Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

THOR ou DONAR

Thor

Thor

Divinité commune aux peuples germaniques primitifs, Thor (en vieux scandinave Thôor) ou Donar a bénéficié, comme le suggèrent les noms de lieux scandinaves et les patronymes des personnes établies ensuite en Islande, d'une vénération étendue, aussi bien en Norvège qu'en Suède et au Danemark, et plus ample que celle d'Odin. Il est représenté comme un grand guerrier, un homme d'une force immense, à la barbe rouge, entre deux âges, comme un ennemi implacable de la race dangereuse des géants, mais comme un être bienveillant envers l'humanité. Sous l'un de ses noms, Einheri, il évoque les Einherjar, qui formaient la suite d'Odin, et il était généralement mis en relation avec ce dernier, lequel, dans certaines traditions, aurait été son père. Mais, en Islande, et peut-être chez tous les peuples nordiques, sauf dans les familles royales, il était sans doute vénéré plus qu'aucun autre dieu. Il semble qu'une divinité qui lui correspond, appelée Thunor ou Thonar, ait été honorée en Angleterre et sur le continent, mais on ne sait que peu de chose sur elle. Thor, dont le nom signifie « le tonnerre », avait pour attribut le plus fréquent le marteau Mjöllnir — « le broyeur » — représentant la foudre ; par là, il évoque le dieu hindou Indra qui combattait avec la pierre de foudre. Ce marteau avait beaucoup de qualités merveilleuses, notamment celle de faire retour vers le lanceur comme un boomerang ; il est souvent représenté sur des pierres et des stèles funéraires.

Thor a pour principal ennemi le serpent cosmique, Jörmungand (Jormungandr), qui, symbole du mal, enlace le monde, en attendant de se dresser, à la fin des temps, contre les dieux. Selon la tradition, Thor n'est pas parvenu à écraser le crâne de Jörmungand ; et dans le Ragnarök, le jugement commun aux dieux et aux hommes, ils se combattront et se tueront l'un l'autre. La fonction de Thor comme dieu du tonnerre et sa force combative (en vertu de laquelle Tacite l'assimile à Hercule) expliquent qu'il ait pu être comparé à Jupiter, le jeudi, dies Jovis, ayant pour correspondant, en haut-allemand, Donnerstag et, en anglais, Thursday. Dieu atmosphérique, maître de la foudre, dieu guerrier, vigoureux adversaire des géants, le Thor scandinave était vénéré surtout par la population rurale, par ces paysans libres qui, formant la suite des rois, prirent le goût des aventures prometteuses de butin ; aussi retrouve-t-on généralement le culte de Thor sur le chemin des incursions des Vikings.

— Universalis

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • Universalis : services rédactionnels de l'Encyclopædia Universalis

. In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

Média

Thor

Thor

Autres références

  • ASES

    • Écrit par Régis BOYER
    • 974 mots
    • 1 média

    Dans la mythologie du Nord, on appelle Ases les membres d'une des deux grandes familles de dieux (godh ou gudh), l'autre étant celle des Vanes, tous ces dieux s'opposant aux géants, nains, elfes et autres créatures surnaturelles. À l'exception de Njördhr, Freyr et Freyja...

  • LOKI

    • Écrit par Régis BOYER
    • 1 238 mots

    Dans la mythologie du Nord, Loki est le dieu du Mal. Mais cette définition est peu éclairante, car la conception que l'on peut se faire du « mal » varie infiniment avec les lieux, les époques, les hommes, les cultures ; et, comme le Nord présente un phénomène caractérisé de brassage (de peuples...

Voir aussi