Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

BOUILLAUD MALADIE DE ou RHUMATISME ARTICULAIRE AIGU

Sous le terme de maladie de Bouillaud ou rhumatisme articulaire aigu, on regroupe un ensemble de manifestations pathologiques, articulaires ou non articulaires, faisant suite à une infection par un streptocoque du groupe A. Un mécanisme immunologique non entièrement élucidé semble à l'origine de cette maladie qui ne se produit que chez un petit nombre des sujets touchés par le streptocoque. La maladie, actuellement en régression (peut-être à cause de la diffusion des antibiotiques), touche surtout les enfants et les adolescents : elle se révèle en moyenne deux semaines après une manifestation streptococcique (angine le plus fréquemment) mais quelquefois bien plus tard et, de ce fait, l'origine peut en rester méconnue.

Les manifestations cliniques majeures, au nombre de quatre, peuvent rester isolées ou constituer des groupements symptomatiques complexes.

La polyarthrite aiguë, qui donne son nom habituel à la maladie, se manifeste par des douleurs articulaires violentes, liées aux phénomènes inflammatoires ; elles régressent toujours sans aucune séquelle ; ces douleurs peuvent prendre simplement la forme de banales arthralgies.

Des lésions cutanées fréquentes souvent caractéristiques, telles que l'érythème marginé discoïde ou les nodules rhumatismaux, sont sans conséquences propres.

La chorée, souvent plus tardive et apparemment isolée, réalise un tableau neurologique où dominent des mouvements anormaux particuliers des extrémités ; elle aussi va régresser.

La cardite rhumatismale réalise à la phase aiguë une atteinte isolée ou concomitante des trois tuniques cardiaques : péricarde, myocarde, endocarde. On peut constater des manifestations diverses allant de la grande défaillance cardiaque (pancardite maligne) à la simple modification asymptomatique de l'électrocardiogramme. La cardite peut avoir des suites redoutables : à court et moyen terme (rhumatisme cardiaque évolutif de fâcheux pronostic) et à long terme (séquelles endocardiques).

Le diagnostic de la maladie de Bouillaud, porté lors de l'examen clinique, sera renforcé par certaines contre-épreuves, notamment prélèvement de gorge en vue de chercher d'éventuels streptocoques ; dosage des anticorps sériques dirigés contre ce germe ; éventuellement biopsie d'éléments cutanés.

Le traitement doit être institué sans attendre : antibiotiques (pénicilline) et anti-inflammatoires majeurs (corticoïdes) ; il amène habituellement une régression rapide de l'épisode aigu. À la suite de quoi, et d'autant plus que le malade a présenté une atteinte cardiaque, un traitement par la pénicilline-retard est institué pendant des années, ainsi qu'une surveillance étroite du cœur, afin de prévenir ce qui reste la seule grave conséquence de la maladie de Bouillaud : l'atteinte séquellaire des valvules cardiaques.

Éliminer la maladie de Bouillaud consiste à la prévenir par le traitement antibiotique de toute infection streptococcique.

— François BOURNÉRIAS

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

. In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

Autres références

  • CHORÉES

    • Écrit par Jean-Pierre ABOULKER
    • 822 mots

    On appelle « mouvement choréique » un mouvement spontané, obéissant aux synergies musculaires normales, mais échappant au contrôle de la volonté. Le caractère « gratuit » de cet acte moteur, qui se produit brusquement et de manière incohérente chez le sujet éveillé, rend le comportement de celui-ci...

  • CŒUR - Chirurgie cardiaque

    • Écrit par Claude d' ALLAINES, Christian CABROL
    • 6 540 mots
    • 1 média
    Le type en est la commissurotomie pour rétrécissement mitral. Le rhumatisme articulaire aigu, lorsqu'il touche le cœur, attaque les orifices valvulaires et, très souvent, la valvule mitrale qui sépare l' oreillette du ventricule gauche. Il épaissit les éléments mobiles de cette valvule, les surcharge...
  • ENDOCARDITE

    • Écrit par François BOURNÉRIAS
    • 67 mots

    Toute lésion, notamment infectieuse ou inflammatoire, de l'endocarde et des valvules cardiaques ; c'est l'atteinte valvulaire qui détermine surtout la symptomatologie et les potentialités évolutives, c'est-à-dire la rapidité avec laquelle ces lésions vont indirectement nuire à l'activité du ...

  • RHUMATOLOGIE

    • Écrit par André-Paul PELTIER
    • 6 170 mots
    ...l'articulation et situé dans un foyer à distance. On suppose alors que l'arthrite est due à des phénomènes immunitaires secondaires à cette infection. C'est le cas dans le rhumatisme articulaire aigu où l'infection due à un streptocoque bêta-hémolytique du type A, qui siège dans la gorge, dans les arthrites...