CHANSON DE GESTE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Les chansons de geste, chansons d'histoire romancée, sont des poèmes qui narrent les hauts faits, les guerres, les drames imaginaires et les légendes pieuses d'illustres personnages historiques ou inventés. Composées par des trouvères, dont on vante parfois le savoir et la noble naissance, colportées par des jongleurs qui hantent les palais et battent l'estrade, les quelque quatre-vingts chansons conservées constituent l'ensemble le plus important de la littérature française des origines.

Chanson de geste

Chanson de geste

Photographie

David Aubert, Maugis et Orlande dans le jardin, illustration du livre Regnault de Montauban, vers 1462-1470. Bibliothèque nationale, Paris. 

Crédits : AKG

Afficher

La genèse

Les doctrines

Les plus anciennes des chansons connues remontent à la fin du xie et au xiie siècle. Visiblement remaniées, contenant des allusions à des chants inconnus, elles ne sont pas les premières qui aient été écrites ou chantées. Comme elles célèbrent des hommes morts depuis longtemps, on a cru qu'elles venaient de loin, voire que leur matière devait remonter au temps de Charlemagne et de Clovis. De savantes expéditions furent donc organisées pour repérer les sources du fleuve épique et pour en tracer le cours souterrain. L'enquête fut longue et admirable. Elle ne ramena que des queues de poisson, des « souffles épiques », des allusions à des vulgaria et à des barbara et antiquissima carmina, dont on ignorait le contenu. En fait, au-delà du xie siècle, c'était l'« universel silence » des siècles et des scribes.

On expliqua ce silence, que la raison ne saurait admettre, par la mystique du génie populaire. Si les chants s'étaient perdus, c'est qu'ils étaient les créations spontanées d'une légion de rhapsodes incultes, qui se transmettaient de bouche à oreille et de siècle en siècle, les souvenirs et les gesta des héros. C'est donc de l'amalgame d'une foule de cantilènes que se seraient formées, par une sorte de processus darwinien, les chansons qui paraissent au bout d'une nuit trois ou cinq fois séculaire.

Apparemment décousues, elles furent mises en pièces afin qu'elles avouent, par leurs incohérences et par leurs disparates, le fait de la composition collective, leurs naissances laten [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 8 pages


Écrit par :

  • : recteur de l'université de Venise, docteur honoris causa de la Sorbonne et de l'université de Grenoble

Classification


Autres références

«  CHANSON DE GESTE  » est également traité dans :

AIMERI ou AYMERI DE NARBONNE

  • Écrit par 
  • Edina BOZOKY
  •  • 268 mots

Personnage des chansons de geste ; baron de Charlemagne. Aimeri n'est pas un personnage historique ; sa légende est d'origine méridionale. Les chansons d'Aimeri constituent un groupe distinct à l'intérieur du cycle de Guillaume d'Orange, l'un des fils d'Aimeri. La première chanson du groupe d'Aimeri, Girart de Vienne (attribuée à Bertrand de Bar-sur-Aube, début du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/aimeri-aymeri-de-narbonne/#i_216

ALISCANS

  • Écrit par 
  • Daniel POIRION
  •  • 262 mots

Cette chanson de geste de huit mille cinq cents décasyllabes apporte une version remaniée des épisodes chantés dans la deuxième partie de La Chanson de Guillaume . Le titre fait allusion au champ de bataille où meurt Vivien : ce n'est plus l'Archamp de Catalogne, mais la célèbre nécropole d'Arles. L'accent est mis par le jongleur sur l'intransigeance de Vivien, sur la modérat […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/aliscans/#i_216

ASPREMONT

  • Écrit par 
  • Daniel POIRION
  •  • 300 mots

Chanson de geste de plus de onze mille vers décasyllabes rimés, mêlés d'alexandrins, qui célèbre les exploits de Charlemagne et du jeune Roland, dans le sud de l'Italie (elle tire son nom du massif d'Aspromonte en Calabre). Les armées ont en effet franchi les Alpes pour venir s'opposer au roi païen Ajolant qui a envahi la Calabre. L'originalité de ce poème de la fin du xii […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/aspremont/#i_216

AYMON LES QUATRE FILS

  • Écrit par 
  • Daniel POIRION
  •  • 302 mots

Chanson de geste de dix-huit mille vers, désignée aussi par le nom du héros principal, Renaut de Montauban. Elle raconte les conflits qui opposent Charlemagne à quatre barons révoltés, les fils d'Aymes de Dordone : Renaut, Alart, Guichart et Richart. À l'origine de cette révolte, qui exploite le thème héroïque de la démesure, on trouve un neveu de Charlemagne, Bertolaï, qui a frappé Renaut au cour […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-quatre-fils-aymon/#i_216

BEOWULF (VIIIe s.)

  • Écrit par 
  • Paul BACQUET
  •  • 839 mots
  •  • 1 média

Ce long poème héroïque de plus de trois mille vers repose sur une légende scandinave du haut Moyen Âge et représente l'un des sommets de la poésie vieil- anglaise. Cependant, la geste tragique de Beowulf est célébrée par un poète chrétien s'adressant à un auditoire cultivé et attentif aux leçons convergentes du christianisme et de la tradition germanique. Mythologie et folklore, recherche du merv […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/beowulf/#i_216

BOIARDO MATTEO MARIA (1441-1494)

  • Écrit par 
  • Paul RENUCCI
  •  • 1 953 mots

Dans le chapitre « Le « Roland amoureux » »  : […] Le titre de Roland amoureux parut à coup sûr plus inattendu que celui de Roland furieux , donné par l'Arioste à son propre poème quand il reprit initialement la trame de Boiardo au point où elle s'était interrompue. L'œuvre du comte de Scandiano est en effet la première où le paladin Roland, rendu familier en Italie par deux ou trois siècles de tradition […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/matteo-maria-boiardo/#i_216

CANTILÈNE

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 306 mots

Littéralement, « complainte lyrique ». Cette forme élémentaire de chant profane monodique, sorte d'hymne en langue romane, à caractère lyrique ou épique, en se développant jusqu'au x e siècle aurait donné naissance à la chanson de geste (théorie de Gaston Paris, rejetée par Joseph Bédier, mais reprise récemment avec modifications par Jacques Chai […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cantilene/#i_216

CHANSON

  • Écrit par 
  • Louis-Jean CALVET, 
  • Guy ERISMANN, 
  • Jean-Claude KLEIN
  •  • 7 139 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre «  À travers siècles et pays »  : […] Le terme « chanson » a connu les acceptions les plus diverses, parfois fort éloignées de la nôtre. Il apparaît pour la première fois au xi e  siècle, avec un sens très particulier, dans l'appellation « chanson de geste » , poème épique en décasyllabes ou en alexandrins, plus généralement désigné à l'époque par le mot geste se […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chanson/#i_216

LA CHANSON DE ROLAND

  • Écrit par 
  • Emmanuèle BAUMGARTNER
  •  • 960 mots

Composée vers 1100 et conservée sous sa forme la plus ancienne dans un manuscrit copié entre 1140 et 1170 (manuscrit dit d'Oxford), La Chanson de Roland pose une série d'énigmes qui ont longuement nourri les débats critiques. Par quelles voies un événement historique, le désastre subi par l'arrière-garde de l'armée de Charlemagne à Roncevaux, le 15 août 778, s'est-il transm […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-chanson-de-roland/#i_216

CHANSON DE FEMMES

  • Écrit par 
  • Daniel POIRION
  •  • 512 mots

Les plus anciens poèmes lyriques en langue romane intégralement conservés sont les premières chansons courtoises des troubadours (début du xii e s.). Mais la poésie courtoise, expression d'une nouvelle doctrine de l'amour, subtile, agressivement aristocratique, n'a rien de populaire et n'est pas l'héritière directe de la poésie orale antérieure, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chanson-de-femmes/#i_216

CID LE

  • Écrit par 
  • Charles Vincent AUBRUN
  •  • 2 814 mots

Dans le chapitre « « El Cantar de mío Cid », chanson de geste »  : […] Vers 1142, un jongleur de Medinaceli compose à la gloire du Cid une chanson épique, en vers non isosyllabiques, selon une technique qui rappelle les plus vieilles chansons françaises. C'est un chef-d'œuvre. Son originalité ne réside pas seulement dans les qualités littéraires de l'aède, sa ferveur et la netteté de son expression ; l'ouvrage est aussi remarquablement adapté aux circonstances histo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cid-le/#i_216

ÉPOPÉE, notion d'

  • Écrit par 
  • François TRÉMOLIÈRES
  •  • 1 638 mots

Dans le chapitre « Redécouverte de l'épopée »  : […] Voltaire de son côté n'a connu qu'un succès éphémère avec La Henriade (1725). Mais son Essai sur la poésie épique , publié d'abord en anglais en 1727, marque un infléchissement décisif, par la pluralité des modèles qu'il invoque : les grands poètes des « nations européennes », depuis les Anciens jusqu'au Tasse, à Camões ou à Milton. Alors qu'en France l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/epopee-notion-d/#i_216

FIERABRAS

  • Écrit par 
  • Daniel POIRION
  •  • 306 mots

Nom d'un géant, fils du roi païen Balan qui, s'étant emparé de Rome, avait pillé les reliques du trésor de Saint-Pierre, notamment le baume ayant servi à la sépulture de Jésus, baume qui a le don miraculeux de guérir les blessures. Cette légende nous est connue par un passage de la Chronique rimée (1243) de Philippe Mousket, et par un poème intitulé la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fierabras/#i_216

GIRART DE ROUSSILLON (fin XIIe s.)

  • Écrit par 
  • Daniel POIRION
  •  • 390 mots

Chanson de geste de dix mille décasyllabes qui raconte les guerres de Girart contre le roi Charles Martel. Celui-ci a promis d'aider à la libération de Rome contre la promesse de mariage avec Berte, l'une des filles de l'empereur de Constantinople, l'autre, Élissent, devant épouser Girart. Mais, Élissent se révélant la plus belle, le roi oblige Girart à un échange assorti de quelques avantages ter […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/girart-de-roussillon/#i_216

GUILLAUME CHANSON DE ou CHANÇUN WILLAME (XIIe s.)

  • Écrit par 
  • Daniel POIRION
  •  • 391 mots

Guillaume Fierabras, dont le terrible coup de poing tue ses adversaires, tandis que son nez court évoque une humiliante blessure, est célébré par de nombreuses chansons de geste constituant tout un « cycle ». On a retrouvé le prototype historique de ce héros, anciennement connu par la Nota Emilianense , le Fragment de La Haye et un poème latin d'Ermold le Noir (827), en la pe […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/guillaume-chancun-willame/#i_216

ÉPOPÉE

  • Écrit par 
  • Emmanuèle BAUMGARTNER, 
  • Maria COUROUCLI, 
  • Jocelyne FERNANDEZ, 
  • Pierre-Sylvain FILLIOZAT, 
  • Altan GOKALP, 
  • Roberte Nicole HAMAYON, 
  • François MACÉ, 
  • Nicole REVEL, 
  • Christiane SEYDOU
  •  • 11 798 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « La tradition européenne »  : […] Chanter de geste , chanson de geste , ces deux expressions, bien attestées au Moyen Âge, désignent au plus juste la forme qu'a prise l'épopée dans la France médiévale, à partir de La Chanson de Roland (vers 1090)  : la célébration des exploits ( res gestae ) des héro […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/epopee/#i_216

IGOR

  • Écrit par 
  • René L'HERMITTE
  •  • 1 895 mots

C'est à la fin du xviii e siècle que fut connu Slovo o polku Igoreve (le Dit de la troupe d'Igor' ) qui relate l'expédition du prince Igor' Svjatoslavič contre les Polovtses, en 1185. Ce récit poétique fit bientôt partie du fonds de la culture littéraire russe et inspira notamment Aleksandr Borodin pou […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/igor/#i_216

JEAN BODEL D'ARRAS (1167 env.-1209/10)

  • Écrit par 
  • Daniel POIRION
  •  • 291 mots

Trouvère arrageois, Jean Bodel débute dans la carrière littéraire comme jongleur vers 1190. En 1194, il est membre de la confrérie des jongleurs et bourgeois d'Arras en même temps que sergent de l'échevinage. Il prend la croix en 1199 ou 1200, lors de la prédication de Foulques de Neuilly qui prélude à la IV e  Croisade, mais, devenu lépreux en 1202, il se retire à la lépr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-bodel-d-arras/#i_216

LAISSE, littérature

  • Écrit par 
  • Daniel POIRION
  •  • 271 mots

La cellule de base, le couplet de la chanson de geste, unité de contenu et versification. De dimension variable, la laisse se caractérise par une même assonance ou rime. Elle est très souvent encadrée par un vers d'intonation et un vers de conclusion, le développement intérieur étant plus libre, mais structuré par le vers, généralement décasyllabe de coupe 4/6. Certains remanieurs terminent la lai […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/laisse-litterature/#i_216

LECTURE

  • Écrit par 
  • Henri-Jean MARTIN, 
  • Martine POULAIN
  •  • 10 498 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'essor de la lecture en langue vulgaire »  : […] Voici cependant que, à partir du xi e  siècle et plus généralement du xiii e , les manuscrits en langues vulgaires commencent à se multiplier tandis qu'un nombre croissant de laïques se trouve alphabétisé. Il ne peut être question d'évoquer ici les conditions dans lesquelles furent réunies et fix […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lecture/#i_216

MENÉNDEZ PIDAL RAMÓN (1869-1968)

  • Écrit par 
  • Georges MARTIN
  •  • 839 mots

L'importance de Menéndez Pidal dans la culture espagnole tient à sa longévité et au lieu de son intervention, puisque son travail — près d'un siècle d'autorité, âprement défendue — repose sur le trépied où s'établit l'imaginaire des nations : l'histoire ancienne, la langue et l'épopée ( Castilla, la tradición, el idioma , 1945). Le retentissement en fut considérable dans le c […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ramon-menendez-pidal/#i_216

NÉERLANDAISE ET FLAMANDE LITTÉRATURES

  • Écrit par 
  • Paul GELLINGS
  •  • 6 851 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Chevaliers et amoureux »  : […] Tout comme en France, la littérature épique des Pays-Bas connaîtra, au xiii e  siècle, deux stades. D'abord, la chanson de geste reflète un monde où Dieu et le souverain occupent une place centrale. Le chevalier se bat pour l'honneur de son seigneur terrestre et aussi afin de propager la foi. Tel est le cas du Roelantslied ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/litteratures-neerlandaise-et-flamande/#i_216

OGIER DE DANEMARK

  • Écrit par 
  • Edina BOZOKY
  •  • 196 mots

Personnage des chansons de geste ; baron de Charlemagne. Sa légende est basée sur des faits historiques : Otkerus ou Autcharius se réfugie en 772 auprès de Desiderius (Didier), roi des Lombards, et l'aide à soutenir sa guerre contre Charlemagne en 773. Ogier est mentionné dans plusieurs chansons de geste ( La Chanson de Roland , Gui de Bourgogne , […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ogier-de-danemark/#i_216

POÈME DU CID (anonyme) - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Bernard SESÉ
  •  • 1 013 mots

Unique chanson de geste espagnole, le Poème du Cid ( Cantar de mio Cid ) , est resté inédit jusqu'au xviii e  siècle. La date de la composition originale proposée par Ramón Menéndez Pidal serait 1140 ; les recherches récentes la fixent aux environs de 1200. Per Abbat, dont la signature apparaît sur le m […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/poeme-du-cid/#i_216

PULCI LUIGI (1432-1484)

  • Écrit par 
  • Angélique LEVI
  •  • 1 454 mots

Dans le chapitre « L'auteur de Morgant le Géant »  : […] De l'enfance de Luigi Pulci, né à Florence, on sait peu de chose. De graves revers de fortune subis par sa famille le contraignent en 1459 à accepter les fonctions de secrétaire auprès de Francesco Castellani. Des spéculations malheureuses de son frère Luca aboutissent au bannissement de Florence de Luca et de son autre frère Bernardo. Devenu homme de confiance de Laurent de Médicis, Pulci exécut […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/luigi-pulci/#i_216

ROLAND CHANSON DE (1100)

  • Écrit par 
  • Daniel POIRION
  •  • 469 mots

La supériorité de La Chanson de Roland sur les autres chansons de geste tient d'abord à l'exceptionnelle qualité de sa composition. Autour du drame de Roncevaux, qui culmine avec la mort de Roland, se construit l'histoire d'une trahison. La rivalité de Roland et de Ganelon prépare logiquement le piège où va périr l'arrière-garde des Francs. La seconde partie de la chanson no […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chanson-de-roland/#i_216

TRISTAN ET ISEULT (anonyme) - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Florence BRAUNSTEIN
  •  • 1 101 mots

Dans le chapitre « Le mythe de l'amour impossible »  : […] Tristan et Iseult est d'abord un creuset qui mêle différentes traditions littéraires. Lorsque Tristan tue le géant Morholt ou lorsqu'il terrasse le dragon en Irlande, son personnage se situe dans la continuité des héros de chansons de geste, qui accomplissent des exploits relatés sur un mode épique. De même, les motifs de la forêt épaisse et mystérieuse ou du philtre magique […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tristan-et-iseult/#i_216

Voir aussi

Pour citer l’article

Italo SICILIANO, « CHANSON DE GESTE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/chanson-de-geste/