MALINOWSKI BRONISLAW (1884-1942)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Malinowski, plusieurs décennies après sa mort, reste l'un des maîtres à penser dont l'influence est encore la plus actuelle. L'interprétation fonctionnaliste a inspiré de nombreux chercheurs de l'anthropologie culturelle britannique et américaine, et la théorie, conçue d'abord sur le terrain, a été reprise par divers sociologues contemporains, en particulier par R. K. Merton.

L'analyse des phénomènes d'acculturation qu'il a poursuivie – l'un des premiers à s'engager sur cette voie – a anticipé sur les recherches qui sont menées de nos jours au niveau de la psychosociologie des contacts interculturels et du développement.

L'aventure intellectuelle de Malinowski est particulièrement riche et complexe. C'est réellement au milieu des sociétés paysannes d'une petite île mélanésienne qu'il a élaboré son système d'interprétation ; cette position pragmatique se définit néanmoins à partir d'une double réaction à l'encontre des excès des deux théories dominantes de son temps : l'évolutionnisme et le diffusionnisme. Cette réaction a été elle-même quelque peu excessive, car, voyant fonctionner une société au niveau de l'existence quotidienne, Malinowski a eu tendance à négliger la perspective historique.

L'apport scientifique du chercheur s'exprime à trois niveaux : d'abord au niveau des analyses culturelles concrètes qu'il a menées sur place in vivo, ensuite au niveau de la nouvelle méthode d'enquête qu'il a pratiquée, enfin au niveau de la formalisation théorique de son essai d'interprétation des faits sociaux.

L'homme. Ses expériences de terrain

Bronislaw Kaspar Malinowski, sujet autrichien, est né à Cracovie ; il appartenait à une ancienne famille polonaise. Après des études qui le mettent en contact avec l'historien des religions W. Wundt et l'économiste K. Bücher, il s'installe en Grande-Bretagne en 1910. Après avoir travaillé en liaison avec C. Seligman à la London School of Economics et avec A. Ra [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages

Écrit par :

  • : professeur à la faculté des lettres et sciences humaines de Nice, membre de l'Académie des sciences d'outre-mer

Classification

Autres références

«  MALINOWSKI BRONISLAW (1884-1942)  » est également traité dans :

ANTHROPOLOGIE

  • Écrit par 
  • Élisabeth COPET-ROUGIER, 
  • Christian GHASARIAN
  •  • 16 099 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre «  L'anthropologie sociale britannique »  : […] Il est nécessaire toutefois de revenir au débat entre culture et société si l'on veut comprendre la naissance de l'anthropologie sociale britannique. Celle-ci a subi l'influence de Durkheim, qui cherchait dans les faits ethnographiques autre chose que la simple description d'une société, et a d'emblée négligé les traits culturels pour s'intéresser aux relations, aux systèmes, aux fonctions. Ses f […] Lire la suite

ANTHROPOLOGIE RÉFLEXIVE

  • Écrit par 
  • Olivier LESERVOISIER
  •  • 3 441 mots

Dans le chapitre « Le terrain sous silence »  : […] Bien que les premières monographies aient consacré l'importance du travail de terrain, leurs auteurs n'en ont pas ou peu révélé les conditions de réalisation. Cette situation, pour le moins paradoxale, ne signifie pas que ces derniers n'aient pas réfléchi à leurs conditions d'enquête ni qu'ils en aient ignoré la dimension subjective. Des anthropologues tels que Bronislaw Malinowski ou Marcel Gria […] Lire la suite

ANTHROPOLOGIE POLITIQUE

  • Écrit par 
  • Georges BALANDIER
  •  • 5 804 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Religion et pouvoir »  : […] Le pouvoir est sacralisé parce que toute société affirme sa volonté d'éternité et redoute le retour au chaos comme réalisation de sa propre mort. Dans les sociétés qui sont moins tournées vers la nature pour la dominer que liées à elle (y trouvant, à la fois, leur prolongement et leur reflet), la parenté du sacré et du politique s'impose avec force. Les principes qui règlent l'ordre du cosmos et […] Lire la suite

ANTHROPOLOGIE ÉCONOMIQUE

  • Écrit par 
  • Maurice GODELIER
  •  • 5 144 mots

Dans le chapitre « Une vision nouvelle. Boas et Malinowski »  : […] Avec Boas et Malinowski, on assiste à la découverte concrète, à l'analyse détaillée de l'existence et de l'importance de la compétition et des échanges au sein des sociétés primitives. En même temps, du fait que kula et potlatch se développent principalement au-delà des activités de subsistance, l'image du primitif écrasé par la Nature et ne se préoccupant que de subsister s'effaçait. L'économie […] Lire la suite

ANTHROPOLOGIE DE L'ART

  • Écrit par 
  • Brigitte DERLON, 
  • Monique JEUDY-BALLINI
  •  • 3 610 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Artistes, artisans »  : […] Sous l’impulsion de Bronislaw Malinowski qui conteste la validité de toute histoire conjecturale et pose les bases expérimentales de l’anthropologie, l’observation participante sur la longue durée place au premier plan l’analyse synchronique des faits sociaux. De ce fait, l’étude des objets connaît un certain recul, même si persiste l’attention nouvelle inaugurée par Boas pour leurs producteurs – […] Lire la suite

COUTUMIER DROIT

  • Écrit par 
  • Annie ROUHETTE
  •  • 4 221 mots

Dans le chapitre « La règle de conduite »  : […] Ce qui fait la coutume, ce n'est pas – dit-on – la simple circonstance qu'une conduite est effectivement tenue, c'est le fait qu'on doive la tenir : la conduite est perçue comme étant obligatoire par les membres du groupe. Dans une certaine doctrine juridique occidentale (dite romano-canonique), on dénomme opinio necessitatis cet élément psychologique, qui serait de l'essence même de la coutume. U […] Lire la suite

DON

  • Écrit par 
  • François POUILLON
  •  • 3 517 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'apport de l'ethnographie »  : […] Mauss s'appuie donc sur quelques-uns des grands dossiers de l'ethnographie, qu'il reprend dans sa perspective. Le premier, celui du hau maori, lui permet de répondre à sa question de départ : « Quelle est la règle de droit qui [...] fait que le présent reçu est obligatoirement rendu ? Quelle force y a-t-il dans la chose qu'on donne qui fait que le donataire la rend ? » On peut, dans ce cas, trou […] Lire la suite

ETHNOLOGIE - Histoire

  • Écrit par 
  • Patrick MENGET
  •  • 5 636 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Radcliffe-Brown et Malinowski »  : […] Quelques années plus tard, A. R. Radcliffe-Brown et B. Malinowski, qui reconnaissent leur dette à l'égard de Durkheim, vont exposer les principes du fonctionnalisme . Reprenant l'analogie organiciste de Spencer, Malinowski considère la culture comme un tout intégrant les différentes institutions sociales en vue de satisfaire les besoins humains. Il est ainsi amené à définir les besoins biologiq […] Lire la suite

ETHNOLOGIE - Ethnologie générale

  • Écrit par 
  • Raymond William FIRTH
  •  • 9 525 mots

Dans le chapitre « Relations économiques »  : […] Le comportement économique a des implications sociales ; il dépend des relations mises en jeu par la production ou l'échange des biens et services et en même temps il les modifie. Les relations économiques dans une société primitive sont plus personnelles que dans une société industrialisée : souvent, on n'y trouve ni employeur, ni employé, ni salarié, ni capitaliste. L'individu travaille non seul […] Lire la suite

ETHNOLOGIE - Ethnographie

  • Écrit par 
  • Geza de ROHAN-CSERMAK
  •  • 5 066 mots

Dans le chapitre « Définitions ethnologiques modernes »  : […] L'ethnologie, de nos jours, accepte formellement la prise de position d'Ampère. À sa suite, il serait difficile de trouver une définition plus approfondie que celle de Shirokogoroff (1935), qui voit dans l'ethnographie une aide technique pour l'ethnologie. « La technique de l'ethnographie est bien avancée : l'ethnographe utilise sa connaissance technique, analyse linguistique, analyse psychologiq […] Lire la suite

Voir aussi

Pour citer l’article

Jean POIRIER, « MALINOWSKI BRONISLAW - (1884-1942) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 27 septembre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/bronislaw-malinowski/