CHORÉGRAPHIEL'art de créer les gestes

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La chorégraphie moderne et contemporaine

Le xxe siècle va révolutionner l'idée même de ce que peut être une chorégraphie grâce à la danse moderne puis contemporaine. On attribue traditionnellement ce renouveau à deux américaines, Isadora Duncan (1877- 1927) et Loïe Fuller (1862-1928). En réalité, c'est un mouvement qui apparaît presque simultanément aux États-Unis et en Allemagne au tout début du xxe siècle. La conception qui préside à cette nouvelle forme de chorégraphie est que les mouvements ne doivent pas être puisés dans un corpus prédéfini mais être trouvés en soi-même afin d'exprimer une sensation, un sentiment, une idée. Avec Isadora Duncan, la « danse libre » veut retrouver le rythme des mouvements innés de l'homme. Loïe Fuller, quant à elle, est une improvisatrice. Elle se soucie peu de technique ou de thèmes, mais cherche à révéler la puissance poétique d'évocation qui circule entre l'espace, le corps et la lumière. La voie est ouverte pour une vraie recherche gestuelle à partir des possibilités qu'offre le corps humain en mouvement, qui deviendra l'essentiel de la chorégraphie moderne. Du côté allemand, l'installation à Hellerau du Suisse Émile Jaques-Dalcroze (1865-1950) va également ouvrir la voie à une nouvelle approche de la chorégraphie fondée sur le rythme (cf. ballet). De son côté, Rudolf von Laban (1879-1958) entreprend des recherches sur l'expression humaine et crée une méthode pour analyser la complexité du corps en mouvement. S'il chorégraphie en définitive assez peu, sa recherche, qui place le corps du danseur au centre d'une sphère imaginaire où se rencontrent tous les points de l'espace, libère une notion fondamentale dont se serviront tous ses successeurs : le mouvement est un flux continu, constitué par le trajet entre différents points de l'espace et non par une succession de poses. Il fonde la danse sur le rythme organique et pulsionnel individuel, laissant une grande place à l'improvisation personnelle qui figurera les prémices de l'A [...]

Isadora Duncan

Isadora Duncan

Photographie

Isadora Duncan (1878-1927), danseuse américaine d'origine irlandaise, ici en 1900. Photographe : Edward Muybridge. 

Crédits : Eadweard Muybridge/ Hulton Archive/ Getty Images

Afficher

Loïe Fuller

Loïe Fuller

Photographie

Loïe Fuller (1862 -1928), danseuse américaine de music-hall, ici en 1886. 

Crédits : Henri Manuel/ Getty Images

Afficher


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 6 pages



Médias de l’article

Isadora Duncan

Isadora Duncan
Crédits : Eadweard Muybridge/ Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Loïe Fuller

Loïe Fuller
Crédits : Henri Manuel/ Getty Images

photographie

Martha Graham

Martha Graham
Crédits : Soichi Sunami/ Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Nijinski

Nijinski
Crédits : E O Hoppe/ Getty Images

photographie

Afficher les 6 médias de l'article





Écrit par :

Classification


Autres références

«  CHORÉGRAPHIE  » est également traité dans :

CHORÉGRAPHIE - Vue d'ensemble

  • Écrit par 
  • Agnès IZRINE
  •  • 926 mots
  •  • 1 média

De nos jours, le mot chorégraphie désigne communément une création scénique qui a la danse pour principal langage. Plus concrètement, il s'agit de l'ensemble des gestes et des mouvements mis en scène par un auteur qui se réclame de toute technique de danse, et constituant une œuvre dénommée soit ballet, soit pièce. L'aute […] Lire la suite

CHORÉGRAPHIE - L'art d'écrire la danse

  • Écrit par 
  • Marie-Françoise CHRISTOUT
  •  • 2 173 mots
  •  • 1 média

Fasciné par le caractère éphémère de l'art du geste dont dessinateurs, peintres et sculpteurs ne fixent qu'un instant, l'homme s'est, selon toute vraisemblance, appliqué fort tôt à inscrire durablement l'enchaînement par essence fugitif de mouvements, soit pour en esquisser préalablement l'ordonnance, comme en témoignent tant de croquis préparatoires, soit pour en fixer, préserver puis transmettre […] Lire la suite

DANSER SA VIE (exposition)

  • Écrit par 
  • Agnès IZRINE
  •  • 1 446 mots

Présentée du 23 novembre 2011 au 2 avril 2012 au Centre Georges-Pompidou, Danser sa vie (sous-titrée Art et danse de 1900 à nos jours) fut une exposition sans précédent. Pour la première fois une institution muséale nationale consacrait une exposition entière à la danse, ou, plus précisément, aux liens qui unissent les a […] Lire la suite

ADRET FRANÇOISE (1920-2018)

  • Écrit par 
  • Ariane DOLLFUS
  •  • 955 mots
  •  • 1 média

Danseuse et chorégraphe, Françoise Adret est une personnalité singulière de la danse française . Elle a dirigé, voire créé, de nombreuses compagnies de ballet en France (Ballet de Nice, Ballet-théâtre contemporain, Ballet de Lyon) comme à l'étranger, à une époque où les danseuses n'accédaient pas à ce type de responsabilités. Elle a su à la fois incarner l'État dans ses missions au ministère de l […] Lire la suite

AILEY ALVIN (1931-1989)

  • Écrit par 
  • Jane PATRIE
  •  • 371 mots

Danseur noir né à Rogers, au Texas. Après des études à l'université de Los Angeles (Californie), Alvin Ailey fréquente l'école de ballet de Lester Horton. Il débute comme danseur dans le Lester Horton Dance Theatre (1953) ; la même année, à la mort de Lester Horton, il devient chorégraphe de la troupe et en 1954 crée House Flowers . Introduit dans les milieux du cinéma, il danse aussi dans de nomb […] Lire la suite

ALONSO ALICIA (1920-2019)

  • Écrit par 
  • Agnès IZRINE
  •  • 1 183 mots
  •  • 1 média

La danseuse et chorégraphe cubaine Alicia Alonso a marqué l’histoire du ballet classique du xx e  siècle . Légende de son vivant, interprète hors du commun et à forte personnalité, elle a su faire du Ballet national de Cuba l’une des meilleures compagnies du monde et fonder « l’école cubaine » de danse classique. […] Lire la suite

ANGIOLINI GASPARO (1731-1803)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 357 mots

Chorégraphe, librettiste, compositeur et théoricien italien, Gasparo Angiolini fut l'un des premiers à mêler danse, musique et intrigue dans des ballets dramatiques. Né le 9 février 1731, à Florence, Gasparo Angiolini (de son vrai nom Domenico Maria Angelo Gasparini) devient en 1757 maître de ballet à l'opéra de la cour de Vienne, où ses premiers spectacles dansés font souvent appel au geste pour […] Lire la suite

APPALACHIAN SPRING (M. Graham)

  • Écrit par 
  • Jean-Claude DIÉNIS
  •  • 175 mots
  •  • 1 média

Formée à la Denishawn School, l'école de Ruth Saint-Denis et de Ted Shawn, Martha Graham (1894-1991) est considérée comme la plus grande personnalité de la danse moderne américaine. Fille d'un médecin aliéniste, elle explore plusieurs thèmes dans une œuvre colossale, étalée sur près d'un siècle : la mythologie grecque, la dénonciation du puritanisme, l'influence de la psychanalyse et, bien sûr, da […] Lire la suite

ASHTON FREDERICK (1904-1988)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 368 mots

Danseur et chorégraphe britannique né le 17 septembre 1904 à Guayaquil (Équateur), mort le 18 août 1988 dans le Suffolk (Angleterre). Ashton étudie la danse à Londres auprès de Léonide Massine, Nikolaï Legat et Marie Rambert. Cette dernière encourage ses premières tentatives chorégraphiques, The Tragedy of Fashion (1926) et Capriol Suite (1930). Ashton intègre en 1933 la compagnie du Vic-Wells […] Lire la suite

ATTOU KADER (1974- )

  • Écrit par 
  • Agnès IZRINE
  •  • 1 110 mots

Le danseur et chorégraphe Kader Attou incarne la génération des artistes français qui ont su donner à la danse hip-hop une dimension esthétique, propulsant ce style chorégraphique issu de la rue sur la scène contemporaine. […] Lire la suite

BABILÉE JEAN (1923-2014)

  • Écrit par 
  • Agnès IZRINE
  •  • 997 mots
  •  • 1 média

Danseur étoile, chorégraphe et acteur français, Jean Babilée est entré dans la légende en 1946 avec son interprétation du ballet Le Jeune Homme et la M ort (chorégraphie de Roland Petit sur un livret de Jean Cocteau). Enfant terrible de la danse classique, insaisissable et capable de performances époustouflantes (Colette l’appelait « le garçon qui vole »), il a échappé à toutes les règles et à […] Lire la suite

BAGOUET DOMINIQUE (1951-1992)

  • Écrit par 
  • Pierre LARTIGUE
  •  • 930 mots

Créateur délicat et inquiet, Dominique Bagouet était considéré comme l'un des plus talentueux nouveaux chorégraphes français. Né à Angoulême le 9 juillet 1951, il fait ses premières études à l'école de danse de Rosella Hightower. Engagé en 1969 au Ballet du Grand Théâtre de Genève, dirigé par Balanchine, puis à la Compagnie Felix Blaska et au Ballet du xx e  siècle de Maurice Béjart, il s'affirme, […] Lire la suite

BALANCHINE GEORGE (1904-1983)

  • Écrit par 
  • Agnès IZRINE
  •  • 2 168 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre «  Hasard, nécessité et débuts provocants »  : […] George Balanchine, de son vrai nom Georgi Melitonovitch Balanchivadze, est né le 22 janvier 1904 à Banodzha (Géorgie), fils du compositeur Meliton Antonovitch et de Marie Balanchivadze. En 1914, on lui demande d'auditionner à la célèbre école de danse du théâtre Mariinski, alors qu'il accompagne sa sœur Tamara venue se présenter. Seul Georgi est pris. Après une année difficile, il se passionne po […] Lire la suite

BALLET

  • Écrit par 
  • Bernadette BONIS, 
  • Pierre LARTIGUE
  •  • 12 645 mots
  •  • 20 médias

Dans le chapitre « Les premiers théoriciens »  : […] Avec le ballet, la danse devient spectacle. Au Moyen Âge, processions, cérémonies funéraires, mascarades conduisent au ballet, mais celui-ci naît vraiment du bal à l'italienne à la fin du xv e  siècle. Domenico da Piacenza, Guglielmo Ebreo, Antonio Cornazzano en sont les théoriciens précis. Venise, Florence donnent des fêtes inspirées des mystères chrétiens mais teintées de paganisme ; et Laurent […] Lire la suite

BALLETS SUÉDOIS

  • Écrit par 
  • Jane PATRIE
  •  • 331 mots
  •  • 1 média

Créée à Paris en 1920, par Rolf de Maré (1888-1964), mécène et animateur, en collaboration avec le danseur et chorégraphe Jean Börlin (1893-1930), la compagnie des Ballets suédois se compose essentiellement de danseurs suédois et danois tels Jean Börlin, Jenny Hasselquist, Carina Ari, Irma Calson. Elle se produisit cinq années consécutives, au Théâtre des Champs-Élysées à Paris et sur de nombreuse […] Lire la suite

BARBE-BLEUE (P. Bausch)

  • Écrit par 
  • Jean-Claude DIÉNIS
  •  • 198 mots

Créé le 26 mai 1977 à l'Opéra de Wuppertal (Allemagne) par sa propre compagnie, Barbe-Bleue de Pina Bausch est l'une des œuvres les plus fortes et les plus profondes de cette chorégraphe allemande. Née en 1940, élève à Essen de l'école fondée par Kurt Jooss, elle y apprend les rudiments de la danse expressionniste et commence à forger, à partir des années 1970, une œuvre magistrale qui renouvelle […] Lire la suite

BAUSCH PHILIPPINE dite PINA (1940-2009)

  • Écrit par 
  • Chantal AUBRY
  •  • 1 737 mots
  •  • 1 média

Dans le monde du spectacle, il n'y a par génération qu'une ou deux révélations artistiques, qui, d'un coup, bouleversent durablement la façon de percevoir le monde et de le représenter. Et c'est parfois une seule œuvre qui crée ce choc générateur d'expressions nouvelles. Ainsi, en 1972, l'Américain Bob Wilson étonna avec Le Regard du sourd , œuvre étrange et profondément novatrice, privilégiant le […] Lire la suite

BÉJART MAURICE JEAN BERGER dit MAURICE (1928-2007)

  • Écrit par 
  • Bérengère ALFORT, 
  • Marie-Françoise CHRISTOUT
  •  • 1 477 mots

Dans le chapitre « L'appel du large »  : […] Maurice Béjart s'est constamment déplacé, comme s'il cherchait ses repères. Ainsi, en 1950, il est engagé à Stockholm dans la compagnie de Birgit Cullberg. C'est là qu'il monte sa première chorégraphie, L'Oiseau de feu (1950-1951). La partition d'Igor Stravinski avait été créée en 1910 par Michel Fokine pour les Ballets russes de Serge de Diaghilev. Sur la suite pour orchestre, Béjart réglera, e […] Lire la suite

LA BELLE AU BOIS DORMANT (M. Petipa)

  • Écrit par 
  • Jean-Claude DIÉNIS
  •  • 210 mots

Chorégraphe français installé à Saint-Pétersbourg et nommé à la direction des Ballets impériaux, Marius Petipa (1818-1910) peut être considéré comme le véritable père de la danse classique russe. Parmi un nombre considérable de ballets, on retiendra Don Quichotte (1869), Le Lac des cygnes (1895), Raymonda (1898) ou Casse-Noisette (1892), toujours à l'affiche des plus grandes compagnies classiq […] Lire la suite

Voir aussi

Pour citer l’article

Agnès IZRINE, « CHORÉGRAPHIE - L'art de créer les gestes », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 06 août 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/choregraphie-l-art-de-creer-les-gestes/