BRANDT BILL (1904-1983)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Les serveuses du Lyon's Corner House à Londres , B. Brandt

Les serveuses du Lyon's Corner House à Londres , B. Brandt
Crédits : Hulton Getty

photographie

Enfants jouant dans la rue, B. Brandt

Enfants jouant dans la rue, B. Brandt
Crédits : Hulton Getty

photographie


Cet Anglais discret, aux yeux étonnamment bleus, et qui semblait quelque peu distant, confiait souvent qu'il avait choisi la photographie après un long séjour en sanatorium dans sa jeunesse, et parce qu'on lui avait interdit les efforts physiques trop importants. Et il ajoutait avec l'humour calme dont il ne se départait jamais : « Je pensais que ce ne serait pas fatigant, je me trompais diablement ! »

L'ensemble de son œuvre représente les quatre grands genres de la photographie : le reportage documentaire « instant-de-vérité », comme le définit Bill Brandt, les portraits, les nus et les paysages, marqués par une approche poétique.

L'art du contraste

Fils d'un Anglais, banquier, et d'une Allemande, le photographe britannique Bill Brandt est né en mai 1904 à Hambourg ; il fait d'abord ses études en Allemagne, puis en Suisse, où il pratique pour la première fois la photographie dans un studio. Venu à Paris en 1923, il habite près de Montparnasse et se passionne pour l'effervescence artistique du quartier, courant d'une exposition à une projection de cinéma et rencontrant la plupart des créateurs importants de l'époque. C'est ainsi qu'il devient, en 1929, assistant de Man Ray et qu'il fréquente les surréalistes qui auront sur lui une influence essentielle. '''« »

Très impressionné par les photographies « documentaires » d'Atget sur Paris, mais aussi par les peintures de Chagall, de Matisse et de Picasso, ainsi que par les films de Buñuel, Bill Brandt entreprend, dès son arrivée à Londres, en 1931, une série de reportages sociaux sur l'Angleterre. Les villes industrielles du Nord et des Midlands, les parties élégantes, le personnel de maison, les champs de courses d'Ascot : autant de clichés régulièrement publiés par Weekly Illustrated, Picture Post, Lilliput et Harper's Bazaar, tout comme par Verve à Paris. Déjà, un style s'affirme dans des images fortes, souvent méditatives, obtenues par ces tirages contrastés qui obligent Bill Brandt, maniaque de la finition du travail, à passer des journées entières dans son laboratoire (un seu [...]

Les serveuses du Lyon's Corner House à Londres , B. Brandt

Les serveuses du Lyon's Corner House à Londres , B. Brandt

Photographie

Bill Brandt, Les Serveuses de la Lyon's Corner House à Londres, 1939, tirage argentique. Le photographe dresse le portrait d'une société britannique qu'il observe de près, de l'aristocratie aux mineurs. Ici, le personnel en uniforme d'un célèbre établissement de thé prépare la salle avant... 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  BRANDT BILL (1904-1983)  » est également traité dans :

BILL BRANDT (exposition)

  • Écrit par 
  • Martine RAVACHE
  •  • 935 mots

Du 21 septembre au 18 décembre 2005, la fondation Henri Cartier-Bresson à Paris a présenté un ensemble exceptionnel de tirages d'époque réalisés par le photographe britannique Bill Brandt (1904-1983). L'œuvre de ce dernier comptait déjà parmi les « choix d'Henri Cartier-Bresson » en 2003, lors de l'exposition inaugurale de la fondation, du vivant de Cart […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bill-brandt/#i_96697

FAIGENBAUM PATRICK (1954- )

  • Écrit par 
  • Guillaume LE GALL
  •  • 953 mots
  •  • 1 média

Après avoir reçu une formation de peintre dans une école d'arts graphiques, Patrick Faigenbaum, né à Paris en 1954, commence la photographie en 1973. Dès cette époque, il réalise des portraits, genre auquel il ne renoncera plus. D'une part, il fait poser des personnes liées à son intimité, familiale notamment ; d'autre part, il exécute des instantanés dans la tradition américaine de la Straight P […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/patrick-faigenbaum/#i_96697

PHOTOGRAPHIE (art) - Un art multiple

  • Écrit par 
  • Hervé LE GOFF, 
  • Jean-Claude LEMAGNY
  •  • 10 787 mots
  •  • 25 médias

Dans le chapitre « La photographie subjective »  : […] La photographie de libre expression ou photographie subjective a eu une vogue parallèle à celle de l'art abstrait en peinture . Aux États-Unis, László Moholy-Nagy, venu du Bauhaus, enseignait à Chicago l'intégration des procédés photographiques à une expérimentation plastique totalement libérée (jeux de lumières -photogrammes) . Il marqua les Américains Harry Callahan et Aaron Siskind et leurs élè […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/photographie-art-un-art-multiple/#i_96697

Voir aussi

Pour citer l’article

Christian CAUJOLLE, « BRANDT BILL - (1904-1983) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 14 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/brandt-bill-1904-1983/