AMMONOÏDÉS

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Orientation

Orientation
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Ammonites

Ammonites
Crédits : Istituto Geografico De Agostini

photographie

Coquille d'une ammonite

Coquille d'une ammonite
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Suture simple d'une ammonite

Suture simple d'une ammonite
Crédits : Encyclopædia Universalis France

graphique

Tous les médias


Les Ammonoïdés (sens large) sont des Mollusques Céphalopodes constituant une sous-classe entièrement fossile.

Ce groupe, géologiquement très important, comprendrait environ 10 000 espèces qui vécurent entre le Dévonien inférieur et la fin du Crétacé. Connues autrefois sous le nom de cornes d'Ammon, les Ammonites, proches des Nautiles, en ont été séparées par Lamarck.

Leur coquille, enroulée à la manière d'une corne de bélier, peut avoir une dimension de 2,50 m, mais elle ne dépasse pas, en général, quelques centimètres.

Elle est tubulaire et compartimentée en loges successives que séparent des cloisons à convexité dirigée vers l'avant (et non vers l'arrière comme chez les Nautiles).

L'insertion des cloisons sur les parois de la coquille dessine des lignes de suture, dont le tracé constitue un important critère d'identification. Un canal ou siphon traverse chaque cloison, par une ouverture entourée d'un goulot dont l'orientation et la position (chez l'adulte) permettent de diviser les Ammonoïdés en Clyménies, Goniatites et Ammonites vraies. Quelles que soient les divergences de détails, ces animaux étaient tous marins et pélagiques, c'est-à-dire nageurs. La coquille, orientée l'orifice en haut, servait vraisemblablement de flotteur et de carène.

Orientation

Orientation

dessin

Orientation et position du siphon… 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Mauvais fossiles de faciès en raison de leur mode de vie, ce sont, par contre, d'excellents fossiles stratigraphiques, parce que leur extension dans le domaine marin se faisait sur de vastes surfaces, ce qui permet de raccorder chronologiquement des territoires géographiques très éloignés. Les Ammonites sont surtout précieuses parce qu'elles se divisent en un grand nombre de familles, localisées en général de façon précise dans l'échelle des temps géologiques.

Ammonites

Ammonites

photographie

Apparues au Dévonien (il y a 400 millions d'années), les ammonites ont dominé la faune marine jusquà la fin du Secondaire (il y a 65 millions d'années), date de leur extinction. Grâce à la multitude de formes décrites (plus de 10 000 espèces, de toutes tailles, plus ou moins enroulées,... 

Crédits : Istituto Geografico De Agostini

Afficher

Description de la coquille des [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  AMMONOÏDÉS  » est également traité dans :

CÉPHALOPODES

  • Écrit par 
  • Geneviève TERMIER, 
  • Henri TERMIER
  •  • 3 434 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Ammonoïdes »  : […] Ce groupe (Dévonien XVII-Crétacé) montre un phragmocône enroulé à siphon mince marginal externe (« ventral »). Un opercule à une ou deux valves, l'aptychus, peut clore la coquille. La suture cloisonnaire offre un dessin complexe. L'évolution rapide a donné des formes utiles en stratigraphie. Radula à 7 dents […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cephalopodes/#i_7749

TRIAS

  • Écrit par 
  • Jean-François DECONINCK
  •  • 966 mots

et les argiles varicolores du Keuper déposées en milieu continental. Ces subdivisions présentent surtout un intérêt local (Allemagne, est de la France), aussi a-t-il fallu établir des subdivisions biostratigraphiques fondées sur les faunes d'ammonoïdes abondantes en particulier dans les séries carbonatées des Alpes autrichiennes ou « Trias alpin […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/trias/#i_7749

Voir aussi

Pour citer l’article

Pierre CLAIRAMBAULT, « AMMONOÏDÉS », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 12 novembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/ammonoides/