SEPTANTE BIBLE DES (385 av. J.-C. env.)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Au sens strict, la Septante désigne d'abord la traduction grecque de la Torah, c'est-à-dire du Pentateuque, à Alexandrie d'Égypte, qui fut réalisée au iiie siècle avant notre ère, au temps des deux premiers Ptolémées. Certains historiens la datent au plus tard de 282 avant notre ère. La légende veut qu'elle ait été l'œuvre de soixante-dix traducteurs d'où le nom de Septante (LXX) ou de soixante-douze (six de chaque tribu d'Israël). Dans la suite, sous le nom de LXX, on regroupa toutes les traductions grecques des différents livres de la Bible hébraïque, Prophètes et Écrits, réalisées peu à peu par les communautés juives d'Égypte mais aussi d'autres régions du Moyen-Orient jusqu'au ier siècle de notre ère. Furent intégrées également des œuvres écrites dans la seule langue grecque, comme le livre de la Sagesse. La LXX représente une hellénisation certaine de la Bible, ce qui en favorisa l'usage par les premiers chrétiens. Aussi, les communautés juives récusèrent-elles la LXX au iie siècle de notre ère pour proposer de nouvelles traductions plus littérales, dont celle d'Aquila, la plus connue.

—  Jean-Urbain COMBY

Écrit par :

  • : professeur émérite d'histoire de l'Église à la faculté de théologie de l'université catholique de Lyon

Classification


Autres références

«  SEPTANTE BIBLE DES (385 av. J.-C. env.)  » est également traité dans :

ALEXANDRIE ÉCOLE PHILOSOPHIQUE D'

  • Écrit par 
  • Jean PÉPIN
  •  • 2 184 mots

Dans le chapitre « Le judaïsme alexandrin »  : […] Ces diverses tendances philosophiques, dont la cohérence originelle était, on le voit, passablement ébranlée, se trouvaient d'autant plus aptes à intéresser une partie importante de la population d'Alexandrie : la communauté juive. L'implantation juive en Égypte est attestée dès le vi e  siècle avant notre ère ; aux alentours de l'ère chrétienne, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ecole-philosophique-d-alexandrie/#i_9099

BIBLE - Ancien et Nouveau Testament

  • Écrit par 
  • Paul BEAUCHAMP, 
  • Xavier LÉON-DUFOUR, 
  • André PAUL
  •  • 10 302 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le « Testament », clôture et naissance »  : […] Le mot « testament » est intervenu pour désigner la Bible, et même les bibles. Or il faut rappeler que les discours d'adieu sont nombreux tout au long de l'histoire littéraire biblique et juive. Dès le Livre de la Genèse, on rencontre l'adieu de Jacob à ses fils ( xlvii , 29- l , 14), on connaît aussi l'adieu de Moïse, qui c […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bible-ancien-et-nouveau-testament/#i_9099

BIBLE - Les livres de la Bible

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre SANDOZ
  •  • 7 682 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Traditions et « canons » »  : […] Une fois la Tōrah éditée, sous la direction d'Esdras, semble-t-il, pour servir de loi officielle à l'État judéen, la canonisation des Livres prophétiques et des Écrits ne fut pas le fait d'une quelconque autorité mais provint de leur usage dans la vie liturgique et spirituelle du peuple juif lui-même. Les communautés de la Diaspora, et particulièrement la plus importante, celle d'Alexandrie, épro […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bible-les-livres-de-la-bible/#i_9099

BIBLE - Les traductions

  • Écrit par 
  • André PAUL
  •  • 3 150 mots

Dans le chapitre « Les grandes versions anciennes de la Bible »  : […] Le souci de faire connaître la Bible à un groupe religieux donné en la traduisant dans sa langue, avec une attention particulière à ses besoins propres, a donné lieu à un certain nombre de traductions anciennes qui ont, en fait, revêtu une valeur fondatrice ou normative. Parmi elles, on peut retenir notamment, outre la traduction latine de saint Jérôme devenue la Vulgate, les versions judaïques de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bible-les-traductions/#i_9099

BIBLE - L'étude de la Bible

  • Écrit par 
  • André PAUL
  •  • 6 431 mots

Dans le chapitre « L'ampleur de la démarche scientifique »  : […] C'est ainsi que l'Église catholique a contribué amplement à la promotion des études bibliques, tant dans le cadre de ses propres instances et juridictions qu'ailleurs dans l'orbe proprement culturel. L'enseignement supérieur des pays germaniques et anglo-saxons, en partie sous contrôle protestant, honorait de longue date les textes bibliques, de l'Ancien comme du Nouveau Testament, à l'instar des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bible-l-etude-de-la-bible/#i_9099

ROIS LIVRES DES

  • Écrit par 
  • André PAUL
  •  • 974 mots

Dans la Bible, les deux livres des Rois font suite aux deux livres de Samuel. Ils rapportent l'histoire des rois de Juda et d'Israël de la mort de David (~ 970) à la ruine de Jérusalem (~ 586) et ils doivent leur titre à ce contenu. Dans la Bible hébraïque, qui reflète la disposition primitive, ils ne formaient qu'un seul livre. La division artificielle en deux tomes, comme celle des livres de Sam […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/livres-des-rois/#i_9099

VULGATE DE SAINT JÉRÔME (391-405 env.)

  • Écrit par 
  • Jean-Urbain COMBY
  •  • 259 mots
  •  • 1 média

Les chrétiens du monde latin ont utilisé très tôt des traductions latines de la version grecque de la Bible juive (la Septante) ainsi que du Nouveau Testament, rédigé originellement en grec. On parle à propos de ce type de traduction de Vetus latina , (« vieille latine »). Au iv e  siècle, cette Bible latine est jugée imparfa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vulgate-de-saint-jerome/#i_9099

Pour citer l’article

Jean-Urbain COMBY, « SEPTANTE BIBLE DES (385 av. J.-C. env.) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 mai 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/bible-des-septante/