CONCILE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Sigismond, empereur germanique

Sigismond, empereur germanique
Crédits : AKG

photographie

Concile de Trente

Concile de Trente
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie


La fonction des conciles

Une assemblée conciliaire n'est ni un parlement ni une réunion des « états généraux » de l'Église ; ce n'est pas non plus la curie romaine, élargie aux dimensions du monde. Contrairement à ces derniers organismes, qui ne sont qu'administratifs, un concile a ceci en propre de constituer l'acte privilégié par lequel s'exerce dans le temps de l'Église la fonction apostolique. Il détient dans l'Église le pouvoir suprême, qu'il partage avec le pape. Le concile est la continuation du collège des apôtres.

Pas plus que le collège des apôtres, l'Église n'a de constitution au sens strict. C'est en vivant qu'elle règle les questions concernant sa structure. Mais l'Église, depuis les apôtres, a un régime de vie, qui est la « communion » de tous ses membres et qui lui permet de résoudre ses problèmes constitutionnels. Ce fait laisse entrevoir pourquoi le concile demeure une institution variable dans sa forme et dans ses procédures, adaptable aux mondes culturels divers où l'Église vit, sans cependant être liée aux lois des civilisations particulières.

Les conciles se réunissent quand la conscience de l'Église est profondément troublée, en cas de crise (au sens grec du mot : jugement). Ce qui ne veut pas dire au moment même des bouleversements de l'histoire : ainsi, il n'y eut pas de concile aussitôt après la Révolution française, qui avait cependant modifié profondément la vie de l'Église. Bibliquement, la « crise » apparaît lorsque s'opère dans l'histoire une rencontre de la Parole de Dieu et du monde : l'annonce de la Parole de Dieu appelle à la conversion. Ce qui est en jeu dans les conciles, c'est donc moins une « crise » de la foi, provoquée chez les fidèles par croissance du monde, qu'une crise de la croissance spirituelle de l'homme – et de l'Église – provoquée par l'annonce de la Parole de Dieu.

Il y a crise en particulier chaque fois que la Parole de Dieu est annoncée pour la première fois à un peuple. Aussi voit-on de fait les conciles se réunir au [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 9 pages




Écrit par :

  • : directeur du Centre d'études Istina et de la revue Istina

Classification


Autres références

«  CONCILE  » est également traité dans :

APÔTRES & APOSTOLAT

  • Écrit par 
  • Yves CONGAR
  •  • 4 345 mots

Dans le chapitre « L'apostolat dans l'Église chrétienne »  : […] Le vocabulaire est significatif. Jusqu'à l'époque moderne, le substantif « apostolat » et l'adjectif « apostolique » ont gardé une référence aux (douze) apôtres : « (votre, notre) Apostolat » était un titre donné aux évêques (jusqu'au viii e  siècle en Occident), puis pratiquement réservé au pape ; « Apostolique » de même. De plus, le mot a été tr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/apotres-et-apostolat/#i_3655

CANONIQUE DROIT

  • Écrit par 
  • Patrick VALDRINI
  •  • 8 001 mots

Dans le chapitre « L'autorité sur les Églises particulières »  : […] Les évêques sont les chefs des Églises particulières qui leur sont confiées, toutefois sans jouir d'une autonomie totale, en raison de leur appartenance au collège des évêques , lequel existe et exerce son pouvoir en communion avec le pontife romain . L'autorité du collège s'exerce par le moyen d'actes collégiaux posés par les évêques réunis en concile […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/droit-canonique/#i_3655

CARTHAGE CONCILES DE

  • Écrit par 
  • Pierre Thomas CAMELOT
  •  • 403 mots

Métropole de l'Afrique proconsulaire, étendant son autorité jusqu'à la Numidie et la Maurétanie, Carthage vit se réunir autour de ses évêques de nombreux conciles. Vers 220, Agrippinus réunit soixante-dix évêques qui refusent de reconnaître le baptême conféré par des hérétiques. À l'époque de Cyprien (248-258), le synode se tient régulièrement deux fois par an, au printemps et à l'automne. À l'aut […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/conciles-de-carthage/#i_3655

CATHOLICISME - Histoire de l'Église catholique des origines au pontificat de Jean-Paul II

  • Écrit par 
  • Jean DANIÉLOU, 
  • André DUVAL
  •  • 16 419 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Les structures internes de l'Église »  : […] L'organisation ecclésiastique se modèle sur celle de l'administration impériale : chaque cité à son évêque , choisi par le peuple, secondé par divers ministres, spécialement des prêtres , qui président au culte dans les campagnes, en chaque province , l'évêque de la cité principale a prééminence sur ses collègues et préside leurs ré […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/catholicisme-histoire-de-l-eglise-catholique-des-origines-au-pontificat-de-jean-paul-ii/#i_3655

CATHOLICISME - L'organisation et la vie de l'Église

  • Écrit par 
  • René COSTE, 
  • Pierre LIÉGÉ
  • , Universalis
  •  • 9 167 mots

Dans le chapitre « L'Église catholique et son gouvernement »  : […] L'organisation du pouvoir suprême dans l'Église catholique présente cette particularité singulière qu'il appartient dans sa plénitude (enseignement authentique de la Parole de Dieu contenue dans la Révélation et commandement sous les trois aspects classiques : législatif, exécutif et judiciaire) à deux titulaires, sans que l'un fasse nombre par rapport à l'autre : le pape et le concile œcuménique. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/catholicisme-l-organisation-et-la-vie-de-l-eglise/#i_3655

CHALCÉDOINE CONCILE DE (451)

  • Écrit par 
  • Hervé LEGRAND
  •  • 790 mots

Convoqué en 451 par l'empereur Marcien à Chalcédoine (aujourd'hui Kadiköy), sur la rive asiatique du Bosphore, en face de Byzance, ce concile ne réunit que des participants orientaux, à l'exception de deux légats romains et de deux évêques africains exilés. Mais, à cause de son œuvre doctrinale, confirmée d'ailleurs par le pape saint Léon et rapidement reçue en Occident, ce synode est considéré co […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/concile-de-chalcedoine/#i_3655

CHÊNE CONCILE DU (403)

  • Écrit par 
  • Richard GOULET
  •  • 367 mots

Petit concile organisé par Théophile d'Alexandrie dans la riche villa du préfet Rufin ( Ad Quercum ), dans la banlieue de Chalcédoine. Des moines origénistes du désert de Nitrie (Égypte), pourchassés par Théophile, avaient, au nombre d'une cinquantaine, été accueillis, en 401, par l'évêque de Constantinople, Jean Chrysostome. Théophile, sommé de venir s'expliquer dans la capi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/concile-du-chene/#i_3655

CHRISTIANISME

  • Écrit par 
  • Pierre LIÉGÉ
  • , Universalis
  •  • 7 122 mots

Dans le chapitre « Des évangiles aux dogmes »  : […] Les récits évangéliques ne suffiront pas néanmoins à l'Église chrétienne lorsque la nécessité se fera sentir de posséder des formulations plus précises et plus réflexives de sa foi. La méditation théologique, les besoins de l'enseignement, les discussions soulevées par l'hérésie seront l'occasion de dégager un corps de doctrines. Les quatre premiers conciles (Nicée en 325, Constantinople en 381, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/christianisme/#i_3655

CONCILE DE CONSTANCE

  • Écrit par 
  • Jean-Urbain COMBY
  •  • 208 mots
  •  • 1 média

Pour sortir de la crise une Église qui a trois papes, l'empereur allemand Sigismond impose au pape Jean XXIII de convoquer à Constance un concile qui s'ouvre le 5 novembre 1414. C'est le seizième concile général ou œcuménique. Le vote se fera par « nations », allemande, française, anglaise et italienne, la cinquième voix étant donnée au collège des cardinaux. Évêques et abbés sont minoritaires fac […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/concile-de-constance/#i_3655

CONCILE DE NICÉE, en bref

  • Écrit par 
  • Jean-Urbain COMBY
  •  • 204 mots
  •  • 1 média

Le premier concile œcuménique (universel) convoqué à Nicée en Bithynie par l'empereur Constantin veut donner une solution à la controverse née des opinions du prêtre Arius d'Alexandrie, condamnées en 318. Celui-ci, voulant sauvegarder le monothéisme biblique, affirme que le Père est le seul à être sans commencement et que le Fils, le Verbe engendré dans le temps, n'est pas de même nature que le Pè […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/concile-de-nicee-en-bref/#i_3655

CONCILE DE TRENTE, en bref

  • Écrit par 
  • Jean-Urbain COMBY
  •  • 179 mots
  •  • 1 média

L'appel de Luther au retour à l'Évangile et à une réforme drastique de l'Église avait entraîné son excommunication et la rupture de la chrétienté latine. Pour beaucoup, l'urgence de la réforme de l'Église romaine demandait la convocation d'un concile général. Les réticences des papes, les guerres incessantes entre la France (François I er ) et le Saint Empire (Charles Quin […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/concile-de-trente-en-bref/#i_3655

CONSTANCE (CONCILE DE)

  • Écrit par 
  • Marcel PACAUT
  •  • 484 mots
  •  • 2 médias

Seizième concile œcuménique de l'Église romaine, réuni en vue de mettre fin au Grand Schisme qui divisait l'Occident depuis la double élection pontificale de 1378 et qu'un concile tenu à Pise, en 1409, n'avait pu réduire, puisqu'il avait élu un troisième pape sans parvenir à faire abdiquer les deux autres. L'initiative du concile de Constance, qui assembla près de quatre cents prélats et abbés, en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/constance-concile-de/#i_3655

CONSTANTINOPLE IIe CONCILE DE (553)

  • Écrit par 
  • Pierre Thomas CAMELOT
  •  • 1 326 mots

L'histoire compliquée du II e concile de Constantinople est à situer dans la suite des querelles, théologiques et politiques, qui s'élevèrent en Orient après le concile de Chalcédoine (451). Celui-ci avait défini l'existence dans le Christ de deux natures, humaine et divine. Des partisans attardés de saint Cyrille d'Alexandrie, attachés à sa formule de l'« unique nature » […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/iie-concile-de-constantinople/#i_3655

CONSTANTINOPLE IIIe CONCILE DE (680-681)

  • Écrit par 
  • Pierre Thomas CAMELOT
  •  • 872 mots

Concile ayant mis fin à la querelle monothélite, qui avait commencé au début du vii e siècle. Le monothélisme était une résurgence du monophysisme, lequel, contrairement à la doctrine définie à Chalcédoine et réaffirmée au II e concile de Constantinople, tenait qu'il n'y a en Jésus-Christ qu'une seule nature ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/iiie-concile-de-constantinople/#i_3655

DEUXIÈME CONCILE DU VATICAN

  • Écrit par 
  • Jean-Urbain COMBY
  •  • 196 mots
  •  • 1 média

Le 25 janvier 1959, le pape Jean XXIII annonce son intention de réunir un concile œcuménique auquel il assigne deux buts, une adaptation (mise à jour, aggiornamento ) de l'Église à un monde en pleine mutation et le retour à l'unité des chrétiens. Le travail des commissions préparatoires conduit à l'ouverture solennelle du 11 octobre 1962. Sur 2 800 Pères invités (évêques et s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/deuxieme-concile-du-vatican/#i_3655

ÉPHÈSE BRIGANDAGE D' (449)

  • Écrit par 
  • Pierre Thomas CAMELOT
  •  • 473 mots

Le concile d'Éphèse (juin 431) avait condamné et déposé Nestorius, évêque de Constantinople, pour ses erreurs sur la personne du Christ : la théologie de Cyrille d'Alexandrie l'emportait sur la théologie antiochienne. Quelques années plus tard, la persistance des tendances antiochiennes (par exemple, chez Théodoret de Cyr) inquiète certains partisans attardés de Cyrille. Ainsi un moine de Constant […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/brigandage-d-ephese/#i_3655

ÉPHÈSE CONCILE D' (431)

  • Écrit par 
  • Pierre Thomas CAMELOT
  •  • 1 154 mots

À la suite de l'agitation provoquée par ses prédications contre le titre de Théotokos (Mère de Dieu) donné par la dévotion chrétienne à la Vierge Marie, Nestorius, patriarche de Constantinople, écrit au pape Célestin pour lui dénoncer ce qu'il considère comme une erreur. Les remous de l'affaire s'étendent jusqu'en Égypte, Cyrille d'Alexandrie à son tour écrit à ce sujet à Ne […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/concile-d-ephese/#i_3655

EUGÈNE IV, GABRIELE CONDULMER (1383-1447) pape (1431-1447)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 401 mots

Gabriele Condulmer est né en 1383 à Venise et mort le 23 février 1447 à Rome. Ancien moine augustin, il est cardinal depuis 1408 lorsqu'il est élu à l'unanimité le 3 mars 1431 pour succéder au pape Martin V (1417-1431), et intronisé le 11 mars sous le nom d'Eugène IV. Son pontificat est dominé par la lutte qu'il mène contre le concile de Bâle (1431-1437), convoqué pour statuer sur la réforme de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gabriele-eugene-iv/#i_3655

FÉBRONIANISME

  • Écrit par 
  • Bernard ROUSSEL
  •  • 781 mots

Stimulé par le richérisme et le jansénisme, apparenté en un certain sens au gallicanisme et au joséphisme, le fébronianisme se développa dans l'Église catholique des pays germaniques à la suite de la publication, en 1763, d'un traité intitulé De statu Ecclesiae et legitima potestate Romani pontificis, liber singularis ad reuniendos dissidentes in religione christianos compositus […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/febronianisme/#i_3655

IN TRULLO CONCILE (692)

  • Écrit par 
  • Olivier CLÉMENT
  •  • 320 mots

Réuni en 692 à Constantinople dans la salle de la Coupole — en grec trullos — au palais impérial. (Le VI e concile œcuménique s'étant réuni dans le même lieu onze ans auparavant, on appelle parfois le concile de 692 Deuxième concile in Trullo .) Les deux conciles œcuméniques précédents, le V e et le VI […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/concile-in-trullo/#i_3655

LANGENSTEIN HEINRICH VON (1325-1397)

  • Écrit par 
  • Marcel PACAUT
  •  • 144 mots

Écrivain fort savant, originaire de Hesse, professeur de théologie et vice-chancelier de l'université de Paris de 1363 à 1383, puis professeur à Vienne, Heinrich von Langenstein composa de nombreux ouvrages de philosophie, de sciences naturelles, d'astrologie, d'exégèse, de théologie et de spiritualité. Son œuvre la plus célèbre concerne l'ecclésiologie, le Grand Schisme d'Occident, surgi en 1378, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/heinrich-von-langenstein/#i_3655

LATRAN QUATRIÈME CONCILE DU (1215)

  • Écrit par 
  • Marcel PACAUT
  •  • 268 mots

Concile convoqué et présidé par Innocent III qui en promulgua les canons (l'ensemble de ceux-ci forme en quelque sorte la conclusion et la synthèse de son pontificat). Le concile réunit en novembre 1215 environ mille deux cents prélats, ce qui fait de lui la plus importante réunion conciliaire du Moyen Âge. En matière de foi, une constitution définit les principaux dogmes ; d'autres textes condamn […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/quatrieme-concile-du-latran/#i_3655

MAGISTÈRE CATHOLIQUE

  • Écrit par 
  • Henry DUMÉRY
  •  • 279 mots

On peut appeler magistère toute autorité doctrinale, morale ou intellectuelle. Mais le terme reçoit un sens juridique, plus précisément canonique, quand on l'applique à la hiérarchie du catholicisme romain. Les responsabilités du magistère pontifical (papal et épiscopal) ont été officiellement définies au concile de Trente en 1545-1563 (constitution hiérarchique de l'Église), au I […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/magistere-catholique/#i_3655

NICÉE (CONCILE DE)

  • Écrit par 
  • Henri Irénée MARROU
  •  • 1 690 mots
  •  • 1 média

Premier concile œcuménique, c'est-à-dire s'étendant à l'Église entière, le concile de Nicée (325) a été réuni par l'empereur Constantin, devenu maître de tout l'Empire, pour résoudre les problèmes qui divisaient alors les Églises d'Orient, problèmes disciplinaires et surtout problème dogmatique, celui de l'hérésie d' Arius. Sa décision la plus importante concerne la théologie trinitaire : le Fil […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nicee-concile-de/#i_3655

ŒCUMÉNISME

  • Écrit par 
  • Jean BAUBÉROT, 
  • Georges CASALIS, 
  • Étienne FOUILLOUX
  •  • 6 378 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les ruptures »  : […] Il est évident que l'unité, si elle n'implique pas l'uniformité, ne saurait être spirituelle et invisible, pas plus que n'est invisible l'« œcuménie » qui en est la raison d'être. C'est à partir du moment où l'on perd la perspective apostolique, missionnaire et universelle que les diversités deviennent divergences et les tensions fécondes ruptures stérilisantes : la confession de foi, résumé, à c […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/oecumenisme/#i_3655

PAPAUTÉ

  • Écrit par 
  • Yves CONGAR
  •  • 5 492 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « De la fin de l'âge patristique à la Réforme »  : […] La papauté ancienne n'a pas exercé partout de la même manière sa sollicitude universelle. Elle a, sur l'Italie, au moins sur les régions suburbicaires, un pouvoir métropolitain. Pour l'Occident, elle est un centre de communion et une cour d'appel. Pour l'Orient, qui veut être sui juris et déterminer lui-même synodalement sa vie, elle est, comme premier siège, un recours en ca […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/papaute/#i_3655

PISE CONCILE DE (1409)

  • Écrit par 
  • Marcel PACAUT
  •  • 126 mots

Assemblée qui s'est réunie de mars à juillet 1409, pour essayer de mettre fin au grand schisme d'Occident, à l'initiative de cardinaux relevant de l'obédience de Grégoire XII et de celle de Benoît XIII. Ce concile n'est pas tenu pour œcuménique. On y proclama et pratiqua la théorie conciliaire, selon laquelle, dans l'Église, la suprême autorité appartient au concile général et non au pape. On y dé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/concile-de-pise/#i_3655

PREMIER CONCILE DU VATICAN

  • Écrit par 
  • Jean-Urbain COMBY
  •  • 208 mots
  •  • 1 média

Le pape Pie IX convoque le concile du Vatican qui réunit sept cents évêques le 8 décembre 1869 dans la perspective de « trouver les remèdes contre les si nombreux maux qui oppressent l'Église » – mais tous pensent que le sujet essentiel sera la définition de l'infaillibilité pontificale. La constitution Dei Filius (24 avril 1870) définit, face aux erreurs du rationalisme, du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/premier-concile-du-vatican/#i_3655

SCHISME D'OCCIDENT (GRAND)

  • Écrit par 
  • Marcel PACAUT
  •  • 1 039 mots
  •  • 1 média

C'est en 1378 que surgit dans l'histoire de l'Église ce qu'on appelle le Grand Schisme d'Occident, qui dura près de quarante ans et qui fut consécutif à une double élection pontificale. En 1377, en effet, le pape Grégoire XI avait quitté Avignon, où la papauté était établie depuis les années 1310, et s'était réinstallé à Rome. À sa mort, survenue l'année suivante, on pouvait croire qu'un Français […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/schisme-d-occident-grand/#i_3655

SYNODE

  • Écrit par 
  • Jean PASSICOS
  •  • 1 030 mots

Terme ecclésiastique d'origine grecque, équivalent de concile, qui est d'origine latine. Il désigne, dans les diverses Églises, une assemblée délibérante représentative au cours de laquelle sont prises les principales décisions concernant la vie de ces Églises. On peut dire que la synodalité exprime la coopération commune dans les Églises et communautés chrétiennes. Dans l'Église catholique, on ut […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/synode/#i_3655

TARAISE (730 env.-806) patriarche de Constantinople (784-806)

  • Écrit par 
  • Jean GOUILLARD
  •  • 554 mots

Né à Constantinople, Taraise appartient à une famille de l'aristocratie civile qui donnera à l'Église un autre patriarche, son petit-neveu Photius. Son père fut préfet de la ville. L'impératrice Irène prend Taraise pour prôtoasecretis (premier secrétaire), puis en 784, à la faveur d'une vacance provoquée, l'élève de la condition laïque au trône patriarcal. La succession est […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/taraise/#i_3655

TOLÈDE CONCILES DE

  • Écrit par 
  • Richard GOULET
  •  • 253 mots

Avant la conquête arabe, du v e au viii e siècle, ont été tenus à Tolède (Espagne) dix-huit conciles ecclésiastiques (onze conciles généraux, qui ont traité de questions de foi, et sept conciles provinciaux, qui se sont préoccupés davantage de discipline ecclésiastique). Les actes de tous ces co […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/conciles-de-tolede/#i_3655

TRENTE (CONCILE DE)

  • Écrit par 
  • Jean DELUMEAU
  •  • 3 511 mots
  •  • 1 média

On peut s'étonner de la place que le concile de Trente a tenue dans l'histoire de l'Église catholique et dans celle de l'Occident tout entier. Il s'ouvrit, en effet, dans un climat de scepticisme, avec des effectifs squelettiques, et il avait eu des antécédents fâcheux. Le concile de Bâle s'était dispersé en 1449. Celui de Pise, provoqué par Louis XII, n'avait été qu'une comédie politique. Celui […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/trente-concile-de/#i_3655

TRÊVE DE DIEU (1037)

  • Écrit par 
  • Pascal BURESI
  •  • 224 mots

De 1037 à 1041, un concile réuni à Arles définit les dispositions de la trêve de Dieu. Ce concile est l'aboutissement d'un vaste mouvement religieux et populaire, tendant à limiter la violence dans la société. Depuis la fin du x e  siècle, la « paix de Dieu », qui a précédé la trêve, vise à protéger certaines catégories de population particulièrem […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/treve-de-dieu/#i_3655

VATICAN (Ier CONCILE DU)

  • Écrit par 
  • Roger AUBERT
  •  • 3 145 mots

Le XX e concile œcuménique de l'Église romaine, réuni du 8 décembre 1869 au 20 octobre 1870, fut convoqué par Pie IX dans le double dessein de condamner plus solennellement les « erreurs modernes issues du rationalisme » et d'adapter le droit ecclésiastique à la société du xix e  siècle. Il fut interrompu par l'annexion d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vatican-ier-concile-du/#i_3655

VATICAN (IIe CONCILE DU)

  • Écrit par 
  • Roger AUBERT
  •  • 6 130 mots
  •  • 2 médias

Le II e concile œcuménique du Vatican se déroula en quatre sessions, de l'automne 1962 à l'automne 1965. Il avait été question au début du pontificat de Pie XI de reprendre le I er  concile du Vatican, interrompu en 1870 ; et quelques enquêtes préliminaires furent même faites dans ce dessein, mais le projet resta sans suite, et c'est dans une pers […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vatican-iie-concile-du/#i_3655

VIENNE CONCILE DE (1311-1312)

  • Écrit par 
  • Marcel PACAUT
  •  • 159 mots

Quinzième concile considéré comme œcuménique par l'Église catholique, réuni à Vienne (France) d'octobre 1311 à mai 1312 sur la décision et sous la présidence de Clément V. Le concile de Vienne déclare clos le procès en instance contre Boniface VIII, délibère longuement sur la réforme de l'Église à partir d'un mémoire présenté par l'évêque de Mende, Guillaume Durand le Jeune, et discute de la pauvr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/concile-de-vienne/#i_3655

Voir aussi

Pour citer l’article

Bernard DUPUY, « CONCILE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 septembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/concile/