BANQUE MONDIALE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Du soutien de la croissance à la lutte contre la pauvreté

L'idée de créer une Banque mondiale pour la reconstruction et le développement est née du constat que les marchés financiers étaient réticents, durant l'entre-deux-guerres, à financer des projets d'investissement dans des pays en développement, même lorsque ces projets présentaient toutes les garanties de sérieux et de rentabilité.

Dans ses premières années, la mission essentielle de la Banque sera d'octroyer quelques prêts de reconstruction à la France, aux Pays-Bas, au Danemark ainsi qu'au Japon. Elle sera cependant éclipsée par le plan Marshall, dont le déploiement rapide assura une partie des besoins financiers des pays européens et qui éloigna, en quelque sorte, la Banque mondiale de l'Europe.

Comme l'Asie était prise dans l'engrenage des conflits sociaux et l'Afrique dans le fait colonial, la Banque s'est cantonnée à l'Amérique latine, qui restera longtemps sa principale zone d'action. Parallèlement, tout en s'investissant dès le début de sa mission dans la lutte contre la pauvreté mais avec comme finalité de développement les seuls objectifs de croissance, la Banque limita le champ de ses interventions aux infrastructures, sans s'intéresser dans le détail à la façon dont ces projets s'intégraient dans l'échelle des priorités des États. Progressivement, dans les années 1960 et 1970, notamment sous la conduite de Robert McNamara, à la tête de la Banque mondiale de 1968 à 1981, et qui sera le premier à promouvoir l'idée d'un plan de lutte spécifique contre la pauvreté, des financements de plus en plus nombreux seront confiés à l'AID qui consent, à des conditions privilégiées, des prêts aux pays sous-développés pour construire des routes et des hôpitaux. Le rapport annuel de 1985 marqua le début d'une nouvelle approche en indiquant que « les bons projets ne suffisent pas pour maintenir la croissance dans un contexte institutionnel et de politique générale inadéquat, de même l'inves [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 6 pages





Écrit par :

Classification


Autres références

«  BANQUE MONDIALE  » est également traité dans :

F.M.I. (Fonds monétaire international)

  • Écrit par 
  • Marie-France BAUD-BABIC, 
  • Olivier MARTY
  •  • 3 808 mots
  •  • 1 média

Comme la Banque mondiale, le Fonds monétaire international (FMI) a été créé à l’occasion des accords de Bretton Woods, conclus en juillet 1944, par quarante-quatre États en guerre contre les puissances de l'Axe (Allemagne, Italie, Japon). Sentant s'approcher la fin de la Seconde Guerre mondiale, ces États voulurent mettre en place une institution à même de coordonner les politiques monétaires, de […] Lire la suite

LAOS

  • Écrit par 
  • Philippe DEVILLERS, 
  • Madeleine GITEAU, 
  • Christian LECHERVY, 
  • Paul LÉVY, 
  • Christian TAILLARD
  •  • 20 133 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Les transformations de l'économie laotienne liées à l'intégration régionale »  : […] Les accords de libre-échange par corridors de la Région du Grand Mékong ne font que précéder celui de l'A.F.T.A. (A.S.E.A.N. Free Trade Area). Les droits de douanes ont été abaissés à moins de 5 p. 100 dès 2007 pour les premiers adhérents de l'organisation et pour le Vietnam, suivis en 2008 par le Laos et le Myanmar et en 2010 par le Cambodge. Pour permettre à ces derniers de rattraper le niveau […] Lire la suite

McNAMARA ROBERT (1916-2009)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 264 mots

Secrétaire américain à la Défense de 1961 à 1968. Diplômé de Berkeley et de Harvard, Robert Strange McNamara travaille au redressement de la Ford Motor Company et sera, en 1960, la première personne non issue de la famille Ford à présider l'entreprise, qu'il quitte un mois plus tard, appelé par John F. Kennedy pour occuper le poste de secrétaire à la Défense. En pleine guerre froide (baie des C […] Lire la suite

MICROCRÉDIT

  • Écrit par 
  • Marie GODQUIN, 
  • Solène MORVANT-ROUX
  •  • 6 223 mots

Dans le chapitre « Un complément, pas une panacée »  : […] En conclusion, la microfinance consiste à fournir, par le biais d'une organisation extérieure aux communautés, des services financiers (crédit et épargne principalement) aux populations exclues du système bancaire traditionnel. Les services proposés peuvent être aussi variés que l'est la clientèle exclue du secteur financier formel. Les services financiers plus proches des services formels comme l […] Lire la suite

MONDIALISATION - Histoire de la mondialisation

  • Écrit par 
  • Bertrand BLANCHETON, 
  • Universalis
  •  • 4 009 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « La défiance envers les grandes institutions »  : […] Au plan commercial comme au plan financier, la mondialisation a pris à revers les institutions censées l'organiser. L'O.M.C., comme le G.A.T.T. dont elle a pris le relais à partir de 1995, ont davantage été perçues comme les fers de lance d'une libéralisation toujours plus intense que comme des instances en charge d'imposer des règles et rendre la mondialisation des échanges plus équitable. Les in […] Lire la suite

MONDIALISATION - Le point de vue internationaliste

  • Écrit par 
  • Daniel BENSAÏD
  •  • 6 094 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Un nouveau partage du monde »  : […] Mais les modalités de la mondialisation impériale contemporaine ne sont pas mécaniquement dictées par les logiques économiques et les conditions technologiques. Elles répondent aussi à la nouvelle donne politique consécutive à la chute du Mur de Berlin, à la réunification allemande, à la désintégration de l'Union soviétique et de son glacis. L'équilibre mondial bipolaire négocié à Yalta et à Pot […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

11-23 mars 2020 • Union européenne • Lutte contre l’épidémie de Covid-19.

partielles ou totales de leurs frontières. Le 12, Christine Lagarde, présidente de la Banque centrale européenne, appelle les États européens à « une réponse budgétaire ambitieuse et collective » pour soutenir l’économie face à la crise sanitaire, et à ne « pas s’attendre à ce que les banques centrales [...] Lire la suite

9-23 mars 2020 • Allemagne • Lutte contre l’épidémie de Covid-19.

elle qualifie la lutte contre le coronavirus de « plus grand défi » depuis la Seconde Guerre mondiale. Le 23, le ministère des Finances présente un plan de sauvetage de l’économie face à l’épidémie de Covid-19. Celui-ci prévoit l’adoption d’un budget complémentaire de 156 milliards d’euros financé [...] Lire la suite

18 février 2020 • Publication d’un rapport sur le détournement de l’aide au développement.

La Banque mondiale publie un rapport signé par un de ses collaborateurs, l’économiste Bob Rijkers, et deux chercheurs indépendants, qui affirme que « les versements d’aides vers les pays les plus dépendants coïncident avec une augmentation importante de transferts vers des centres financiers [...] Lire la suite

30 septembre 2018 • Suisse • Entrée en vigueur de l’Échange automatique de renseignements bancaires.

Destinée à lutter contre la soustraction d’impôt sur le plan international, la norme mondiale d’Échange automatique de renseignements (EAR) relatifs aux comptes financiers, que plus de cent pays se sont engagés à appliquer entre eux, entre en application, donnant lieu aux premiers transferts [...] Lire la suite

12 décembre 2017 • France • One Planet Summit sur le climat.

. La Banque mondiale, coorganisatrice du sommet avec la France et l’ONU, s’engage à ne plus financer l’exploration ni l’exploitation de pétrole et de gaz après 2019.  [...] Lire la suite

4 décembre 2017 • Suisse - Nigeria • Restitution de fonds nigérians détournés.

Berne et Abuja concluent un accord, sous l’égide de la Banque mondiale, qui prévoit la restitution au Nigeria de 321 millions de dollars détournés par le président Sani Abacha, au pouvoir de 1993 à 1998. Une première tranche de 461 millions de dollars détournés par le dictateur avait été restituée en 2005.  [...] Lire la suite

14 juin 2014 • Afghanistan • Élection d'Ashraf Ghani à la présidence.

L'ancien économiste de la Banque mondiale Ashraf Ghani remporte le second tour de l'élection présidentielle avec 56,4 p. 100 des suffrages contre 43,6 p. 100 pour Abdullah Abdullah. Le scrutin se déroule sans violences notables, mais les accusations de fraude sont nombreuses. Il s'agit de la première passation de pouvoir pacifique et démocratique dans l'histoire du pays.  [...] Lire la suite

5 avril 2014 • Afghanistan • Premier tour de l'élection présidentielle.

L'ancien secrétaire du commandant Massoud et ancien ministre Abdullah Abdullah arrive en tête à l'issue du premier tour de l'élection présidentielle, avec 44,9 p. 100 des suffrages. Il devance Ashraf Ghani, cadre de la Banque mondiale et ancien ministre, qui recueille 31,5 p. 100 des voix [...] Lire la suite

19 novembre 2013 • États-Unis • Accord entre la justice fédérale et J. P. Morgan Chase dans le dossier de la crise des « subprimes ».

subprimes, ces produits financiers dérivés de crédits à risque, à l'origine de la crise financière mondiale de 2008. Cette somme servira notamment à indemniser les deux organismes de refinancement parapublic Fannie Mae et Freddie Mac. Cet accord ne met pas fin aux procédures pénales engagées contre la banque.  [...] Lire la suite

Pour citer l’article

Marie-France BAUD-BABIC, Olivier MARTY, « BANQUE MONDIALE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 20 mai 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/banque-mondiale/