SIMON CLAUDE (1913-2005)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Claude Simon n'a commencé à publier qu'après la guerre (Le Tricheur, 1945) ; sa – relative – célébrité date du Vent (1957) et surtout de La Route des Flandres (1960), publiés aux éditions de Minuit, qui font paraître à la même époque les romans de Robbe-Grillet et ceux de Butor. Cette concomitance a permis à Simon de bénéficier de la vague de curiosité suscitée par ce que l'on a appelé le « nouveau roman ». Depuis lors, jusqu'au couronnement des Géorgiques (1981) et de L'Acacia (1989) et, en 1985, l'attribution du prix Nobel de littérature, l'œuvre de Claude Simon n'a cessé de s'affirmer comme l'une des plus importantes et des plus originales du roman contemporain. Les longues descriptions de Simon sont aux antipodes des sous-conversations de Nathalie Sarraute, et sa quête obsédante d'un passé disparu l'éloigne des jeux sur les stéréotypes de la modernité qui constituent l'essentiel de l'œuvre de Robbe-Grillet : elle le rapproche davantage du Butor de L'Emploi du temps et de sa tentative désespérée pour restituer une histoire passée.

Claude Simon

Claude Simon

Photographie

Du Vent (1957) à L'Acacia (1989), Claude Simon n'a cessé de construire des récits dont la dimension descriptive est essentielle. Son œuvre a été couronnée en 1985 par le prix Nobel de littérature. 

Crédits : Louis Monier/ Gamma-Rapho/ Getty Images

Afficher

Créer de la fiction

Claude Simon est né en 1913 à Tananarive. Son père, officier de carrière, est tué dès les premiers combats en France, en août 1914. Par sa mère, Claude Simon descend d'un général d'Empire, ancien conventionnel et régicide (Lacombe-Saint-Michel, le L.S.M. des Géorgiques), et possède à Salses une propriété de famille et des vignes. Après une enfance en Roussillon et dans le Jura (dont on retrouvera des paysages dans Triptyque), il fait ses études secondaires au collège Stanislas, à Paris. Il étudie ensuite la peinture (dont l'influence marquera son œuvre romanesque ; lui-même réalise encore quelques collages). En 1936, il se rend à Barcelone, en Espagne républicaine (expérience qui retentira plus tard dans une partie de son œuvre, de La Corde raide au Palace et aux Géorgiques) ; puis ce sera la guerre (où il sert dans la cavalerie) et la déroute qu'il peindra dans La Route des Flandres. Pri [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 5 pages




Écrit par :

  • : ancien élève de l'École normale supérieure de la rue d'Ulm, agrégé de lettres modernes, éditeur

Classification


Autres références

«  SIMON CLAUDE (1913-2005)  » est également traité dans :

HISTOIRE, Claude Simon - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Christine GENIN
  •  • 841 mots
  •  • 1 média

Couronné par le prix Médicis, Histoire constitue un tournant dans l'œuvre de Claude Simon (1913-2005) : appartenant au cycle « familial » ouvert par L'Herbe, le roman annonce par sa construction La Bataille de Pharsale et par sa thématique familiale et mémorielle les œuvres de la maturité ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/histoire/#i_39587

LE JARDIN DES PLANTES (C. Simon) - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Jean-Didier WAGNEUR
  •  • 1 338 mots

Le Jardin des Plantes de Claude Simon (éditions de Minuit, Paris) a constitué l'événement de la rentrée littéraire 1997. L'attribution à l'écrivain du prix Nobel de littérature en 1989 avait scandalisé une partie de la critique littéraire. Puis, insensiblement, elle a fait de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-jardin-des-plantes/#i_39587

L'ACACIA, Claude Simon - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Christophe MERCIER
  •  • 1 359 mots
  •  • 1 média

Dans le paysage des lettres françaises de la seconde moitié du xx e  siècle, l'œuvre de Claude Simon (1913-2005) , couronnée en 1985 par le prix Nobel, s'affirme comme l'une des plus puissantes. Paru en 1989, L'Acacia est une tentative pour retourner aux sources de la mémoire familiale, une autobiographie paradoxale dont le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/l-acacia/#i_39587

LE TRAMWAY (C. Simon)

  • Écrit par 
  • Christine GENIN
  •  • 1 002 mots

Un enfant dont la mère est en train de mourir se rend au collège en tramway ; un vieil homme renaît à la conscience dans la chambre de transit d'un hôpital. Autour de ces deux images, Le Tramway (Minuit, Paris, 2001), Claude Simon compose la fresque fragile et émouvante d'une mémoire.Après soixante ans d'écriture « à base de vécu », […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-tramway/#i_39587

DESCRIPTION

  • Écrit par 
  • Jean-Michel ADAM
  •  • 3 160 mots

Dans le chapitre « De la poésie au roman »  : […] Dans les essais d'Albalat, au tout début du xx e  siècle ( L'Art d'écrire et La Formation du style ), la description prend autant d'importance que la narration et le dialogue. Cette attention, qui se manifeste également, un siècle plus tôt, dans le Cours et les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/description/#i_39587

ROMAN - Le nouveau roman

  • Écrit par 
  • Pierre-Louis REY
  •  • 4 683 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Nouvelles techniques, nouvelle vision du monde »  : […] Les débuts du nouveau roman ne coïncident pas par hasard avec ceux de la « nouvelle vague » (expression employée pour la première fois dans L'Express , à l'automne de 1957, pour désigner une nouvelle génération de cinéastes). Les films de la nouvelle vague présentent entre autres originalités une bande-son où les voix ne sont plus hiérarchisées de manière à permettre une cla […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/roman-le-nouveau-roman/#i_39587

Voir aussi

Pour citer l’article

Christophe MERCIER, « SIMON CLAUDE - (1913-2005) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 25 avril 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/claude-simon/