BRAILLE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Enseignement du braille

L'étude du braille devient nécessaire quand la vision ne permet plus de lire un document dans une taille de caractères « raisonnable » ou de se relire.

L'apprentissage du braille suppose le développement de la sensibilité tactile des index, sensibilité qui s'émousse avec l'âge. Certaines maladies, tel le diabète, diminuent la sensibilité tactile, ce qui peut ralentir le rythme de l'apprentissage.

La lecture du braille se pratique en faisant glisser la dernière phalange des index sur la ligne écrite. Pour permettre la continuité dans la lecture et pour une lecture plus rapide, il faut utiliser les index des deux mains : la première moitié d'une ligne est lue par la main gauche, la seconde par la main droite pendant que la gauche se déplace au commencement de la ligne suivante. Ce procédé de lecture bimanuelle est très important à acquérir pour avoir une plus grande vitesse de lecture. En effet, la lecture tactile est plus lente que la lecture d'un texte en imprimé. Un lecteur moyen en imprimé lit environ 27 000 mots à l'heure, soit 450 mots à la minute. Les bons lecteurs en braille ne dépassent pas les 150 à 180 mots à la minute.

Enseignement du braille aux enfants et aux adultes handicapés visuels

Pour les enfants devant apprendre le braille dès le cours préparatoire, il est important de développer l'éducation du toucher, le développement du schéma corporel, la structuration spatiale (en insistant sur les notions droite/gauche, avant/arrière, haut/bas), la proprioception, le rythme, les coordinations manuelles (symétrie, asymétrie, alternance), les discriminations tactiles, l'indépendance des doigts (pour l'écriture à l'aide d'une machine à écrire braille) dès l'école maternelle. Il est aussi nécessaire que l'enseignement soit plus progressif et répétitif, car, contrairement à un enfant voyant, l'enfant aveugle ne peut pas reproduire par mimétisme. Il est difficile d'indiquer le temps nécessaire pour apprendre le braille. En effet, pour un enfant cela dépend beaucoup de la nature et de la qualité des prérequis mis en place et de l'acceptation psychologique de cet apprentissage par son entourage. En général, un enfant n'ayant pas d'autre handicap apprend à lire et à écrire en braille en un an, comme tout enfant non handicapé visuel en cours préparatoire. Certains jeunes doivent apprendre le braille au cours de leur scolarité à la suite d'une baisse d'acuité visuelle. Les connaissances déjà acquises, comme savoir lire en imprimé, permettent un apprentissage plus rapide, mais il faut tenir compte de la souffrance liée à l'acceptation du handicap, qui peut être un facteur de difficulté. La durée de cet apprentissage est donc très variable, et liée au problème psychologique sous-jacent.

Pour les adultes, la question de la motivation est essentielle. Mais, outre les problèmes psychologiques (faire le deuil de sa vision), l'apprentissage peut être plus long du fait de la perte de la sensibilité tactile liée à l'âge, car cette sensibilité n'était pas exploitée jusque-là. Seules les personnes victimes de certains accidents ou ayant l'extrémité des doigts endommagés par un travail manuel prolongé risquent de ne pouvoir stimuler leur sens tactile. Certaines personnes âgées apprennent le braille et le lisent très bien, mais elles sont rares. Un minimum de sept à huit mois semble être un délai raisonnable pour un tel apprentissage. En revanche, une personne voyante peut apprendre en trois mois le braille intégral et abrégé pour son travail (enseignants, transcripteurs) ou en tant que bénévole dans une association.

Formation des enseignants de braille en France

Les établissements d'enseignement pour déficients visuels dépendent soit du ministère de l'Éducation nationale, et leurs enseignants sont alors formés par l'Institut national supérieur de formation et de recherche pour l'éducation des jeunes handicapés et les enseignements adaptés, soit du ministère de la Santé et des Solidarités, auquel cas leurs enseignants sont formés par le Centre national de formation des enseignants pour déficients sensoriels de l'université de Savoie.

Des formations sont également assurées par certains instituts universitaires de formation des maîtres (I.U.F.M.). De plus, les enseignants accueillant dans leur classe un élève handicapé peuvent bénéficier d'une formation de quelques jours.

Scolarisation des handicapés visuels en France

L'obligation scolaire pour les enfants handicapés a été insti [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 11 pages

Médias de l’article

Louis Braille

Louis Braille
Crédits : AKG

photographie

Braille : tableau de 1837

Braille : tableau de 1837
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Braille : exemples

Braille : exemples
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Afficher les 3 médias de l'article


Écrit par :

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Françoise MAGNA, « BRAILLE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 mai 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/braille/