BRAILLE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Louis Braille

Louis Braille
Crédits : AKG

photographie

Braille : tableau de 1837

Braille : tableau de 1837
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Braille : exemples

Braille : exemples
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin


Inventé en 1825 par le Français Louis Braille (1809-1852), le braille est un système d'écriture en relief et de lecture manuelle à l'usage des aveugles et malvoyants. Adapté aux diverses langues du monde ainsi qu'à la musique, à la mathématique, à la phonétique, à la sténographie et à l'informatique, il est adopté dans le monde entier comme principal moyen de communication écrite des handicapés visuels. Il continue d'évoluer, afin de prendre en compte des signes et des symboles non encore transcrits et de s'harmoniser internationalement. Il prouve sa modernité en s'adaptant aux nouvelles techniques de l'information : courrier électronique, textes numériques, Internet, CD-ROM et autres systèmes multimédias interactifs.

Louis Braille

Louis Braille

Photographie

Louis Braille (1809-1852), professeur à l'Institution royale des jeunes aveugles de Paris, perfectionne «.l'écriture nocturne.» des militaires à l'intention des aveugles. Buste, 1840. Musée Valentin Haüy. 

Crédits : AKG

Afficher

Histoire du système braille

Lectures tactiles avant le braille

Zain Din al-Āmidī (xive siècle), professeur arabe aveugle de l'université al-Moustansiriya de Bagdad, imagine un système pour identifier ses livres (il modèle du papier en forme de signes arabes correspondant aux chiffres de la somme payée pour l'achat du livre) et relever certaines informations.

Le médecin et mathématicien italien Jérôme Cardan (1501-1576) propose de graver les lettres de l'alphabet sur du métal afin que les aveugles puissent les distinguer par le toucher. À Rome vers 1575, l'imprimeur Francesco Rampazetto sculpte en creux un jeu de lettres dans des tablettes de bois. À Paris en 1640, le notaire Pierre Moreau utilise des lettres mobiles en plomb. À Nuremberg en 1651, Georges Harsdörffer reprend le système classique des tablettes enduites de cire gravées à l'aide d'un stylet. Le jésuite et physicien italien Francesco Lana-Terzi (1631-1687), précurseur de la lecture labiale pour les sourds-muets, décrit aussi dans son ouvrage Prodromo overo saggio di alcune inventioni nuove, premesso all'Art [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 11 pages




Écrit par :

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Françoise MAGNA, « BRAILLE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/braille/