Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

COUPERIN FRANÇOIS (1668-1733) (repères chronologiques)

10 novembre 1668 François Couperin naît à Paris.

1685 Il succède à Michel Richard Delalande à l'orgue Clicquot de l'église Saint-Gervais de Paris.

1690 Il compose des Pièces d'orgue consistantes en deux Messes et fait entendre, sous un pseudonyme italien, la première sonate en trio écrite en France à l'imitation d'Arcangelo Corelli.

1691 Il devient claveciniste du roi.

1693 Il succède à Jacques Thomelin comme organiste de la chapelle royale.

Entre 1713 et 1717 Il écrit la musique de l'ensemble des trois journées pendant lesquelles sont célébrés les offices de ténèbres.

Entre 1713 et 1730 Il publie, en quatre livres, 221 pièces de clavecin regroupées en 27 « Ordres ».

1716 Il publie un important traité, L'Art de toucher le clavecin.

1722 Il fait éditer Quatre Concerts royaux, pour petit ensemble instrumental.

1724 Dix autres concerts royaux sont édités sous le titre Les Goûts réunis.

11 septembre 1733 François Couperin meurt à Paris.

— Pierre BRETON

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

Classification

Pour citer cet article

Pierre BRETON. COUPERIN FRANÇOIS (1668-1733) - (repères chronologiques) [en ligne]. In Encyclopædia Universalis. Disponible sur : (consulté le )

Article mis en ligne le et modifié le 10/02/2009

Autres références

  • LEÇONS DE TÉNÈBRES (F. Couperin)

    • Écrit par
    • 212 mots
    • 1 média

    François Couperin, dit le Grand, appartient à une dynastie de quinze musiciens qui s'illustra à Paris durant plus de deux siècles. Brillant auteur de pièces pour clavecin, il réussit à allier l'esthétique française – goût de la danse, noblesse de l'écriture verticale, beauté du ...

  • CLAVECIN, en bref

    • Écrit par
    • 737 mots
    • 2 médias
    ...puis, aux xviie et xviiie siècles, avec les Français Jacques Champion de Chambonnières (1601 ou 1602-1672), Jean Henry D'Anglebert (1629-1691), François Couperin (1668-1733) et Jean-Philippe Rameau (1683-1764). Ce sont le Napolitain Domenico Scarlatti (1685-1757), Jean-Sébastien Bach (1685-1750),...
  • CLAVECIN

    • Écrit par et
    • 4 766 mots
    • 4 médias
    « J'aime beaucoup mieux ce qui me touche que ce qui me surprend. » Cette phrase nous dévoile un peu l'âme de François Couperin (1668-1733) qui s'exprime sans détour dans ses préfaces. Toutes ses œuvres ont rencontré le plus grand succès. Celles qui nous intéressent le plus sont, bien sûr, ses quatre...
  • CORELLI ARCANGELO (1653-1713)

    • Écrit par
    • 2 915 mots
    • 1 média
    ...du xviie siècle, animé à Paris par l'abbé Mathieu, curé de Saint-André-des-Arts, avec des ramifications provinciales fort actives, le jeune François Couperin pastiche, en 1692, sous un anagramme italien, les sonates de Corelli, auxquelles il a voué une admiration qu'il gardera sa vie durant...
  • COUPERIN LES

    • Écrit par et
    • 5 500 mots
    • 2 médias
    François Couperin est né le 10 novembre 1668, dans la maison de fonction des organistes qu'occupait son père, près de Saint-Gervais. Lorsque celui-ci mourut, l'enfant devait avoir déjà un talent prometteur, pour que le conseil paroissial s'engage à lui accorder la survivance dès qu'il aurait dix-huit...
  • Afficher les 11 références