BRODOVITCH ALEXEY (1898-1971)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le directeur artistique d'origine russe Alexey Brodovitch est l'un des plus illustres metteurs en page de la photographie du xxe siècle. Son nom est lié au magazine de mode américain Harper's Bazaar pour lequel il n'a cessé d'inventer de 1934 à 1958 des combinaisons originales d'images et de typographies.

Alexey Brodovitch est né en 1898, entre Saint-Pétersbourg et la frontière de la Finlande, dans une famille aisée. En 1914, il abandonne ses études artistiques pour s'engager dans l'armée. Comme beaucoup de ceux qui vont tenter de combattre le bolchevisme, il est contraint à l'exil et se retrouve à Paris en 1920. Il souhaitait être peintre, c'est dans les arts décoratifs qu'il s'engage : directeur artistique du magasin parisien Aux Trois Quartiers de 1928 à 1930, il est responsable de la publicité, de l'aménagement des vitrines et des décorations intérieures. En 1930, il quitte la France pour les États-Unis et enseigne d'abord le graphisme publicitaire au Philadelphia Museum School of Industrial Arts. Enseignement qu'il poursuivra durant son séjour aux États-Unis, dans le cadre d'un atelier, le Design Laboratory. En 1934, la rédactrice de mode de Harper's Bazaar, Carmel Snow, l'invite à prendre la direction artistique du magazine. Il va le moderniser du point de vue graphique, mais aussi donner à la photographie une place de premier plan. Il conçoit avec les photographes des pages vivantes et originales. Martin Munkacsi, Man Ray, George Hoyningen-Huene ou Erwin Blumenfeld sont ses premiers collaborateurs. Il faut également citer Lillian Bassman et Louise Dahl-Wolfe, qui va se distinguer par son travail en couleurs. Après la guerre il accompagne les débuts du jeune et déjà talentueux Richard Avedon. Harper's Bazaar constituait alors l'un des principaux outils de diffusion de la photographie et sous l'impulsion de Brodovitch il s'ouvre, tout en privilégiant la mode et la beauté, aux reportages des maîtres de la photographie moderne : Henri Cartier-Bresson, Bill Brandt, Lisette Model, André Kertész ou Brassa•. Mais ses expériences ne se limitent pas à Harper's Bazaar. En 1945, il met en page dans un livre au rythme très enlevé, Ballet, les images qu'il avait prises dix ans auparavant au cours d'une tournée des Ballets russes aux États-Unis. Il travaille également à la mise en page de l'une des réalisations les plus poussées en matière d'édition photographique, Observations, de Richard Avedon, qui paraît en 1959 accompagné d'un texte de Truman Capote. Il interviendra aussi sur des livres de Martin Munkacsi, André Kertész et George Hoyningen-Huene. Alexey Brodovitch apparaît ainsi comme un pionnier, par sa façon de considérer la place de la photographie dans la page imprimée, de jouer avec son contenu visuel, son cadrage, en établissant des rapports subtils avec la typographie, en instaurant une dynamique au sein de la double page et un rythme précis dans la succession des pages. Son expérience la plus ambitieuse prend la forme d'une revue, Portfolio, dont les trois seules livraisons furent publiées en 1950 et 1951. En 1958, Brodovitch quitte Harper's Bazaar et il se retire dans le midi de la France en 1966. Malade et oublié, il meurt au Thor, dans le Vaucluse, en 1971. En 1982, un hommage lui est rendu grâce à une exposition montrée à Arles puis à Paris. La Maison européenne de la photographie à Paris a présenté en 1998 une exposition Alexey Brodovitch, la photographie mise en page, mettant en relief son travail sur le magazine Harper's Bazaar et plusieurs livres. Un ouvrage important a été publié en 1989 : A. Grundberg, Brodovitch, Abrams-Documents of American Design, New York. Des archives sur l'ensemble de son œuvre sont rassemblées au Rochester Institute of Technology, aux États-Unis.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Écrit par :

  • : historien et critique de la photographie, chargé de cours à l'université de Paris-X

Classification

Autres références

«  BRODOVITCH ALEXEY (1898-1971)  » est également traité dans :

BASSMAN LILLIAN (1917-2012)

  • Écrit par 
  • Karen SPARKS
  •  • 456 mots

La photographe de mode américaine Lillian Bassman obtint un grand succès dans les années 1940 et 1950 en privilégiant l'usage du flou et des contrastes dans ses clichés en noir et blanc de mannequins aux formes fluides, donnant ainsi une image de la femme empreinte de mystère. Lillian Violet Bassman naît le 15 juin 1917 dans le quartier new-yorkais de Brooklyn. Elle suit des cours de design textil […] Lire la suite

FAURER LOUIS (1916-2001)

  • Écrit par 
  • Hervé LE GOFF
  •  • 744 mots

Le photographe américain Louis Faurer (altération administrative du patronyme Fourer) est né le 28 août 1916 à Philadelphie, aux États-Unis. Immigrés de Pologne depuis 1911, les Fourer ont connu une intégration difficile. Ses études secondaires achevées, Louis Faurer suit des cours de calligraphie commerciale, avant de travailler pour des devantures de drugstores, pour des affiches de cinéma. Le j […] Lire la suite

GRAPHISME

  • Écrit par 
  • Michel WLASSIKOFF
  •  • 7 446 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « France et Angleterre, entre tradition et modernité »  : […] En France, les premières affiches commerciales portant la marque de la modernité sont signées Charles Loupot, A. M. Cassandre , Paul Colin, Jean Carlu. Dans les années 1925, Carlu, Cassandre et Loupot travaillent respectivement à d'importantes commandes de la part de Monsavon, L'Intransigeant ou les Galeries Barbès, créant à partir de systèmes modulaires, fortement inspirés des conceptions purist […] Lire la suite

RICHARD AVEDON, PHOTOGRAPHIES 1946-2004 (exposition)

  • Écrit par 
  • Hervé LE GOFF
  •  • 959 mots

Première rétrospective montée après la mort du photographe, cette exposition a été organisée par la Richard Avedon Foundation et le musée d'art contemporain de Louisiana de Humlebæk au Danemark, qui l'avait présentée du 24 août 2007 au 13 janvier 2008. Après l'espace Forma de Milan qui la recevait du 14 février au 8 juin 2008, le Jeu de Paume installait à son tour, du 1 er  juillet au 28 septembr […] Lire la suite

TYPOGRAPHIE

  • Écrit par 
  • Michel WLASSIKOFF
  •  • 6 589 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Vers une Nouvelle typographie »  : […] Au début des années 1920, les questions typographiques se posent avec acuité en Allemagne et en U.R.S.S., nations brisées par la guerre et les conflits civils et où la reconstruction est à l'ordre du jour. Le mouvement constructiviste, lancé à Moscou en 1921 par Alexander Rodtchenko (1891-1957), Vladimir Tatline (1885-1953), El Lissitzky (1890-1941) et le poète Vladimir Maïakovski (1893-1930), pr […] Lire la suite

Pour citer l’article

Gabriel BAURET, « BRODOVITCH ALEXEY - (1898-1971) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 12 août 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/alexey-brodovitch/