ANTHROPOLOGIE DES ZOONOSES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Les définitions changeantes des zoonoses

Le terme « zoonose » est créé en 1855 par le médecin allemand Rudolf Virchow à partir des racines grecques zoon (animal) et nosos (maladie). Il définit la transmission de pathogènes des animaux vertébrés non humains aux humains, ce qui exclut les maladies à vecteurs (moustiques, poux) comme le paludisme ou le typhus. Il suppose en effet un réservoir animal dont les symptômes sont perçus comme annonciateurs de maladies humaines, ce qui inclut la peste transmissible des rats aux humains par l’intermédiaires des puces. Il n’est cependant appliqué à la compréhension des mécanismes pathologiques que dans les années 1930 lorsque se développe l’écologie des maladies infectieuses à travers les recherches de Karl Friedrich Meyer, Theobald Smith et Frank Macfarlane Burnet, qui seront systématisées dans les années 1960 par Carl Schwabe. Dans une conférence de 1931, Meyer formule pour la première fois la nécessité d’étudier les pathogènes dans leurs « réservoirs animaux » pour comprendre les « infections latentes » dont les animaux peuvent être « porteurs sains ». Les zoonoses les plus étudiées sont alors la tuberculose, la brucellose, la psittacose et la peste. Le développement asymptomatique de microbes dans une espèce étant décrit comme une relation parasitaire avec leur hôte, il reste à expliquer les conditions dans lesquelles ces microbes deviennent pathogènes pour l’homme. Le modèle privilégié est celui du foyer naturel dans lequel la maladie se développe de façon équilibrée entre animaux porteurs avant de se transmettre de façon accidentelle à l’homme. Dans le cas de la peste étudié par Meyer en Californie dans les années 1930, on peut distinguer trois phases : l’enzootie, au cours de laquelle la bactérie se diffuse de façon parasitique chez les rats à travers une forme d’équilibr [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 6 pages

Médias de l’article

Marché aux volailles à Tai Po, Hong Kong

Marché aux volailles à Tai Po, Hong Kong
Crédits : Frédéric Keck

photographie

Chasseurs de rats dans le port de Liverpool

Chasseurs de rats dans le port de Liverpool
Crédits : Wellcome Collection ; CC BY 4.0

photographie

Avertissement aux visiteurs d'un parc national congolais

Avertissement aux visiteurs d'un parc national congolais
Crédits : Pete Oxford/ Minden Pictures/ Biosphoto

photographie

Chasse aux marmottes sibériennes

Chasse aux marmottes sibériennes
Crédits : Jeanne Menjoulet/ Flickr.fr ; CC BY-ND 2.0

photographie

Afficher les 4 médias de l'article


Écrit par :

  • : directeur de recherche CNRS, membre du Laboratoire d'anthropologie sociale
  • : anthropologue, université de St Andrews, Écosse (Royaume-uni)

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Frédéric KECK, Christos LYNTERIS, « ANTHROPOLOGIE DES ZOONOSES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 13 avril 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/anthropologie-des-zoonoses/