BASSMAN LILLIAN (1917-2012)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La photographe de mode américaine Lillian Bassman obtint un grand succès dans les années 1940 et 1950 en privilégiant l'usage du flou et des contrastes dans ses clichés en noir et blanc de mannequins aux formes fluides, donnant ainsi une image de la femme empreinte de mystère.

Lillian Violet Bassman naît le 15 juin 1917 dans le quartier new-yorkais de Brooklyn. Elle suit des cours de design textile dans un lycée professionnel et d'illustration de mode au prestigieux Pratt Institute de Brooklyn. C'est en étudiant les œuvres des grands maîtres de la peinture, notamment de Greco, au Metropolitan Museum of Art de New York qu'elle trouve véritablement son inspiration artistique. La jeune femme se tourne ainsi vers la peinture et le graphisme avant de s'orienter vers la photographie de mode. Recrutée en 1941 par Alexey Brodovitch, son mentor au magazine Harper's Bazaar, elle partage avec lui la direction artistique de Junior Bazaar de 1945 à 1948. Durant cette période, elle dote les pages de cette revue pour adolescentes de couleurs éclatantes, y introduit des compositions asymétriques et y présente les œuvres de maîtres de la photographie tels que Richard Avedon, Robert Frank et Louis Faurer.

Richard Avedon lui offre la possibilité de passer derrière l'objectif lorsqu'il lui prête son studio pendant qu'il séjourne à Paris, en 1947. Lillian Bassman expérimente à cette occasion diverses techniques, essayant par exemple de décolorer, de brûler et d'imprimer des négatifs à l'aide de gaze et de tissu. Elle commence alors une carrière commerciale, photographiant des enfants, des produits de beauté, des denrées alimentaires, des cigarettes ainsi que des articles de mode, en particulier de la lingerie.

Désabusée par l'industrie de la mode et l'émergence des top-modèles à la fin des années 1960, elle ferme définitivement, en 1971, le studio qu'elle partage avec le photographe Paul Himmel, qu'elle a épousé en 1938. Elle tente quelques incursions dans la photographie abstraite. Au début des années 1990, un historien de la photographie découvre des négatifs oubliés, et la carrière de Lillian Bassman connaît un nouveau départ. En 1996, elle photographie les collections de haute couture parisiennes pour le New York Times magazine et travaille pour Vogue jusqu'en 2004. Son travail a fait l'objet de nombreuses expositions et de plusieurs ouvrages : Lillian Bassman (1997), Lillian Bassman : Women (2009) et Lillian Bassman : Lingerie (2012). Elle meurt le 13 février 2012 à New York.

—  Karen SPARKS

Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Karen SPARKS, « BASSMAN LILLIAN - (1917-2012) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 04 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/lillian-bassman/