LE TRAMWAY (C. Simon)

Un enfant dont la mère est en train de mourir se rend au collège en tramway ; un vieil homme renaît à la conscience dans la chambre de transit d'un hôpital. Autour de ces deux images, Le Tramway (Minuit, Paris, 2001), Claude Simon compose la fresque fragile et émouvante d'une mémoire.

Après soixante ans d'écriture « à base de vécu », chaque souvenir est aussi bien souvenir de lecture (Simon raconte qu'il a « plaqué » l'image d'une jeune fille dont il était amoureux enfant sur celle d'Andrée à Balbec, dans À l'ombre des jeunes filles en fleurs) que réécriture de romans antérieurs. Les allers et retours du tramway relient passé et présent, mais aussi vécu et fiction. Chaque roman propose ainsi une cartographie différente d'une même mémoire, transformée et actualisée par le travail de la langue : personnages, épisodes et objets d'autres romans font retour, tels le « monumental buste de marbre » des Géorgiques ou « les rameaux d'un gigantesque acacia » du roman éponyme. Quelques pages résument l'embuscade de La Route des Flandres ou l'essentiel d'Histoire : l'oncle et la grand-mère « comme sortis du fond des âges, ou plutôt de l'Histoire », l'histoire d'amour des parents.

Dans Le Tramway, la fresque de la mémoire est plus fragmentaire que jamais, composée d'images d'autant plus émouvantes qu'elles surgissent sur fond d'oubli. La récolte des souvenirs est comme – le texte invite à ces comparaisons – celle du raisin dans l'été finissant, ou comme la « masse argentée des poissons » sur fond de nuit dans le spectacle de la traîne, emblématique du traitement simonien des souvenirs par son caractère très pictural, sa dimension mythique, et surtout l'émotion amoureuse ressentie par le petit garçon.

De fait, le regard est ici le sens privilégié de la mémoire : dès le début du livre, l'enfant adopte la posture de l'observateur ; des décennies plus tard, le vieil homme continue de scruter « avec avidité » ce qui l'entoure. On se souvient alors que Claude Simon associait à une période d'hospitalisati [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages


Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis



Écrit par :

  • : agrégée de lettres, docteur ès lettres, conservateur à la Bibliothèque nationale de France

Classification

Pour citer l’article

Christine GENIN, « LE TRAMWAY (C. Simon) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le . URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-tramway/