BAXTER ANNE (1923-1985)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Actrice d'une beauté discrète, d'un charme tranquille, et d'un métier éprouvé, Anne Baxter n'a jamais vraiment appartenu à la constellation des grandes stars. Pas de sex-appeal ravageur, pas de vie tapageuse, pas de légende – mais une solide carrière cinématographique de quelque quarante-cinq ans, jalonnée par la rencontre des plus grands metteurs en scène (Renoir, Welles, Hitchcock, Lang, Mankiewicz, Lubitsch...), couronnée par un oscar (celui du meilleur second rôle pour Le Fil du rasoir d'Edmund Goulding, en 1946), et parachevée par un rôle, celui d'Eve dans All about Eve de Joseph Mankiewicz (1950). N'eût-elle tourné que ce seul film, incarné que ce seul personnage de petite actrice garce et arriviste – et ainsi tenu tête à la plus grande star de l'époque, Bette Davis –, Anne Baxter aurait à tout jamais apporté au cinéma les mille et une facettes de son talent, et la marque d'un certain génie dans l'art jusqu'au-boutiste de l'acteur.

Petite-fille du grand architecte américain Frank Lloyd Wright, Anne Baxter est née en 1923 dans l'État d'Indiana. Atteinte, dès le plus jeune âge, du démon de la comédie – une vocation que ne contrecarrent pas ses parents –, elle suit, encore enfant, les cours de l'actrice Maria Ouspenkaya. Elle n'a que douze ans lorsqu'elle se produit pour la première fois sur scène, à Broadway. Quatre ans plus tard, elle est à Hollywood. Toujours en quête de nouveaux visages, de nouveaux talents, le producteur David O'Selznick recherche une actrice pour incarner Rebecca dans le film que doit tourner Alfred Hitchcock. Anne Baxter passe un bout d'essai sous la direction du metteur en scène, et manque l'emporter sur celle qui, finalement, fut choisie : Joan Fontaine. « Anne Baxter a l'air plus vrai que Fontaine, et elle est plus émouvante », consigne Selznick dans ses célèbres Mémos. « Elle me paraît un peu trop jeune, mais il est bien possible que ce soit un avantage [...]. A [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages


Écrit par :

Classification


Autres références

«  BAXTER ANNE (1923-1985)  » est également traité dans :

LES DIX COMMANDEMENTS, film de Cecil Blount De Mille

  • Écrit par 
  • Michel CHION
  •  • 913 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'œuvre d'un mégalomane »  : […] Si l'adage d'Alfred Hitchcock, « plus réussi est le personnage du méchant, plus réussi est le film », se vérifie, le personnage de Ramsès des Dix Commandements , blessé, humilié par son père, méprisé par Néfertari, atteint en effet un sommet, tout en assurant un contrepoint pathétique au personnage forcément monolithique et impérieux de Moïse. Les dialogues sont écrits dans une langue étonnante de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-dix-commandements/#i_38007

Pour citer l’article

Colette MILON, « BAXTER ANNE - (1923-1985) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 04 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/anne-baxter/