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  CRÉATION  » est également traité dans :

CRÉATION - La création dans les synthèses philosophico-religieuses

  • Écrit par 
  • Stanislas BRETON
  •  • 4 051 mots

Les spéculations, philosophiques ou théologiques, sur les « origines » sont à la fois en rupture et en continuité avec les mythes cosmogoniques. Elles s'en écartent par deux traits majeurs : accentuation du rationnel ; réflexion sur l'idée de principe. Ce type de réflexion s'oppose aux traditions légendaires en ce qu'elle réduit le détail des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/creation-la-creation-dans-les-syntheses-philosophico-religieuses/

CRÉATION - Création et créativité

  • Écrit par 
  • Bernard BOURGEOIS
  •  • 4 319 mots

L'homme expérimente parfois son agir comme un agir créateur, et il vit celui-ci comme l'affirmation exaltante de tout son être dans la libre production d'une valeur nouvelle. L'analyse de ce fait vécu de la création permet de la distinguer de toute autre forme de production, naturelle ou humaine. La poésie de la création, d'une […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/creation-creation-et-creativite/

ABRABANEL (1437-1509)

  • Écrit par 
  • Colette SIRAT
  •  • 909 mots

et Isaac Arama : Dieu ne peut aucunement être connu par réflexion philosophique. La création du monde ex nihilo est la seule hypothèse religieusement acceptable, bien qu'elle ne puisse être philosophiquement démontrée. Quant à la question du temps dans lequel se placerait l'acte créateur, Abrabanel tente de la résoudre en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/abrabanel/#i_8

ABRAHAM IBN EZRA (1089-1164)

  • Écrit par 
  • Gabrielle SED-RAJNA
  •  • 815 mots

Commentateur, grammairien, philosophe et astronome, Abraham ibn Ezra, né à Tudela, est l'une des plus grandes figures de la pensée juive du Moyen Âge. Sa carrière se divise en deux périodes bien distinctes. Pendant la première, jusqu'en 1140, il vit en Espagne, où des liens d'amitié le lient à Juda Halévi, dont il épouse la fille. Des cinq fils […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/abraham-ibn-ezra/#i_8

ADAM

  • Écrit par 
  • André-Marie DUBARLE
  •  • 1 766 mots

Ainsi se constituèrent les récits relatifs à la création, à la condition originelle et au péché de l'homme. Ces textes furent ensuite compris comme retraçant le destin d'un individu réel, premier père véritable de toute la famille humaine. Le goût pour les constructions imaginaires, et aussi des conceptions anthropologiques nouvelles, religieuses […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/adam/

AFRIQUE NOIRE (Culture et société) - Religions

  • Écrit par 
  • Marc PIAULT
  •  • 9 611 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Un dieu créateur et lointain »  : […] Dans de nombreuses religions africaines, le créateur de toutes choses est la plupart du temps inaccessible au point que, si les hommes s'y réfèrent dans les mythes d'origine, ils ne s'adressent pratiquement jamais à lui. Chez les Dogon, le dieu créateur, Amma, est relativement présent, ses autels sont dans chaque famille et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/afrique-noire-culture-et-societe-religions/#i_8

ANALOGIE

  • Écrit par 
  • Pierre DELATTRE, 
  • Alain de LIBERA
  • , Universalis
  •  • 10 455 mots

Dans le chapitre « Analogie théologique et théophanies »  : […] par une distinction méthodique entre analogie philosophique et analogie théologique. Chez Albert le Grand, qui lance la formule, « l'analogie philosophique » est définie en termes plus ou moins avicenniens comme « le mode selon lequel l'être créé entre dans la substance des choses, tout en existant en certaines de façon primordiale et en d'autres […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/analogie/

AVICENNE, arabe IBN SĪNĀ (980-1037)

  • Écrit par 
  • Henry CORBIN
  •  • 8 898 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La Première Intelligence »  : […] à son tour est nécessitée par sa propre cause. Il s'ensuit que l'idée orthodoxe de « création » subit ici une altération radicale. Il ne peut s'agir de quelque chose comme d'un coup d'État survenu en la Volonté divine dans la « prééternité » ; c'est une nécessité intradivine qui conduit de l'Être pur au premier être fait […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/avicenne/#i_8

BOULGAKOV SERGE (1871-1945)

  • Écrit par 
  • Bernard DUPUY
  •  • 2 218 mots

Dans le chapitre « La sophiologie »  : […] Par la notion de Sophia, Boulgakov a pensé l'antinomie de l'idée de création, comme la kabbale l'avait fait déjà. Il faut dire que le monde est créé, distinct de Dieu, mais sans toutefois s'opposer à lui, sans constituer un principe « autre », autonome et étranger à Dieu. L'être créé est être et non-être à la fois ; mais le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/serge-boulgakov/#i_8

BRUNO GIORDANO (1548-1600)

  • Écrit par 
  • Jean SEIDENGART
  •  • 5 287 mots

Dans le chapitre « Les rapports entre Dieu et l'Univers »  : […] d'une manière plus univoque, se dessine assez clairement sa propre conception de Dieu. Tout d'abord, il rejette vigoureusement le dualisme Créateur/créature, où Dieu intervient pour agir « du dehors » sur l'Univers : « Dieu n'est pas une intelligence extérieure [exterior] faisant tourner d'un mouvement circulaire [l'Univers] ; car il doit être […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/giordano-bruno/#i_8

CABINET DE CURIOSITÉS ou WUNDERKAMMER

  • Écrit par 
  • Myriam MARRACHE-GOURAUD
  •  • 4 018 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Microcosme  »  : […] le cabinet de curiosités, le monde se dit par accumulation de traces et de fragments. En hommage à Dieu et à sa Création, la ferveur des premiers temps accumule toutes les merveilles de l’Univers dans les limites d’une pièce étroite, selon une logique d’échantillonnage. Idéalement, chaque singularité doit y trouver une place afin de reconstituer […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cabinet-de-curiosites-wunderkammer/#i_8

CARPOCRATE & CARPOCRATIENS

  • Écrit par 
  • Richard GOULET
  •  • 410 mots

On ne connaît pratiquement rien de Carpocrate, gnostique alexandrin du iie siècle et fondateur de la secte des carpocratiens. Les documents anciens rapportent qu'il avait pour femme une certaine Alexandrie, de qui il eut un fils, Épiphane, mort à dix-sept ans après avoir composé un traité, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/carpocrate-et-carpocratiens/

CRÉATION LITTÉRAIRE

  • Écrit par 
  • Gilbert DURAND
  •  • 11 585 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre «  Aurore »  : […] Livre, prenons pour exemple le Livre de la Genèse dans la Bible, n'est pas dicté par une Création refroidie par les déluges et brûlée par les flammes de Sodome. C'est le Livre qui est Création, c'est le Livre de la Genèse qui illumine de lumières fondamentales le monde que son verbe engendre. Le « Fiat lux ! », cet impératif […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/creation-litteraire/#i_8

CRITIQUE LITTÉRAIRE

  • Écrit par 
  • Marc CERISUELO, 
  • Antoine COMPAGNON
  •  • 12 911 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « La déconstruction »  : […] en particulier, Blanchot critiquait l'idée du livre comme totalité présupposant un créateur garant de l'unité du sens, c'est-à-dire l'axiome même de la critique de la conscience. Derrida rencontre également la déconstruction américaine (l'école dite de Yale : Paul de Man, Jay Hillis Miller, Geoffrey Hartman), dans l'idée d'indétermination du sens […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/critique-litteraire/#i_8

DESCARTES RENÉ

  • Écrit par 
  • Ferdinand ALQUIÉ
  •  • 12 478 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Dieu comme fondement de la connaissance »  : […] Cette théorie, du reste, est complétée par une autre, dite de la création continuée, que l'on trouve aussi bien dans le Discours que dans les Méditations. Selon cette doctrine, il ne faut pas reporter l'acte créateur aux origines du monde. Toute substance finie n'est maintenue dans l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rene-descartes/

DUALISME

  • Écrit par 
  • Simone PÉTREMENT
  •  • 6 146 mots

Dans le chapitre « Religions primitives »  : […] C'est dans les religions qui contiennent l'idée d'un être suprême, d'un grand dieu créateur du monde, qu'on rencontre des mythes qui approchent du dualisme. Par exemple, chez les Indiens nord-américains et certains peuples d'Asie centrale et septentrionale, on trouve des récits d'où il ressort que le Grand Dieu a été le principal mais non l'unique […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dualisme/

ECKHART MAÎTRE (1260 env.-env. 1327)

  • Écrit par 
  • Louis COGNET
  •  • 2 660 mots

Dans le chapitre « De la déité à Dieu »  : […] Les personnes s'écoulent sans cesse de l'essence divine et y refluent éternellement. En outre, la déité devient Dieu par un second rapport, externe celui-là, qui est celui de la création. Suivant l'expression paradoxale d'Eckhart, Dieu n'est Dieu que lorsqu'il y a des créatures ; si elles n'étaient pas, il ne serait pas non plus […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maitre-eckhart/#i_8

ÉPOPÉE

  • Écrit par 
  • Emmanuèle BAUMGARTNER, 
  • Maria COUROUCLI, 
  • Jocelyne FERNANDEZ, 
  • Pierre-Sylvain FILLIOZAT, 
  • Altan GOKALP, 
  • Roberte Nicole HAMAYON, 
  • François MACÉ, 
  • Nicole REVEL, 
  • Christiane SEYDOU
  •  • 11 799 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « L'épopée à caractère historique »  : […] œuvre de législateur. Elle transfigure aussi la destinée historique de ce héros libérateur en l'inscrivant dans le mythe originel de la création du Mandé par les trois Simbon – maîtres chasseurs, venus sur l'Arche céleste – et renoue ainsi avec d'autres récits épiques plus légendaires, opposant à des animaux aux pouvoirs maléfiques des héros […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/epopee/#i_8

ÊTRE, philosophie

  • Écrit par 
  • Giulio GIORELLO
  •  • 4 682 mots

Dans le chapitre « Être, étant, néant »  : […] Déplaçons-nous maintenant de la philosophie grecque avant Platon à une autre scène : « Au commencement, Dieu créa le Ciel et la Terre. La Terre était une masse sans forme et vide, et les ténèbres étaient sur la surface de l'abîme, et l'esprit de Dieu flottait sur la surface des eaux » (Genèse, I, 1-2). La […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/etre-philosophie/

FĀRĀBĪ AL- (872-950)

  • Écrit par 
  • Yves MARQUET
  •  • 1 263 mots

Dans le chapitre « La création et les intelligences »  : […] incorporée). Des deux premières causes secondes sont de la sorte respectivement issus le « premier ciel » (la « sphère extérieure », motrice) et « le ciel des étoiles fixes » ; et des sept autres, les sphères des planètes. Les âmes des sphères vont réaliser dans le bas monde la création matérielle voulue par Dieu en y envoyant des facultés […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/al-farabi/#i_8

GENÈSE LIVRE DE LA

  • Écrit par 
  • André PAUL
  •  • 596 mots
  •  • 1 média

Dans la Bible juive (texte massorétique), le Livre de la Genèse a pour titre son premier mot, Bereshit (« au commencement »). Dans la version des Septante, c'est Genesis (« origine »), terme immortalisé par sa latinisation dans la Vulgate. D'une manière large, le titre « Genèse » s' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/livre-de-la-genese/

GERSONIDE LÉVI BEN GERSHOM dit (1288-1344)

  • Écrit par 
  • Charles TOUATI
  •  • 2 389 mots

Dans le chapitre « La création du monde »  : […] Contrairement à Maïmonide, Gersonide estime qu'on peut démontrer rationnellement la création du monde. Est non éternel tout ce qui est produit par une cause finale, est substrat d'accidents et comporte des particularités qui ne s'expliquent que par référence à un effet extérieur à lui. C'est le cas du ciel et de la terre. Par ailleurs, le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gersonide-levi-ben-gershom-dit-1288-1344/#i_8

GNOSTICISME

  • Écrit par 
  • Pierre HADOT, 
  • Michel TARDIEU
  •  • 10 629 mots

Dans le chapitre « Un certain type de connaissance »  : […] La « gnose » propre au « gnosticisme » a pour première caractéristique de dissocier création et rédemption ; le monde sensible est crée, ou, du moins, totalement dominé, par des puissances ou mauvaises ou bornées, parmi lesquelles le Dieu de l'Ancien Testament, le Yahvé du peuple juif, joue un rôle prépondérant. Ce […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gnosticisme/

GUILLAUME D'AUVERGNE (apr. 1180-1249)

  • Écrit par 
  • Olivier JUILLIARD
  •  • 1 044 mots

Sacré, en 1228 par Grégoire IX, évêque de Paris, où il avait été reçu magister theologiae en 1223, Guillaume d'Auvergne a été fortement influencé par les commentaires arabes d'Aristote et se présente à la fois comme le défenseur des ordres mendiants, alors en plein essor, et comme […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/guillaume-d-auvergne/#i_8

HEGEL GEORG WILHELM FRIEDRICH

  • Écrit par 
  • Jacques d' HONDT, 
  • Yves SUAUDEAU
  •  • 11 820 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Représentation et concept »  : […] un seul exemple quand il traite de l'idée de création, il proclame parfois sans ambages : « la notion de création n'est pas une pensée déterminée ». Et en effet, dans un idéalisme absolu, cette idée de création perd toute validité conceptuelle. Elle ne peut servir que d'image, d'illustration à usage profane pour des catégories […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/georg-wilhelm-friedrich-hegel/

IDÉALISME ALLEMAND

  • Écrit par 
  • Jacques d' HONDT
  •  • 7 090 mots

Dans le chapitre « Créer un monde »  : […] Le philosophe n'imagine pas seulement, comme autrefois, qu'il crée un monde de pensée à côté du monde réel créé par son Dieu, ou qu'il « reconstruit » métaphysiquement ce monde : il dérobe maintenant au Dieu ancien son geste initial. Spinoza avait osé le dire : « Il faut renoncer à l'idée vulgaire de création. » Les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/idealisme-allemand/

ILLUMINISME

  • Écrit par 
  • Étienne PERROT
  •  • 4 956 mots

Dans le chapitre « Création et évolution »  : […] La création ne se produit pas ex nihilo mais procède par émanation. Cette pensée, qui est partagée par Swedenborg, Boehme et Blake, et que l'on rencontre chez Plotin, a pu être empruntée par les illuministes à l'héritage des alchimistes : pour Paracelse la materia prima de l'univers – qui est aussi celle de l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/illuminisme/#i_8

IRÉNÉE DE LYON (130 env.-env. 208)

  • Écrit par 
  • Pierre HADOT
  •  • 1 882 mots

Dans le chapitre « Les traditions chrétiennes d'Asie Mineure »  : […] de dessein de Dieu concernant l'homme) et de « récapitulation » (ou de reprise). Dieu a, de sa propre main, qui est le Verbe, créé Adam « selon l'image et la ressemblance », c'est-à-dire en le destinant à devenir semblable à lui par participation à l'immortalité et à l'incorruptibilité divines, qui s'acquièrent par la vision de Dieu (IV, xx, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/irenee-de-lyon/#i_8

ISLAM (La civilisation islamique) - La philosophie

  • Écrit par 
  • Christian JAMBET, 
  • Jean JOLIVET
  •  • 9 001 mots

Dans le chapitre « Kindī et ses successeurs »  : […] iv (ici s'arrête pour nous cet ouvrage) se conclut par un assez long développement philosophique sur la création, analysée comme une donation aux choses de l'unité émanée de « l'Un vrai et premier » auquel on ne peut attribuer aucune des catégories et notions philosophiques, comme il a été établi au long de ce chapitre. Ce dernier point […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/islam-la-civilisation-islamique-la-philosophie/#i_8

LANGUE ORIGINELLE

  • Écrit par 
  • Raoul VANEIGEM
  •  • 1 748 mots

De prime abord, une distinction s'impose entre langue originelle et premiers langages. L'une ressortit au mythe de la matrice originelle d'où serait issue toute créature ; elle se réfère à l'idée d'une puissance divine engendrant un couple initial dont l'humanité tout entière formerait la descendance. Les autres impliquent, dans la perspective du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/langue-originelle/#i_8

LUMIÈRE & TÉNÈBRES

  • Écrit par 
  • Alain DELAUNAY
  •  • 1 307 mots

L'opposition lumière-ténèbres constitue un symbole universel. Pour en esquisser l'enjeu symbolique, on peut introduire trois grandes acceptions de la lumière sur le plan de l'imaginaire : la lumière-séparation, la lumière-orientation, la lumière-transformation. Ces trois aspects de la lumière comme symbole se définissent par […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lumiere-et-tenebres/#i_8

MA‘ASE BERESHIT

  • Écrit par 
  • Gabrielle SED-RAJNA
  •  • 338 mots

On groupe sous l'appellation hébraïque de Ma‘ase Bereshit (qui veut dire « les œuvres de la création ») des écrits ésotériques ayant pour sujet des spéculations mystiques sur le premier chapitre de la Genèse. D'après des critères littéraires et doctrinaux, ils remontent probablement à la période de la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ma-ase-bereshit/#i_8

MAL

  • Écrit par 
  • Étienne BORNE
  •  • 5 218 mots

Dans le chapitre « La faute originelle »  : […] chapitres de la Bible, qui font se succéder le récit d'une Création dans laquelle toutes choses s'ordonnent, sans le moindre défaut, selon l'ordre et la clarté de la puissance divine, et un deuxième récit des origines, d'une lourdeur naturaliste très appuyée, dans lequel Dieu, plus fabricateur que créateur, fait figure de Dieu manqué, jaloux de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mal/#i_8

MALEBRANCHE NICOLAS (1638-1715)

  • Écrit par 
  • Ginette DREYFUS
  •  • 8 465 mots

Dans le chapitre « Le système de l'univers »  : […] L'ordre, certes, ne commande point à Dieu de créer, car l'infinitude de l'Être divin assure son autosuffisance. C'est donc par un libre décret que Dieu décide de sortir de lui-même, pour se glorifier dans un ouvrage que la personne divine qui s'unit à lui, par l'Incarnation, hausse au niveau de l'infini. Mais, supposé la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nicolas-malebranche/#i_8

MANU

  • Écrit par 
  • Anne-Marie ESNOUL
  •  • 1 296 mots

sont également connues comme les « âges de Manu » (manvantara), car, à chaque nouveau surgissement du monde, le premier homme apparu porte le nom de Manu, et son rôle est de procréer l'humanité, soit par lui-même, soit indirectement, ainsi que d'émettre les lois qui doivent régler les relations à l'intérieur de la société […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/manu/#i_8

MORT - Les interrogations philosophiques

  • Écrit par 
  • René HABACHI
  •  • 7 527 mots

Dans le chapitre « Les doctrines de la chute »  : […] Avec Origène, né vers 185 après J.-C. en Égypte, le courant platonicien, devenu plotinien, entre dans l'ambiance révélée d'une doctrine de la création et non plus de l'émanation, mais demeure cependant moins novateur que fidèle à ses origines. Entre-temps, Philon d'Alexandrie, né vers 20 avant J.-C., opère la rencontre de la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mort-les-interrogations-philosophiques/

MOYEN ÂGE - Le monde médiéval

  • Écrit par 
  • Léopold GÉNICOT
  •  • 12 274 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'univers gothique »  : […] Il n'est plus question donc de manichéisme, plus question de déformer ou de mutiler la création pour lui conférer une portée religieuse. Être religieux, c'est, au contraire, s'attacher à elle et manifester sa valeur, sa double valeur : exemplaire – on ne renie pas les perspectives traditionnelles – et intrinsèque, pour en faire un objet d' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/moyen-age-le-monde-medieval/#i_8

NOMINALISME

  • Écrit par 
  • Paul VIGNAUX
  •  • 3 602 mots

Dans le chapitre « Nominalisme et théologie de la création »  : […] L'ontologie ockhamiste est liée à une théologie de la puissance créatrice : la position des créatures dans l'être n'est rien d'autre que leur création, radicalement libre, contingente et gratuite ; pour chacune, une position de tout son être que rien ne précède, notamment pas une « nature commune », préexistant en d'autres individus. La théologie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nominalisme/#i_8

ORIGÈNE (185-253/54) & ORIGÉNISME

  • Écrit par 
  • Pierre HADOT
  •  • 5 517 mots

Dans le chapitre « La destinée des âmes »  : […] des esprits, elle n'en est que la conséquence. En rapport avec cette chute des esprits, Dieu crée donc une seconde nature : l'univers sensible qui permettra aux natures raisonnables corporéisées et incarnées de retrouver, dans l'épreuve, leur pureté originelle. Mais cette purification des esprits ne peut s'accomplir par un seul séjour dans le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/origene-et-origenisme/

PARTICIPATION, théologie

  • Écrit par 
  • Henry DUMÉRY
  •  • 331 mots

Au sens théologique, la participation désigne le rapport de la créature au Créateur, la façon dont l'esprit reste lié à Dieu, qui lui est présent bien que transcendant et auquel il ne cesse d'être uni, bien que le Dieu dont il dépend ne dépende pas de lui, bien que le Dieu dont l'homme est l'image ne soit pas à l'image de l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/participation-theologie/#i_8

PSYCHOLOGIE DE LA CRÉATIVITÉ

  • Écrit par 
  • Maud BESANÇON, 
  • Todd LUBART
  •  • 1 264 mots

La créativité est définie comme la capacité à réaliser une production (une idée, un objet, une composition, etc.) à la fois nouvelle, originale (c’est-à-dire différente de ce qui existe) et adaptée au contexte et aux contraintes de l’environnement dans lequel la production s’exprime. La capacité à générer des idées créatives […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/psychologie-de-la-creativite/#i_8

PURĀṆA

  • Écrit par 
  • Anne-Marie ESNOUL
  •  • 3 344 mots

Dans le chapitre « Les « cinq caractéristiques » »  : […] qui s'est produite au commencement des temps (agre). Il faut rappeler à ce propos qu'une création en contexte indien n'est jamais ex nihilo : c'est un simple développement à partir d'un principe premier. Au niveau des purāṇa, ce principe est généralement le Dieu suprême (Viṣṇu ou Śiva), l'Absolu personnifié, origine de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/purana/

SABBAT

  • Écrit par 
  • Françoise ARMENGAUD
  •  • 1 552 mots

Transcription du mot hébreu shabbat, le terme sabbat est le nom du septième jour de la semaine, le samedi ; conformément à son étymologie (du verbe shavat, « cesser »), il désigne le jour de la cessation du travail, du repos. Institution essentielle à la vie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sabbat/#i_8

SCHELLING FRIEDRICH WILHELM JOSEPH VON (1775-1854)

  • Écrit par 
  • Jean-François MARQUET
  •  • 4 155 mots

Dans le chapitre « La dernière philosophie (1827-1854) »  : […] son tour comme puissance devant se réaliser à nouveau – et cette fois comme autonome. La création n'est rien d'autre que cette actualisation de la puissance de l'être-autre (A = B) et sa « réintériorisation » progressive par la « puissance » suspendue de l'existence nécessaire (A2), jusqu'au moment où Dieu se trouve posé comme esprit existant, c' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/friedrich-wilhelm-joseph-von-schelling/#i_8

SEFER YESIRA

  • Écrit par 
  • Gabrielle SED-RAJNA
  •  • 343 mots

Bref traité qui eut une influence considérable sur la mystique juive de toutes les époques et qui a été écrit entre le iie et le vie siècle, peut-être au iiie, dans un style elliptique ayant des affinités avec […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sefer-yesira/#i_8

LA SEMAINE, Guillaume Du Bartas - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Yvonne BELLENGER
  •  • 682 mots

Dans le chapitre « La création du monde »  : […] La Semaine paraphrase le début de la Genèse et retrace les sept « Jours » de la Création : premier Jour, création de la matière et de la lumière ; deuxième Jour, création de l'espace ; troisième Jour, séparation de la terre et des eaux, etc., jusqu'au septième Jour, où l'Éternel contemple son œuvre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-semaine/#i_8

SIVA ou SHIVA ET SHIVAÏSME

  • Écrit par 
  • Pierre-Sylvain FILLIOZAT
  •  • 8 175 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Cosmologie, connaissance et parole »  : […] temps en cycles renouvelés à l'infini, avec alternance de créations et de dissolutions. Le schéma de la création est défini par l'apparition de trente-six principes (tattva) hiérarchisés, répartis dans les deux domaines. Śiva et le bindu, tous deux éternels, sont à la tête du domaine pur ; le puruṣa, autre nom du soi lié, et la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/siva-shiva-et-shivaisme/#i_8

TERRE ÂGE DE LA

  • Écrit par 
  • Pascal RICHET
  •  • 5 141 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « La chronologie : une préoccupation chrétienne »  : […] Accepté au Moyen Âge aussi bien à Byzance que dans le monde musulman et en Occident, le petit univers d’Aristote centré sur la Terre ne fut pas remis en cause pendant près de deux millénaires. L’éternité du monde fut en revanche vite contestée par les chrétiens parce qu’elle contredisait clairement le tableau biblique de la Création minutieusement […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/age-de-la-terre/#i_8

TERRE SYMBOLISME DE LA

  • Écrit par 
  • Gilbert DURAND
  •  • 3 895 mots

Dans le chapitre « Multiplicité des polarités symboliques »  : […] La tradition sémitique et chrétienne appelle le premier homme, l'homme primordial, Adam (de l'hébreu adamah, terre labourée), et le dit puisé du limon au nombril de la terre (sous le mont Sion à Jérusalem). La terre d'où est tiré Adam est donc par elle-même le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/symbolisme-de-la-terre/#i_8

THÉOLOGIE NÉGATIVE

  • Écrit par 
  • Pierre HADOT
  •  • 3 863 mots

Dans le chapitre « Apophatisme et christianisme »  : […] de la théologie négative platonicienne. Pour eux, seule la notion chrétienne de création peut fonder la vraie théologie négative. Si Dieu a créé l'homme par un acte libre et gratuit de sa volonté, il y a un abîme infranchissable entre le Créateur et sa créature. Dieu est inconnaissable absolument, par sa nature même, et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theologie-negative/

UN PHILOSOPHIES DE L'

  • Écrit par 
  • Jean TROUILLARD
  •  • 3 714 mots

Dans le chapitre « Quelques modèles d'unité »  : […] Plusieurs maîtres de l'école stoïcienne professaient que la raison cosmique ne pouvait se réaliser elle-même sans être la dérivation d'une Raison divine transcendante. C'est la seconde sorte des doctrines de la totalité. Parmi elles se rangent les philosophies de la création. On sait que, chez elles, l'ordre du monde tient son être et son unité […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/philosophies-de-l-un/#i_8

Voir aussi

Pour citer l’article

Mircea ELIADE, « CRÉATION - Les mythes de la création », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 novembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/creation-les-mythes-de-la-creation/