RUPESTRE ART

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Vers 9000 avant J.-C., après un très long épisode hyperaride, le Sahara est réoccupé par des groupes nomades de chasseurs-cueilleurs. Vers 5500 avant J.-C. commence l'Humide néolithique (5500-3000 av. J.-C. env.), qui voit l'essor de sociétés encore nomades mais maintenant pastorales. Elles possèdent, comme de nombreux groupes vivant actuellement dans la savane, de grands troupeaux de bœufs. Ce sont elles qui créent alors un art original, celui d'innombrables figurations dispersées de la mer Rouge à l'Atlantique : l'art rupestre saharien. Cet art ne forme nullement un bloc homogène. Il est constitué de nombreuses écoles territorialement limitées, diverses par le style, les techniques et les thèmes. Leur datation est difficile ; néanmoins, divers repères archéologiques, fauniques, climatologiques ou historiques permettent d'établir une chronologie approximative. On cherche, à travers l'éventail des écoles artistiques, à reconstituer la mosaïque culturelle et à approcher le système social et idéologique qui sous-tendait les cultures.

Ces écoles comportent soit des gravures, soit des peintures. Les gravures se rencontrent pratiquement dans toutes les zones à rochers. Les peintures, au contraire, n'étaient réalisées que dans certaines ethnies et sont concentrées en certaines régions : notamment le Tassili, le Hoggar, le Tibesti oriental, l'Ennedi et le massif d'Uweinat.

Trois écoles de peinture

C'est au Sahara central, et principalement au Tassili, que la séquence artistique est la plus complète et la plus riche. Les gravures les plus anciennes y sont celles du « Bubalin naturaliste » (école ainsi nommée parce qu'elle figure les derniers buffles géants). Contrairement à une assertion traditionnelle, cette école ne remonte pas à l'époque des derniers chasseurs, car elle inclut déjà des scènes pastorales, des bœufs montés ou harnachés, ou portant des objets divers, et même une scène de traite du lait. La faune de savane y abonde (grands buffles, élépha [...]

Tassili n’Ajjer

Tassili n’Ajjer

Diaporama

Peinture rupestre représentant une scène de chasse et une autre de domestication de chameaux et chevaux, Tassili n'Ajjer (Sahara algérien) 

Crédits : D. Pichugin/ Shutterstock

Afficher



1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

  • : ingénieur géologue à l'Institut géographique national, docteur en préhistoire, rédacteur en chef de la revue Sahara

Classification


Autres références

«  RUPESTRE ART  » est également traité dans :

ABORIGÈNES AUSTRALIENS

  • Écrit par 
  • Barbara GLOWCZEWSKI
  •  • 7 130 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre «  Art et médias contemporains »  : […] Le principe de la vision par transparence des chamans se retrouve dans l'art rupestre des Aborigènes de la terre d'Arnhem, art dit « à rayon X » car il présente des animaux ou des êtres anthropomorphes dont le corps semble transparent, montrant l'intérieur, les os, les viscères, mais aussi de complexes tramages de lignes qui incarnent souvent l'intérieur spirituel de l'être représenté et de la ter […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/aborigenes-australiens/#i_387

AFRIQUE NOIRE (Arts) - Aires et styles

  • Écrit par 
  • Claire BOULLIER, 
  • Geneviève CALAME-GRIAULE, 
  • Michèle COQUET, 
  • François NEYT
  • , Universalis
  •  • 15 141 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La peinture »  : […] Les peintures rupestres à destination religieuse ( bami ), associées aux masques et à la mort, sont exécutées par les vieillards dans les grottes réservées aux activités des masques. Elles sont généralement de couleur rouge, symbole du feu, du sang et de la mort. On y trouve de nombreuses représentations de masques, montrés seuls ou avec leurs porteurs, mais aussi d'objets rituels comme la sacoche […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/afrique-noire-arts-aires-et-styles/#i_387

AJAṆṬĀ

  • Écrit par 
  • Rita RÉGNIER
  •  • 2 267 mots
  •  • 1 média

Au centre de la chaîne des monts Indhyadri ou Ajaṇṭā (État du Maharashtra, district d'Aurangabad), le monastère d'Ajaṇṭā se compose d'une trentaine de cavernes creusées dans la roche volcanique d'un cirque au fond duquel coule un torrent. Comme tant d'autres, ces monuments rupestres, aménagés par de généreux donateurs, abritaient des moines bouddhistes pendant la saison des pluies. Ce haut lieu de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ajanta/#i_387

ALTAMIRA

  • Écrit par 
  • Marie-Thérèse BOINAIS, 
  • Universalis
  •  • 609 mots
  •  • 2 médias

La grotte d'Altamira , près de Santillana del Mar (Cantabrie), est la plus célèbre de toutes les grottes ornées d'Espagne : peu de grottes découvertes ultérieurement peuvent rivaliser avec ses peintures pariétales, chef-d'œuvre de l'art paléolithique. Cette caverne, d'une profondeur de deux cent soixante-dix mètres environ, comporte diverses galeries et diverticules sur les parois desquels ont été […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/altamira/#i_387

ARAGON

  • Écrit par 
  • Roland COURTOT, 
  • Marcel DURLIAT, 
  • Philippe WOLFF
  •  • 8 657 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Des peintures rupestres à l'art romain »  : […] Les premières manifestations de la culture artistique trahissent des relations étroites avec les pays situés en bordure de la Méditerranée. Ainsi en est-il de la peinture pariétale dont l'apparition détermina un actif foyer d'art dans le Levant ibérique. L'accord s'est fait difficilement sur son âge. On a d'abord songé à le rattacher au groupe franco-cantabrique du Paléolithique. Mais il s'en diff […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/aragon/#i_387

ART PARIÉTAL EUROPÉEN

  • Écrit par 
  • Jean-Paul DEMOULE
  •  • 234 mots
  •  • 1 média

La chronologie de l'art rupestre préhistorique a longtemps reposé sur l'évolution stylistique générale mise en évidence par André Leroi-Gourhan, en s'appuyant sur des fouilles archéologiques. Celui-ci distinguait 4 styles, depuis les tracés sommaires de l'Aurignacien, vers — 30000, jusqu'à l'épanouissement de l'art des grottes magdaléniennes (— 15000-— 10000). Toutefois les peintures de la grotte […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/art-parietal-europeen/#i_387

ART PRÉHISTORIQUE EUROPÉEN - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Jean-Paul DEMOULE
  •  • 413 mots

— 40000-— 35000 Des traits gravés apparaissent à la fin du Paléolithique moyen. Dus aux derniers Néandertaliens, ils témoignent de l'existence de systèmes de signes matériels. — 32000-— 28000 Datations par le carbone 14 de la grotte Chauvet (découverte en Ardèche en 1994). Ces dates prouvent une émergence précoce de l'art pariétal animalier dans le sud de la France. — 30000-— 25000 Aurignacien […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/art-prehistorique-europeen-reperes-chronologiques/#i_387

ART RUPESTRE DANS L'ARC ALPIN

  • Écrit par 
  • Jean-Paul DEMOULE
  •  • 226 mots
  •  • 1 média

Impraticables au Paléolithique en raison de la calotte de glace qui les recouvre, les Alpes sont peu à peu fréquentées par les agriculteurs néolithiques, qui y implantent haltes de chasse et bergeries. L'homme des glaces (« Ötzi ») découvert, en 1991, au sommet du glacier de Similaun témoigne de ces parcours. Il date de la fin du IV e  millénaire, précisément au moment où, dans plusieurs hautes va […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/art-rupestre-dans-l-arc-alpin/#i_387

BOCHIMANS, BOSCHIMANS ou BUSHMEN

  • Écrit par 
  • Jacques MAQUET
  •  • 2 860 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Croyances et manifestations artistiques »  : […] Les enfants sont choyés, mais les familles nombreuses sont rares, car les femmes n'acceptent pas d'avoir un second enfant avant que le premier ne puisse suivre sa mère à la marche pendant les longs déplacements qui caractérisent la vie bochimane. Deux enfants à porter rendraient la récolte impossible. Comme les femmes ne connaissent pas de moyen anticonceptionnel, elles se résignent à l'infanticid […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bochimans-boschimans-bushmen/#i_387

BREUIL abbé HENRI (1877-1961)

  • Écrit par 
  • Denise de SONNEVILLE-BORDES
  •  • 1 011 mots

Originaire d'une famille de bourgeoisie provinciale, Henri Breuil passe son enfance à Clermont-de-l'Oise, où son père est procureur de la République, fait ses études au collège de Saint-Vincent de Senlis, entre au séminaire d'Issy-les-Moulineaux (1895), puis à Saint-Sulpice à Paris (1897), où il est ordonné prêtre (1900). Libéré des servitudes paroissiales, il entreprend une carrière d'homme de sc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/breuil-abbe-henri/#i_387

CHIBCHA ou MUISCA

  • Écrit par 
  • Gérard REICHEL-DOLMATOFF
  •  • 1 918 mots

Dans le chapitre « Art et artisanat »  : […] Par leur niveau technologique et artisanal, les Chibcha ne se distinguent pas notablement des autres groupes indigènes de Colombie. Ils n'utilisèrent pas la pierre pour la construction domestique mais bâtissaient des maisons circulaires en bois dont ils couvraient de paille le toit conique. Les villages ou petits groupes de maisons étaient en général entourés d'une haute clôture pour se protéger d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chibcha-muisca/#i_387

CHINOISE CIVILISATION - Les arts

  • Écrit par 
  • Corinne DEBAINE-FRANCFORT, 
  • Daisy LION-GOLDSCHMIDT, 
  • Michel NURIDSANY, 
  • Madeleine PAUL-DAVID, 
  • Michèle PIRAZZOLI-t'SERSTEVENS, 
  • Pierre RYCKMANS, 
  • Alain THOTE
  •  • 54 353 mots
  •  • 41 médias

Dans le chapitre « Importance des thèmes étrangers sous les Wei »  : […] À l'époque des Six Dynasties, l'évolution se manifeste dans le drapé, la plastique et l'expression des visages. La première période, celle des Wei septentrionaux, voit l'éclosion d'une stylisation chinoise à partir des modèles indiens (style du Gandhāra et de Mathurā). Ce style des Wei du Nord s'élabore dans les grottes de Yungang, au Shānxi, creusées dans le grès tendre, à partir de 460. Dans le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chinoise-civilisation-les-arts/#i_387

CORRIDA

  • Écrit par 
  • Barnaby CONRAD
  •  • 10 683 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Préhistoire et Antiquité »  : […] L' apparition des représentations artistiques de taureaux coïncida très probablement avec la naissance de l'art. Les fouilles réalisées à Çatal Hüyük en Anatolie, site daté de 6700 à 5650 avant J.-C., ont mis au jour des temples ornés de têtes de taureaux ainsi que du mobilier et des piliers fabriqués en cornes de taureau stylisées. Ces constructions et ces objets auraient servi pour conjurer les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/corrida/#i_387

ÉGYPTE ANTIQUE (Histoire) - L'archéologie

  • Écrit par 
  • Jean LECLANT
  •  • 9 477 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Archéologie du Soudan »  : […] Passons à des centaines de kilomètres au sud vers un autre domaine, où le patrimoine mondial a failli connaître un désastre irrémédiable : la Nubie et le nord du Soudan. Tous ont encore en mémoire les appels lancés dans les années 1960 par l'U.N.E.S.C.O. en faveur du sauvetage des vestiges de la Nubie vouée à la submersion sous les eaux du grand lac Nasser. Comme nous l'avons rappelé, des dizaine […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/egypte-antique-histoire-l-archeologie/#i_387

ÉGYPTE ANTIQUE (Civilisation) - L'art

  • Écrit par 
  • Annie FORGEAU
  •  • 11 439 mots
  •  • 30 médias

Dans le chapitre « Les tombes de particuliers »  : […] La plupart des dignitaires de l'Ancien Empire ont fait édifier leur dernière demeure à proximité des complexes funéraires royaux afin de profiter éternellement de la protection de leur souverain. Dans la région memphite, leurs nécropoles rassemblent des tombes appelées mastabas. « Mastaba » désigne le massif construit en surface, généralement en calcaire, dont la forme trapézoïdale rappelle l'as […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/egypte-antique-civilisation-l-art/#i_387

ELLORĀ

  • Écrit par 
  • Rita RÉGNIER
  •  • 1 314 mots
  •  • 1 média

Ellorā, situé à une vingtaine de kilomètres d'Aurangābād (État du Mahārāshtra), possède l'ensemble de monuments rupestres le plus impressionnant et le plus varié de l'Inde. Ses grottes s'ouvrent dans l'un des escarpements qui forment le flanc nord-ouest du vaste plateau du Dekkan. Les travaux, commencés dans la partie sud, progressèrent en direction du nord. Ils se répartissent en trois groupes, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ellora/#i_387

ÉTHIOPIE

  • Écrit par 
  • Jean CHAVAILLON, 
  • Jean DORESSE, 
  • Éloi FICQUET, 
  • Alain GASCON, 
  • Jean LECLANT, 
  • Hervé LEGRAND, 
  • Jacqueline PIRENNE, 
  • R. SCHNEIDER
  • , Universalis
  •  • 24 456 mots
  •  • 26 médias

Dans le chapitre « L'Éthiopie chrétienne »  : […] Vers 330, l'empire d'Axoum s'était, en effet, converti au christianisme. Sur les monnaies du roi Ezana, la croix remplace le croissant et le disque lunaire ; une stèle inscrite en grec, découverte en 1969, relatant les victoires du roi sur les Noba, atteste la « puissance du Père, du Fils et du Saint-Esprit » et exalte « la foi dans le Christ et sa volonté »  ; une autre inscription d'Ezana, trouv […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ethiopie/#i_387

FIGURATIF ART

  • Écrit par 
  • Jacques GUILLERME
  •  • 2 888 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Fonction sociale de l'art figuratif »  : […] Les images anthropocentriques de l'univers sont des anamorphoses de la structuration sociale. Cette relation se dévoile en premier lieu dans les circonstances de société où l'homme est à la fois ordonnateur et support de la figuration. « Le rapport des individus figurants à la matière figurée est moins important, écrit A. Leroi-Gourhan, que les valeurs communes entre figurants et spectateurs, qui […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/art-figuratif/#i_387

FIGURATION, paléolithique et néolithique

  • Écrit par 
  • Jean-Paul DEMOULE
  •  • 4 558 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Apogée et fin de l’art des grottes »  : […] Les deux périodes suivantes, celles du Solutréen (d’après la roche de Solutré en Saône-et-Loire) puis du Magdalénien (d’après l’abri de La Madeleine en Dordogne), de 20 000 à 10 000 ans environ avant notre ère et avec lesquelles se terminent le Paléolithique supérieur et la dernière période glaciaire, voient l’apogée de l’art rupestre dans la centaine de grottes du sud-ouest de la France et du no […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/figuration-paleolithique-et-neolithique/#i_387

FOZ CÔA, site rupestre paléolithique

  • Écrit par 
  • Denis VIALOU
  •  • 910 mots
  •  • 1 média

La découverte scientifique, en décembre 1994, des gravures sur rochers (rupestres) repérées dès 1992 dans la vallée du Côa , bouleversa la conception que l'on avait de l'art monumental paléolithique : elle montrait que, en Europe occidentale, cet art n'était pas seulement pariétal (sur paroi) comme dans les quelque deux cent cinquante grottes et deux à trois dizaines d'abris-sous-roche connus mais […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/foz-coa-site-rupestre-paleolithique/#i_387

YUNGANG [YUN-KANG], grottes bouddhiques

  • Écrit par 
  • Alain THOTE
  •  • 209 mots
  •  • 1 média

Premier ensemble rupestre d'aussi vastes dimensions en Chine centrale, les grottes bouddhiques de Yungang, près de Datong dans le Shanxi, furent creusées et sculptées dans le grès tendre, puis peintes entre 460 et 493 sous le patronage des empereurs Wei du Nord (420-534). Ces derniers étaient issus de la tribu Tuoba des Xianbei, des éleveurs nomades des régions septentrionales de la Chine. L'idée […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/yungang-yun-kang-grottes-bouddhiques/#i_387

GROTTES ORNÉES, préhistoire

  • Écrit par 
  • Denis VIALOU
  •  • 1 996 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Les sites ornés paléolithiques »  : […] On compte de trois cents à trois cent cinquante sites ornés paléolithiques . Les variations sont dues à l'application de critères d'ordre stylistique à des représentations ne bénéficiant ni d'une claire attribution chrono-culturelle d'ordre thématique ou stylistique, ni d'un contexte archéologique (par exemple une toute proche couche d'occupation bien caractérisée par ses vestiges archéologiques e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/grottes-ornees-prehistoire/#i_387

LES IMAGES RUPESTRES DU SAHARA (A. Muzzolini)

  • Écrit par 
  • Jean-Loïc LE QUELLEC
  •  • 1 506 mots

Des images rupestres sahariennes, le public ne connaît généralement que les peintures du Tassili, popularisées par Henri Lhote grâce à l'exposition qui présenta pour la première fois ces œuvres au musée des Arts décoratifs en 1957. Mais peintures et gravures se comptent désormais par dizaines de milliers sur l'ensemble du Sahara, depuis le Nil jusqu'à l'Atlantique. Pourtant, cette masse documenta […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-images-rupestres-du-sahara/#i_387

INDE (Arts et culture) - L'art

  • Écrit par 
  • Raïssa BRÉGEAT, 
  • Marie-Thérèse de MALLMANN, 
  • Rita RÉGNIER
  •  • 49 132 mots
  •  • 62 médias

Dans le chapitre « Les formes architecturales »  : […] En même temps que disparaît la balustrade du stūpa , la silhouette de ce dernier s'allonge, soit qu'entre le dôme et la base s'insère un tambour ( stūpa tardifs du Gandhāra ; stūpa , tardif également, à Rājagṛha), soit que le tambour s'impose au détriment de la base, ce qui fait ressembler le monument à une tour massive. Le Dhamekh, à Sārṇāth , qui est de ce type, abritait dans des niches aménagé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/inde-arts-et-culture-l-art/#i_387

LASCAUX

  • Écrit par 
  • Patrick PAILLET, 
  • Denis VIALOU
  •  • 4 846 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Les thèmes »  : […] L'homme sporadiquement représenté sur les parois des cavernes préhistoriques est absent des salles et galeries de Lascaux envahies d'animaux et de signes ; mais on le trouve quelques mètres en contrebas, dans le Puits, c'est-à-dire à l'extrémité d'une galerie inférieure qui put servir d'accès aux Paléolithiques. Le chasseur est renversé par le bison qu'il vient de transpercer de sa sagaie ; sa têt […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lascaux/#i_387

LATÉRALISATION MANUELLE

  • Écrit par 
  • Jacqueline FAGARD
  •  • 1 597 mots

Le terme « latéralisation » renvoie au fait que les organes corporels doubles, bien que symétriques en apparence, sont fonctionnellement asymétriques. C’est le cas pour les mains, les pieds, les yeux, les oreilles, organes corporels périphériques qui ne sont pas nécessairement tous latéralisés du même côté. Concernant la latéralisation manuelle (ou préférence manuelle), il est notoire que chacun […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lateralisation-manuelle/#i_387

LEROI-GOURHAN ANDRÉ (1911-1986)

  • Écrit par 
  • José GARANGER
  •  • 2 231 mots

Dans le chapitre « L'art préhistorique »  : […] Dans Le Geste et la Parole , André Leroi-Gourhan fait une large place à l'art préhistorique, à sa chronologie et à sa valeur sémantique, poursuivant ainsi, en la renouvelant, l'œuvre de l'abbé Breuil. Ces recherches constituent une part importante de son enseignement et il y consacre par ailleurs, depuis 1958, de nombreux articles et communications à des congrès internationaux. En 1965, paraît sa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/andre-leroi-gourhan/#i_387

LHOTE HENRI (1903-1991)

  • Écrit par 
  • Alfred MUZZOLINI
  •  • 1 502 mots

Depuis l'immense succès de son ouvrage populaire, À la découverte des fresques du Tassili (paru en 1958, réédité trois fois, traduit en quinze langues), Henri Lhote symbolise auprès d'un vaste public la recherche en art rupestre saharien. Dès 1850, pourtant, on connaissait l'existence de figurations sur les rochers du Sahara, et quelques premières études de synthèse, très partielles et entachées […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/henri-lhote/#i_387

MAGDALÉNIEN ART

  • Écrit par 
  • Denis VIALOU
  •  • 1 479 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Objets et parois témoins »  : […] Les représentations faites par des chasseurs magdaléniens se comptent par milliers. Elles abondent sur des objets (art mobilier), trouvés dans leurs habitats : des abris rocheux, des porches d'entrée de grottes ou des cabanes construites . Il s'agit, d'une part, d'outils ou d'instruments, gravés ou parfois sculptés, taillés essentiellement dans des matériaux osseux (os, dents, ramures) prélevés su […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/art-magdalenien/#i_387

MAHĀBALIPURAM

  • Écrit par 
  • Rita RÉGNIER
  •  • 1 700 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Grottes et bas-reliefs »  : […] La ville se développa autour d'une colline haute d'une trentaine de mètres et longue d'environ huit cents, s'étendant parallèlement au rivage, et autour d'une masse rocheuse de dimensions plus modestes située au sud de la précédente. Ce fut sur ces formations granitiques que travaillèrent directement ouvriers et sculpteurs suivant des procédés qu'aurait introduits dans le sud du Dekkan Mahendrav […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mahabalipuram/#i_387

MUZZOLINI ALFRED (1922-2003)

  • Écrit par 
  • Jean-Loïc LE QUELLEC
  •  • 754 mots

Alfred Muzzolini fut sans conteste un maître des études en art rupestre saharien. Né le 5 janvier 1922 à Magnano en Italie, cet ingénieur-géologue, docteur en préhistoire, est mort à Toulouse le 16 février 2003. Ses travaux portent sur la chronologie des figurations rupestres, sur l'évolution des climats au Sahara et sur l'origine des animaux domestiques africains, le bœuf et le mouton. Sa méthodo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alfred-muzzolini/#i_387

NUBIE TEMPLES DE

  • Écrit par 
  • Jean LECLANT
  •  • 2 354 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Une colonie égyptienne »  : […] Ayant remonté la vallée du Nil dès l'Ancien Empire (à partir de 3000 av. J.-C.), les Égyptiens se sont installés au cours du Moyen Empire entre la première et la deuxième cataracte, c'est-à-dire en basse Nubie. Mais c'est seulement avec le début du Nouvel Empire (1580 av. J.-C.) que les pharaons, ayant vaincu le royaume de Koush (Kerma), établirent un empire colonial s'étendant jusqu'à la lointai […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/temples-de-nubie/#i_387

PALÉOLITHIQUE

  • Écrit par 
  • Denise de SONNEVILLE-BORDES
  •  • 10 674 mots

Dans le chapitre « Le développement de l'art »  : […] Après les débuts de l'art attestés par quelques signes gravés et l'usage de la couleur au Paléolithique moyen, la dernière période du Paléolithique, le Paléolithique supérieur, connaît un vaste développement artistique ; du point de vue géographique, ce développement est limité à l'Europe, qu'il s'agisse de figurations mobilières, c'est-à-dire d'objets de petites dimensions gravés, peints ou sculp […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paleolithique/#i_387

PALLAVA

  • Écrit par 
  • Rita RÉGNIER
  •  • 1 391 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « L'art Pallava »  : […] L'innovation qui consista pour les artistes à cesser d'employer exclusivement le bois et l'argile, matériaux périssables, pour s'essayer à la réalisation d'œuvres en pierre se produisit tardivement dans l'extrême sud de l'Inde : à la fin du vi e  siècle, voire au début du vii e . Le roi Mahendravarman I er , qui était non seulement un poète (on porte à son crédit une farce en sanskrit demeurée cél […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pallava/#i_387

PERSE - Arts

  • Écrit par 
  • Pierre AMIET, 
  • Ernest WILL
  •  • 11 882 mots
  •  • 27 médias

Dans le chapitre « L'apogée de l'Élam »  : […] La seconde moitié du II e  millénaire vit l'apogée de la civilisation élamite et, en Iran du Nord, des bouleversements considérables qui préparaient l'entrée en scène des Iraniens appelés à donner leur nom au plateau. Cependant, cette époque dite médio-élamite doit désormais être divisée en trois périodes distinctes. Au xv e  siècle, la Susiane semble avoir été morcelée en plusieurs principautés, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/perse-arts/#i_387

PÉTRA

  • Écrit par 
  • Laïla NEHMÉ
  •  • 8 198 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Les sanctuaires rupestres »  : […] Les sanctuaires rupestres sont de deux types : de hauts lieux aménagés au sommet des massifs qui entourent la ville basse et dont les voies d'accès depuis celle-ci, combinant sentiers pédestres et escaliers taillés dans le rocher, forment comme les rayons d'une roue ; des temples, dont les trois plus grands sont construits dans la ville basse à peu de distance l'un de l'autre. Le haut lieu le plu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/petra/#i_387

PÉTROGLYPHE

  • Écrit par 
  • Michel BRÉZILLON
  •  • 613 mots
  •  • 1 média

Parfois utilisé pour désigner n'importe quel type de gravure sur roche, le mot pétroglyphe (du grec : petros , « pierre » et gluphê , « gravure ») est généralement réservé aux figures rupestres les plus rudimentaires. Les pétroglyphes se rencontrent sur toutes sortes de surfaces rocheuses : blocs isolés, dalles et parois naturelles, exposées ou abritées, mégalithes. La nature minéralogique des sup […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/petroglyphe/#i_387

PRÉCOLOMBIENS - Méso-Amérique

  • Écrit par 
  • Rosario ACOSTA, 
  • Brigitte FAUGÈRE, 
  • Oruno D. LARA, 
  • Éric TALADOIRE
  • , Universalis
  •  • 17 156 mots
  •  • 24 médias

Dans le chapitre « L'apparition de l'art rupestre et d'autres possibles rituels »  : […] Une autre caractéristique de l'Holocène ancien et moyen est l'apparition spectaculaire des vestiges qui se réfèrent à des préoccupations liées au surnaturel. Ce que l'on considère comme étant la première œuvre d'art en Amérique moyenne est en réalité un simple sacrum de camélidé provenant du site de Tequixquiac, dans le Bassin de Mexico, mais dont les parties articulaires ont été abrasées de faço […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/precolombiens-meso-amerique/#i_387

PRÉCOLOMBIENS - Amérique du Sud

  • Écrit par 
  • Jean-François BOUCHARD, 
  • André DELPUECH, 
  • Danièle LAVALLÉE, 
  • Dominique LEGOUPIL, 
  • Stéphen ROSTAIN
  • , Universalis
  •  • 23 161 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Les chasseurs-collecteurs du début de l'Holocène (ca. 12 000 à 8000 B.P.) »  : […] La situation devient un peu plus nette à partir d'environ 12 000 B.P., moment qui correspond à la fin de la dernière avancée glaciaire et au début du retrait définitif des grands glaciers quaternaires. Cette seconde période a reçu au cours du temps diverses appellations : Lithique supérieur (Willey et Phillips, 1958), stade paléo-indien (Krieger, 1964), stade des « chasseurs supérieurs » (Schobing […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/precolombiens-amerique-du-sud/#i_387

PRÉHISTORIQUE ART

  • Écrit par 
  • Laurence DENÈS, 
  • Jean-Loïc LE QUELLEC, 
  • Michel ORLIAC, 
  • Madeleine PAUL-DAVID, 
  • Michèle PIRAZZOLI-t'SERSTEVENS, 
  • Denis VIALOU
  •  • 27 698 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Sahara septentrional et central »  : […] L'un des tout premiers auteurs à avoir attiré l'attention du monde savant sur les gravures rupestres de plein air du nord de l'Afrique fut F. Jacquot, dans des articles consacrés, en 1847, aux stations de Tiout et de Moghrar et-Tahtāni en Algérie, l'année même où Jacques Boucher de Crèvecœur de Perthes publiait le premier volume des Antiquités celtiques et antédiluviennes , bien avant les première […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/art-prehistorique/#i_387

SPÉOS

  • Écrit par 
  • Alain MAHUZIER
  •  • 80 mots

Terme grec désignant le temple rupestre de l'ancienne Égypte ; le spéos est une imitation des hypogées, chambres funéraires souterraines creusées dans la roche. Il y a lieu de distinguer les temples entièrement souterrains ( spéos ), qui sont taillés dans le roc (les deux temples d'Abū Simbel), des temples demi-souterrains ( hémi - spéos ) accolés à la paroi rocheuse et complétés par des construct […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/speos/#i_387

SRI LANKA

  • Écrit par 
  • Osmund BOPEARACHCHI, 
  • Delon MADAVAN, 
  • Éric MEYER, 
  • Édith PARLIER-RENAULT
  •  • 21 638 mots
  •  • 16 médias

Dans le chapitre « La seconde période d'Anurādhapura »  : […] À partir de 432, Anurādhapura subit pendant une trentaine d'années la domination tamoule, avant d'être reconquise par un roi singhalais. Une ère d'intense activité artistique s'ouvre alors. De nouveaux types d'édifices religieux s'élaborent, d'une originalité certaine par rapport à l'ensemble de l'architecture bouddhique. Ainsi, c'est au vii e ou au viii e  siècle que remonteraient les plus ancie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sri-lanka/#i_387

UDAYAGIRI

  • Écrit par 
  • Rita RÉGNIER
  •  • 1 426 mots

Dans le chapitre « Udayagiri au Mādhya Pradesh »  : […] Bhīlsa, à une soixantaine de kilomètres au nord-est de Bhopāl, est à présent un modeste chef-lieu de district ; c'était jadis, sous le nom de Vidiśā, la capitale du royaume du Mālva, et son importance, attestée dès le iii e  siècle avant J.-C., s'explique par la position qu'elle occupait au carrefour des grandes voies commerciales. Sa ligne occidentale de défense pourrait avoir été constituée par […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/udayagiri/#i_387

YÉMEN

  • Écrit par 
  • Laurent BONNEFOY, 
  • André BOURGEY, 
  • Serge CLEUZIOU
  •  • 14 215 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « La découverte de la protohistoire »  : […] L 'idée domina longtemps que le mode de vie paléolithique fondé sur la chasse et la cueillette avait duré très tard, peut-être même jusqu'à ce que de nouveaux venus fondent la civilisation sud-arabique. Les recherches, menées depuis les années 1980 par l'équipe archéologique italienne dirigée par Alessandro de Maigret, montrent qu'il n'en est rien et dessinent progressivement le scénario qui va c […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/yemen/#i_387

YÉMEN. AU PAYS DE LA REINE DE SABA (exposition)

  • Écrit par 
  • Serge CLEUZIOU
  •  • 1 228 mots

L'exposition Yémen. Au pays de la reine de Saba , présentée du 24 octobre 1997 au 28 février 1998 à l'Institut du monde arabe à Paris, a constitué la plus importante manifestation jamais consacrée à l'art et à l'archéologie du Yémen antique. Elle donna en effet l'occasion de découvrir, de la préhistoire à l'avènement de l'islam, une civilisation dont la connaissance a beaucoup évolué depuis les an […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/yemen-au-pays-de-la-reine-de-saba/#i_387

Voir aussi

Pour citer l’article

Alfred MUZZOLINI, « RUPESTRE ART », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 06 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/art-rupestre/