BIGOT ALEXANDRE (1862-1927)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Alexandre Bigot naît à Mer, dans le Loir-et-Cher, le 5 novembre 1862, de parents vignerons. Licencié en physique en 1884, il devient, en 1887, professeur à l'École alsacienne. Il passe son doctorat en 1890 avec une thèse sur les dérivés de la glycérine. À l'Exposition universelle de 1889, il s'enthousiasme pour les céramiques orientales. En 1890, Eugène Carriès lui demande des conseils techniques sur la fusion de certains émaux. Il devient également le conseiller technique du céramiste Ernest Chaplet. Grâce à ses connaissances scientifiques et géologiques, il expérimente une quantité innombrable d'émaux et expose ses premières œuvres au Salon de la Société nationale des beaux-arts en 1894. Le musée des Arts décoratifs de Paris lui achète immédiatement un vase à coulées brun-rouge. Aux premiers objets présentés en 1894 vont succéder, dès 1895, des statuettes réalisées en collaboration avec des sculpteurs : René de Saint-Marceaux, Jean Antoine Injalbert et surtout Pierre Roche, son collaborateur le plus assidu. En 1896, il expose vingt-deux grès émaillés dans le magasin L'Art nouveau Bing et, l'année suivante, la petite fabrique de Mer devient l'usine de la Société Bigot. Au Salon de 1897 apparaissent de nouveaux collaborateurs : le sculpteur blésois Alfred-Jean Halou et Jean Guillemonat.

Les panneaux publicitaires de la firme A. Bigot, installée à Paris 13, rue des Petites-Écuries, annoncent très clairement qu'Alexandre Bigot, spécialisé dans les grès flammés, a deux cordes à son arc : les objets d'art et les pièces destinées à l'architecture.

Très rapidement, Bigot travaille avec les plus grands architectes : Hector Guimard, Jules Lavirotte, Anatole de Baudot, Auguste Perret, [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Marie-Cécile FOREST, « BIGOT ALEXANDRE - (1862-1927) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 15 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/alexandre-bigot/