CHANSON DE GESTE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Les cycles

« Gestes », ou cycles du Roi, de Garin de Monglane, de Doon de Mayence ; approximative et toujours commode, la classification a été établie, dès le commencement du xiiie siècle, par le trouvère Bertrand de Bar-sur-Aube. Dans une autre chanson du même siècle (Doon de Mayence), un trouvère anonyme raconte la légende de la prodigieuse naissance des chefs des trois grandes familles. Au même jour, à la même heure, en des régions lointaines, un orage épouvantable se déchaîne sur la terre. La foudre tombe devant les châteaux où naissent les trois enfants, en creusant un fossé d'où jaillissent trois arbres longs et droits. Divers et distants, poussant en généalogies factices, les trois arbres finissent par mêler leurs branches fabuleuses. Les alliances ne seront pas toujours de tout repos.

Le cycle du Roi

Comme il se doit, la geste du Roi est « la plus honorée », peut-être la plus ancienne. Dans le premier texte épique qui nous soit connu (Fragment, en latin, commencement du xie s.), Charlemagne se bat, avec les enfants de Narbonne, au siège d'une ville occupée par les Sarrasins. Sur la fin du même siècle, dans la version Oxford de La Chanson de Roland, « nostre emperere magnes » est âgé de deux cents ans passés, il a rasé force villes et châteaux, il a détruit maints royaumes et conquis d'immenses domaines, mais il n'est pas encore las de guerroyer. Les trouvères et les jongleurs du xiie et du xiiie siècle vont l'entraîner dans toutes sortes d'aventures héroïques et romanesques. Charles a fait un beau voyage à Constantinople et à Jérusalem, d'où il est revenu chargé de reliques (Pèlerinage, v. 1150), mais sa vie glorieuse et « penuse », il la vit, avec ses palatins et sa turbulente « mesnie », sur les champs d'une interminable bataille. Il se bat en Espagne, où il est allé recouvrer les reliques que le roi Balan avait volées à Rome (Fierabras) ; en Calabre, où, grâce à l'aide de Rollandin, il défait les hordes païennes du roi Agolant (Aspremont) ; en Bretagne (Aiquin) ; en Lombardie (Otinel). Il lui arrive même de se battre, pour une fois, contre Witikind (La Cha [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 8 pages

Écrit par :

  • : recteur de l'université de Venise, docteur honoris causa de la Sorbonne et de l'université de Grenoble

Classification

Autres références

«  CHANSON DE GESTE  » est également traité dans :

AIMERI ou AYMERI DE NARBONNE

  • Écrit par 
  • Edina BOZOKY
  •  • 268 mots

Personnage des chansons de geste ; baron de Charlemagne. Aimeri n'est pas un personnage historique ; sa légende est d'origine méridionale. Les chansons d'Aimeri constituent un groupe distinct à l'intérieur du cycle de Guillaume d'Orange, l'un des fils d'Aimeri. La première chanson du groupe d'Aimeri, Girart de Vienne (attribuée à Bertrand de Bar-sur-Aube, début du xiii e  s.), raconte les exploits […] Lire la suite

ALISCANS

  • Écrit par 
  • Daniel POIRION
  •  • 262 mots

Cette chanson de geste de huit mille cinq cents décasyllabes apporte une version remaniée des épisodes chantés dans la deuxième partie de La Chanson de Guillaume . Le titre fait allusion au champ de bataille où meurt Vivien : ce n'est plus l'Archamp de Catalogne, mais la célèbre nécropole d'Arles. L'accent est mis par le jongleur sur l'intransigeance de Vivien, sur la modération de Guillaume, sur […] Lire la suite

ASPREMONT

  • Écrit par 
  • Daniel POIRION
  •  • 300 mots

Chanson de geste de plus de onze mille vers décasyllabes rimés, mêlés d'alexandrins, qui célèbre les exploits de Charlemagne et du jeune Roland, dans le sud de l'Italie (elle tire son nom du massif d'Aspromonte en Calabre). Les armées ont en effet franchi les Alpes pour venir s'opposer au roi païen Ajolant qui a envahi la Calabre. L'originalité de ce poème de la fin du xii e siècle tient d'abord […] Lire la suite

AYMON LES QUATRE FILS

  • Écrit par 
  • Daniel POIRION
  •  • 302 mots

Chanson de geste de dix-huit mille vers, désignée aussi par le nom du héros principal, Renaut de Montauban. Elle raconte les conflits qui opposent Charlemagne à quatre barons révoltés, les fils d'Aymes de Dordone : Renaut, Alart, Guichart et Richart. À l'origine de cette révolte, qui exploite le thème héroïque de la démesure, on trouve un neveu de Charlemagne, Bertolaï, qui a frappé Renaut au cour […] Lire la suite

BEOWULF (VIIIe s.)

  • Écrit par 
  • Paul BACQUET
  •  • 840 mots
  •  • 1 média

Ce long poème héroïque de plus de trois mille vers repose sur une légende scandinave du haut Moyen Âge et représente l'un des sommets de la poésie vieil- anglaise. Cependant, la geste tragique de Beowulf est célébrée par un poète chrétien s'adressant à un auditoire cultivé et attentif aux leçons convergentes du christianisme et de la tradition germanique. Mythologie et folklore, recherche du merv […] Lire la suite

BOIARDO MATTEO MARIA (1441-1494)

  • Écrit par 
  • Paul RENUCCI
  •  • 1 953 mots

Dans le chapitre « Le « Roland amoureux » »  : […] Le titre de Roland amoureux parut à coup sûr plus inattendu que celui de Roland furieux , donné par l'Arioste à son propre poème quand il reprit initialement la trame de Boiardo au point où elle s'était interrompue. L'œuvre du comte de Scandiano est en effet la première où le paladin Roland, rendu familier en Italie par deux ou trois siècles de tradition orale professionnelle (les déclamateurs pub […] Lire la suite

CANTILÈNE

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 306 mots

Littéralement, « complainte lyrique ». Cette forme élémentaire de chant profane monodique, sorte d'hymne en langue romane, à caractère lyrique ou épique, en se développant jusqu'au x e siècle aurait donné naissance à la chanson de geste (théorie de Gaston Paris, rejetée par Joseph Bédier, mais reprise récemment avec modifications par Jacques Chailley). L'improvisation y a tenu sans doute beaucoup […] Lire la suite

CHANSON

  • Écrit par 
  • Louis-Jean CALVET, 
  • Guy ERISMANN, 
  • Jean-Claude KLEIN
  •  • 7 142 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre «  À travers siècles et pays »  : […] Le terme « chanson » a connu les acceptions les plus diverses, parfois fort éloignées de la nôtre. Il apparaît pour la première fois au xi e  siècle, avec un sens très particulier, dans l'appellation « chanson de geste » , poème épique en décasyllabes ou en alexandrins, plus généralement désigné à l'époque par le mot geste seul : « Il est escrit en la geste Francor » ( La Chanson de Roland ). Il n […] Lire la suite

LA CHANSON DE ROLAND

  • Écrit par 
  • Emmanuèle BAUMGARTNER
  •  • 960 mots

Composée vers 1100 et conservée sous sa forme la plus ancienne dans un manuscrit copié entre 1140 et 1170 (manuscrit dit d'Oxford), La Chanson de Roland pose une série d'énigmes qui ont longuement nourri les débats critiques. Par quelles voies un événement historique, le désastre subi par l'arrière-garde de l'armée de Charlemagne à Roncevaux, le 15 août 778, s'est-il transmis jusqu'à la fin du x […] Lire la suite

CHANSON DE FEMMES

  • Écrit par 
  • Daniel POIRION
  •  • 512 mots

Les plus anciens poèmes lyriques en langue romane intégralement conservés sont les premières chansons courtoises des troubadours (début du xii e s.). Mais la poésie courtoise, expression d'une nouvelle doctrine de l'amour, subtile, agressivement aristocratique, n'a rien de populaire et n'est pas l'héritière directe de la poésie orale antérieure, sur l'existence de laquelle on possède des témoigna […] Lire la suite

Voir aussi

Pour citer l’article

Italo SICILIANO, « CHANSON DE GESTE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 21 septembre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/chanson-de-geste/