VIDÉO ART

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La vidéo comme mise en scène psychologique

Ce sens des distorsions psychologiques produites par le miroir vidéo est à la base de l'œuvre d'autres artistes. Dans les réalisations produites et enregistrées sur bande par des praticiens comme Vito Acconci, Lynda Benglis, Richard Serra et Nancy Holt, le motif consiste souvent à être surpris dans les limites de sa propre image ou pendant la durée de son propre discours. On a le sentiment que si l'on est enfermé dans une salle de miroirs, seule est possible une conduite répétitive ; les images qui en résultent engendrent une sorte de tension constante, dont la dimension psychologique est un narcissisme prêt à s'exprimer en un fantasme auto-érotique. De même que la conception purement technologique de l'art vidéo trouve sa justification historique dans des précédents situés plus tôt dans le siècle, la conception de la vidéo comme mise en scène psychologique pourrait se chercher une légitimité dans les débuts du modernisme. D'ailleurs, les artistes nommés se réclament avant tout de l'œuvre de Marcel Duchamp et de sa mise en évidence des conditions psychologiques du narcissisme.

Depuis la fin des années 1960, quand l'art vidéo commença à émerger comme moyen artistique indépendant, les ressources techniques mises à la portée des artistes se sont considérablement accrues. Le premier équipement Portapak ne permettait qu'un type d'expression très rudimentaire, et les artistes, n'ayant pas accès à la technologie sophistiquée des réseaux commerciaux, ne pouvaient obtenir que des effets limités. Peu à peu, cependant, l'équipement sophistiqué est devenu accessible aux artistes, soit pour émettre, soit pour synthétiser des images. Des artistes comme Nam June Paik ou Steina Vasulka ont déjà beaucoup travaillé avec des synthétiseurs vidéo. Mais la facilité d'accès à des équipements plus puissants ne fait qu'aggraver le dilemme situé au cœur même de ce nouveau moyen artistique : l'art vidéo est-il capable [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 9 pages

Écrit par :

  • : professor of art history, Hunter College, City University of New York
  • : professeur en esthétique à l'université de Paris-I-Panthéon-Sorbonne, critique d'art
  • : critique d'art, historienne de l'art spécialisée en art écologique américain

Classification

Autres références

«  VIDÉO ART  » est également traité dans :

ABDESSEMED ADEL (1971- )

  • Écrit par 
  • Giovanni CARERI
  •  • 989 mots

Dans le chapitre « L'expérience des limites »  : […] Adel Abdessemed célèbre, à sa manière, les émeutes des banlieues de 2005 avec trois voitures en terre cuite noircies par le feu ( Practice Zero Tolerance , 2006 et 2008). Cette pièce transpose sous forme de sculpture les images de presse des événements, jouant sur des modifications matérielles riches de sens : la fragilité de la terre cuite évoque les contradictions internes d'un corps social dont […] Lire la suite

ABRAMOVIC MARINA (1946- )

  • Écrit par 
  • Bénédicte RAMADE
  •  • 632 mots

Marina Abramovic née à Belgrade (Serbie) s'est imposée depuis les années 1970 comme l'une des références du body art aux côtés des américains Vito Acconci et Chris Burden. Ses performances parfois extrêmes, documentées par des photographies en noir et blanc commentées, sont restées uniques. Dès 1973, date de ses premières expérimentations sur son propre corps souvent mis à nu, Marina Abramovic p […] Lire la suite

ABSALON ESHER MEIR dit (1964-1993)

  • Écrit par 
  • Jean-Marc HUITOREL
  •  • 1 018 mots

L'artiste Esher Meir, dit Absalon, est né en 1964 à Ashdod en Israël. Il est mort à Paris en 1993. Sa carrière fulgurante aura duré à peine six années. Très vite connu et reconnu, il a produit une œuvre homogène et d'emblée identifiable, à la fois représentative de l'art au tournant des années 1980 et 1990, et très singulière, dont la forme essentielle touche à l'habitat. Ni architecte, ni design […] Lire la suite

ACCONCI VITO (1940-2017)

  • Écrit par 
  • Jacinto LAGEIRA
  •  • 1 072 mots

Artiste protéiforme, Vito Acconci s'est d'abord consacré à la « poésie concrète », à la photographie et aux performances pour se tourner ensuite vers la vidéo. Chez lui, cette dernière est essentiellement constituée par la mise en scène du corps, tant dans le rapport au langage que dans le rapport aux gestes. Il s'agit le plus souvent de performances – filmées pour la plupart – au cours desquelles […] Lire la suite

ANRI SALA. ENTRE CHIEN ET LOUP (exposition)

  • Écrit par 
  • Charles-Arthur BOYER
  •  • 946 mots

L'exposition Entre chien et loup , consacrée au jeune artiste français d'origine albanaise Anri Sala et organisée dans l'immense salle de l'ancien couvent des Cordeliers par le musée d'Art moderne de la Ville de Paris (25 mars-16 mai 2004), renouvelle de façon significative la façon de présenter des œuvres vidéo dans un lieu dévolu à l'art contemporain. En effet, s'opposant à la répétition d'une […] Lire la suite

AVERTY JEAN-CHRISTOPHE (1928-2017)

  • Écrit par 
  • Jacinto LAGEIRA
  •  • 689 mots

Homme de radio et réalisateur de télévision, Jean-Christophe Averty est né à Paris le 6 août1928. Son inventivité lui a permis de rejoindre, grâce à la diffusion télévisuelle, une préoccupation majeure des vidéastes : la dimension publique. Il ne s'agit pas seulement de l'impact quantitatif sur les spectateurs, mais aussi de la transformation esthétique et plastique des œuvres que celles-ci requiè […] Lire la suite

BALDESSARI JOHN (1931-2020)

  • Écrit par 
  • Erik VERHAGEN
  •  • 1 112 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'image déconstruite »  : […] Ne se reconnaissant pas dans le ton doctrinal de leurs maîtres-penseurs, mais aussi censeurs, John Baldessari, déclaré persona non grata par son cadet Joseph Kosuth, développe pourtant une œuvre qui compte rétrospectivement comme l'une des plus stimulantes qu'ait produit l'art conceptuel. La désinvolture de l'artiste californien et son recours à un sens de l'humour étranger aux principaux théoric […] Lire la suite

BODY ART

  • Écrit par 
  • Anne TRONCHE
  •  • 4 584 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le corps sous l'œil de l'objectif »  : […] Le travail systématique des artistes de la performance avec des cinéastes et des photographes, en vue de documenter leurs actions, va favoriser le passage d'un art de l'action vers un art corporel spécifiquement photographique. Le travail de Rudolf Schwarzkogler, un temps protagoniste des actionnistes, incarne cette transition. Ses actions, qui simulent des automutilations, se développent dans u […] Lire la suite

CALLE SOPHIE (1953- )

  • Écrit par 
  • Elvire PEREGO
  • , Universalis
  •  • 1 766 mots

Dans le chapitre « Rituels d'appropriation »  : […] L'exposition-rétrospective, organisée par le Centre national de la photographie à l'hôtel Salomon de Rothschild, en 1998, s'intitulait, quant à elle, Doubles-jeux et rassemblait un ensemble, plein de séduction, mélangeant des séries ( Rituels d'anniversaires , Suite vénitienne , Le Détective , Les Hôtels , Gotham Handbook , Les Menus , Des journées entières sous le signe du B du C du W ). Fragmen […] Lire la suite

CAMPUS PETER (1937- )

  • Écrit par 
  • Jacinto LAGEIRA
  •  • 948 mots

Les œuvres vidéo de Peter Campus sont semblables à des aphorismes qu'un penseur écrirait pour lui-même et sur lui-même : séquences rapides, installations inattendues montrant leur auteur en train de réaliser des gestes simples et concrets, mais toujours dans des mises en scène formellement complexes. Comme dans l'aphorisme, la concision va de pair avec l'acuité d'esprit. Mis bout à bout, ces films […] Lire la suite

Pour citer l’article

Rosalind KRAUSS, Jacinto LAGEIRA, Bénédicte RAMADE, « VIDÉO ART », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 04 février 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/art-video/