KULA

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Vaste opération de rapports intertribaux, incluant un système d'échange très développé, qui a fait l'objet de l'étude de Malinowski consignée dans son ouvrage célèbre, Les Argonautes du Pacifique occidental (Argonauts of the Western Pacific, 1922). Le commerce kula implique un type de relations sociales réciproques qui sont réglementées de la manière la plus rigoureuse. Il constitue un mécanisme sociologique atteignant une grande ampleur : ce système d'échange, fondé sur les prestations et les contre-prestations, s'étend à une partie importante des populations primitives du Pacifique et de la Micronésie. La transaction qui forme la partie essentielle du kula est un échange mi-cérémoniel, mi-commercial qui est destiné à donner aux partenaires du prestige, donc un pouvoir social, c'est-à-dire une valeur dépassant de beaucoup la satisfaction des besoins élémentaires. Ceux qui pratiquent le kula gardent par devers eux, pendant un certain temps, un certain nombre d'objets distincts qui sont de deux sortes ; ils s'en défont pour en recevoir d'autres en alternant toujours les catégories. Ainsi sont échangés des colliers de coquillages rouges, dans un sens, et, dans l'autre, des bracelets de coquillages blancs. Le kula peut être regardé, pour reprendre l'expression de Marcel Mauss, comme un « phénomène social total » : il constitue, en effet, un système global d'échanges à la fois culturels, économiques et psychiques.

L'objet échangé dans le kula, le vaygu'a, n'est jamais utilisé comme moyen de paiement ni considéré comme unité de valeur, alors qu'il constitue la base de la monnaie. Chaque vaygu'a a pour destin d'être possédé et échangé — exhibé — durant toute la vie de son possesseur, sa seule fonction étant de passer de main en main lors du circuit kula. De tels échanges sont circonscrits à une aire géographique bien déterminée et le statut des partenaires est défini rigoureusement. Le kula ne s'apparente point au troc, car le vaygu'a ne peut êt [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  KULA  » est également traité dans :

ANTHROPOLOGIE

  • Écrit par 
  • Élisabeth COPET-ROUGIER, 
  • Christian GHASARIAN
  •  • 16 099 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre «  La construction de l'ethnologie »  : […] Les introductions classiques assignent à la naissance de l'ethnologie des dates différentes ; certaines la font remonter à Hérodote, d'autres à Rousseau ou à Morgan. La référence à Hérodote s'explique par l'intérêt qu'il porta à la description des autres peuples, considérés toutefois comme des barbares ; la référence à Rousseau ne repose pas tant sur son mythe du bon sauvage que sur sa façon de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anthropologie/#i_31464

DOBU

  • Écrit par 
  • Joël DUSUZEAU
  •  • 524 mots

Peuple mélanésien habitant quelques îles volcaniques de l'archipel d'Entrecasteaux, situé au large de la pointe sud-est de la Nouvelle-Guinée et au sud de la région connue sous le nom de Massim. Les familles conjugales, appartenant à des unités villageoises exogames et pratiquant la culture des ignames sur brûlis forestier, résident habituellement un an dans le village de la femme et, l'année suiv […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dobu/#i_31464

DON

  • Écrit par 
  • François POUILLON
  •  • 3 517 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'apport de l'ethnographie »  : […] Mauss s'appuie donc sur quelques-uns des grands dossiers de l'ethnographie, qu'il reprend dans sa perspective. Le premier, celui du hau maori, lui permet de répondre à sa question de départ : « Quelle est la règle de droit qui [...] fait que le présent reçu est obligatoirement rendu ? Quelle force y a-t-il dans la chose qu'on donne qui fait que le donataire la rend ? » On p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/don/#i_31464

MAUSS MARCEL (1872-1950)

  • Écrit par 
  • Jean CAZENEUVE
  •  • 1 624 mots

Dans le chapitre « Le « phénomène social total » »  : […] L'étude des sociétés humaines, selon Mauss, comprend la morphologie qui porte sur les groupes structurés, la physiologie sociale qui s'applique aux représentations et aux mouvements sociaux, et la sociologie générale qui traite des phénomènes généraux se retrouvant dans les divers aspects de la vie nationale et internationale. La nation correspond à un certain degré d'intégration et de cohésion ; […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marcel-mauss/#i_31464

OCÉANIE - Les arts

  • Écrit par 
  • Jean GUIART
  •  • 8 894 mots
  •  • 1 média

De tous les arts improprement dits « sauvages », parce qu'ils échappent aux canons esthétiques ressassés en Occident, les arts d'Océanie offrent la plus grande variété, tant du point de vue de la forme que de celui de la couleur. À la multiplicité des expériences humaines tentées sur le plan des institutions comme sur celui des structures répond celle du jeu de la lumière, des volumes présents ou […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/oceanie-les-arts/#i_31464

TROBRIAND ÎLES

  • Écrit par 
  • Joël DUSUZEAU
  •  • 815 mots
  •  • 2 médias

Archipel océanien situé à l'extrémité orientale de la Papouasie-Nouvelle-Guinée dont il fait partie et comprenant une douzaine d'îles coralliennes plates, entourant un vaste lagon. Les îles Trobriand (440 km 2 ) avaient, en 2000, une population estimée à 20 000 habitants dont la majeure partie habite la grande île de Boyowa. L'archipel est compris dans l'aire culturelle Ma […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/iles-trobriand/#i_31464

Pour citer l’article

Yvan BARBÉ, « KULA », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 25 avril 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/kula/