AL-QAIDA

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La première organisation terroriste mondialisée

Ben Laden, chef incontesté de l'organisation, était secondé par Ayman al-Zawahiri, un djihadiste égyptien qui va concevoir deux orientations sans précédent et leur inventer une justification inédite, en contradiction avec quatorze siècles de doctrine et de pratique de l'islam. La première de ces innovations est le concept de « djihad global », qui rompt le lien établi dans l'Histoire avec un peuple et un territoire (à libérer ou à asservir) : la planète entière devient « terre de djihad », sans distinction de cible civile ou militaire, et Al-Qaida émerge ainsi comme la première organisation terroriste à vocation mondiale. La seconde de ces innovations est la dialectique entre « l'ennemi proche » et musulman, d'une part, et « l'ennemi lointain » et occidental, d'autre part. La nature stratégique de « l'ennemi proche » est centrale pour Al-Qaida, dont le projet totalitaire entend s'accomplir dans tout territoire sous son contrôle : « l'ennemi lointain » – les États-Unis et leurs alliés – n'est paradoxalement qu'une cible tactique, dont il s'agit de provoquer, par des attentats, l'intervention dans l'espace de « l'ennemi proche ».

Cette vision opérationnelle se forge lors de l'exil de Ben Laden et d'al-Zawahiri au Soudan, de 1991 à 1996, période durant laquelle Al-Qaida tisse sa toile dans le monde arabe et en Afrique orientale. Mais, sous la pression des États-Unis et de l'Arabie Saoudite, la dictature islamiste en place à Khartoum se débarrasse enfin de ses hôtes djihadistes en les expulsant vers l'Afghanistan. C'est là que Ben Laden lance, en août 1996, sa « déclaration de djihad contre l'Amérique », accusée d'occuper la terre sainte d'Arabie, ce qui permet d'habiller le projet révolutionnaire antisaoudien dans une rhétorique hostile aux États-Unis. C'est aussi depuis l'Afghanistan que Ben Laden et al-Zawhiri établissent en février 1998 le « Front islamique mondial pour le djihad contre les juifs et les croisés ». Ils bénéficient alors du soutien des talibans du mollah Omar, maîtres de l'essentiel du pays, ainsi que de leurs protecteurs des services de renseignement pakistanais. C'est durant cette période que la « base » de l'Afghanistan taliban permet à la « base » de données internationales de dynamiser l'activisme d'Al-Qaida avec une violence inégalée : le 7 août 1998, deux attentats simultanés contre les ambassades des États-Unis au Kenya et en Tanzanie (234 morts, dont 12 Américains) entraînent des bombardements de représailles sur l'Afghanistan, dont Ben Laden sort indemne, ce qui, conformément à la dialectique entre « l'ennemi proche » et « l'ennemi lointain », consolide la position d'Al-Qaida.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages

Écrit par :

Classification

Autres références

«  AL-QAIDA  » est également traité dans :

AFGHANISTAN

  • Écrit par 
  • Daniel BALLAND, 
  • Gilles DORRONSORO, 
  • Mir Mohammad Sediq FARHANG, 
  • Pierre GENTELLE, 
  • Sayed Qassem RESHTIA, 
  • Olivier ROY, 
  • Francine TISSOT
  • , Universalis
  •  • 34 335 mots
  •  • 21 médias

Dans le chapitre « La radicalisation du régime taliban »  : […] La direction des talibans se lance alors dans une radicalisation idéologique. Régulièrement sommés par les États-Unis puis par le Conseil de sécurité de l'O.N.U. de livrer Ben Laden, les talibans répondent sur un registre juridique : le suspect doit être jugé par un tribunal islamique et le procureur américain doit venir apporter les preuves. Différentes mesures sont prises en 2001 : la destructio […] Lire la suite

ATTENTATS DU 11 SEPTEMBRE 2001

  • Écrit par 
  • Christophe PÉRY
  •  • 219 mots

Si les intérêts américains avaient déjà été la cible d'attentats, par le passé, à travers le monde, jamais, depuis l'assaut japonais contre Pearl Harbor, en décembre 1941, les États-Unis n'avaient subi sur leur territoire de tels « actes de guerre » – selon les termes du président George W. Bush. Le 11 septembre 2001, des avions de ligne détournés s'écrasent sur les tours du World Trade Center de […] Lire la suite

BEN LADEN OUSSAMA (1957-2011)

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre FILIU
  •  • 906 mots
  •  • 1 média

Oussama ben Laden est l'un des cinquante-quatre enfants officiellement reconnus par Mohammed ben Laden, puissant entrepreneur de travaux publics d' Arabie Saoudite, responsable entre autres des chantiers de rénovation des lieux saints de La Mecque, de Médine et – avant 1967 – de Jérusalem. La famille Ben Laden est originaire de la province yéménite de l'Hadramaout, que le patriarche Mohammed a qu […] Lire la suite

BOKO HARAM

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 1 375 mots

Dans le chapitre « L’expansion de Boko Haram »  : […] Boko Haram attire l’attention des médias en juillet 2009, en s’attaquant à des postes de police, en représailles aux violences que ses membres auraient eux-mêmes subies. Plus de six cents personnes trouvent la mort dans les combats qui s’ensuivent. Mohamed Youssouf et plusieurs dirigeants du mouvement sont arrêtés et exécutés sommairement, leurs corps exposés en public. Après plusieurs mois d’inac […] Lire la suite

CARICATURE

  • Écrit par 
  • Marc THIVOLET
  •  • 8 338 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Retour de la caricature ? »  : […] La fin des années 1960 et le début des années 1970 ont vu, en France, la flambée de la caricature contestataire. Alors que pendant les journées de Mai-68, les affiches de l'atelier de l'École des beaux-arts couvraient les murs, des magazines exclusivement consacrés à la satire –  L'Enragé , Siné -Massacre, Hara-Kiri , puis Charlie ... – ont mené un même combat contre le pouvoir politique en pla […] Lire la suite

CHARLIE HEBDO

  • Écrit par 
  • Yves FRÉMION
  •  • 1 003 mots
  •  • 4 médias

Le journal Charlie Hebdo est né de l’interdiction de la publication de Hara-Kiri Hebdo en 1970. À la suite des événements de Mai-68, le monde du dessin de presse subit un changement radical. Le dessin d'humour était jusqu’à lors dominé par des publications familiales, à l'esprit conservateur, auquel, malgré leur talent, les dessinateurs devaient se conformer. Après Mai-68, cet humour va être ba […] Lire la suite

DROGUE

  • Écrit par 
  • Alain EHRENBERG, 
  • Olivier JUILLIARD, 
  • Alain LABROUSSE
  • , Universalis
  •  • 12 113 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Drogues, conflits locaux et terrorisme »  : […] Il est également difficile d'évaluer les sommes provenant de la production et du commerce des drogues qui sont investies dans l'achat d'armement, d'infrastructures, la solde des combattants. Depuis le début des années 1990, la multiplication des conflits locaux, effet pervers de la fin de l'antagonisme des blocs et des soubresauts provoqués par l'effondrement de l'Union soviétique, est une autre […] Lire la suite

ÉTAT ISLAMIQUE (EI) ou DAECH ou DAESH

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 2 485 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « L’implantation en Irak »  : […] L’organisation État islamique trouve son origine dans la guerre d’Irak de 2003-2011. Son précurseur direct, Al-Qaida en Irak (AQI), fut l’un des acteurs centraux d’une vaste insurrection sunnite contre le gouvernement irakien (contrôlé par des chiites) et les forces d’occupation étrangères. Sous la direction d’Abou Moussab al-Zarkaoui, AQI a mené certaines des attaques les plus brutales et les pl […] Lire la suite

ÉTATS-UNIS D'AMÉRIQUE (Le territoire et les hommes) - Histoire

  • Écrit par 
  • Claude FOHLEN, 
  • Annick FOUCRIER, 
  • Marie-France TOINET
  •  • 33 202 mots
  •  • 58 médias

Dans le chapitre « L'attentat du 11 septembre 2001 »  : […] Le 11 septembre 2001, quatre avions des lignes intérieures américaines sont détournés par des pirates de l'air : deux s'encastrent dans les deux tours jumelles du World Trade Center à New York  ; un autre frappe le Pentagone à Washington. Un quatrième, qui visait la Maison Blanche ou le Capitole, est repris en main par les passagers avertis sur leurs téléphones mobiles des autres attaques et s'écr […] Lire la suite

IRAK

  • Écrit par 
  • Loulouwa AL RACHID, 
  • Brigitte DUMORTIER, 
  • Philippe RONDOT, 
  • Pierre ROSSI
  •  • 29 317 mots
  •  • 27 médias

Dans le chapitre « L'épuration confessionnelle »  : […] L'occupation et le processus politique revêtent des significations irréconciliables pour les différentes composantes de l'entité irakienne et font basculer la société tout entière dans la haine intercommunautaire. Le chiisme irakien longtemps étouffé et persécuté recouvre, en 2003, des accents triomphalistes. L'ayatollah Ali Al-Sistani, la plus haute autorité religieuse basée à Nadjaf, lui sert d […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

27 janvier 2022 Suisse. Condamnation en appel de Qaasim Illi et Nicolas Blancho.

La Cour d’appel du Tribunal pénal fédéral confirme la condamnation de Qaasim Illi et Nicolas Blancho, respectivement responsable de la communication et président du Conseil central islamique suisse (CCIS), pour infraction à la loi interdisant les organisations Al-Qaida et État islamique (EI), à la suite de la publication et de la promotion de vidéos de propagande islamiste. […] Lire la suite

3-4 décembre 2021 France – Émirats arabes unis – Qatar – Arabie Saoudite. Visite du président français Emmanuel Macron dans le Golfe.

Ces plaintes visent des bombardements de populations civiles, des cas de torture, ainsi que l’aide apportée par Abou Dhabi et Riyad à Al-Qaida dans la péninsule Arabique (AQPA). Le 4, après un bref passage au Qatar, Emmanuel Macron rencontre à Djeddah le prince héritier saoudien Mohammed ben Salman. Ce dernier est isolé sur la scène internationale depuis l’assassinat du journaliste saoudien dissident Jamal Khashoggi, à Istanbul, en octobre 2018, qu’une enquête de la CIA l’accuse d’avoir commandité. […] Lire la suite

14-27 novembre 2021 Burkina Faso – France. Attaque meurtrière d'un poste de gendarmerie et tentative de blocage d'un convoi militaire français.

Le 14, l’attaque du poste de gendarmerie d’Inata, dans le nord du pays, par des combattants d’Ansarul Islam, groupe salafiste proche du Groupe de soutien à l’islam et aux musulmans (GSIM) affilié à Al-Qaida, fait au moins cinquante-sept morts. Il s’agit de l’opération la plus meurtrière dirigée contre les forces militaires depuis le début des violences djihadistes en 2015. […] Lire la suite

20 octobre 2021 Syrie. Attentat meurtrier à Damas.

Cette région, qui est sous la coupe du Hayat Tahrir al-Cham, ancienne branche syrienne d’Al-Qaida, est l’un des derniers territoires échappant au contrôle de Damas. Un cessez-le-feu y a été décrété en mars 2020 sous la pression de Moscou et Ankara. […] Lire la suite

16-24 septembre 2021 France – Mali. Mort du chef de l'organisation État islamique au Grand Sahara.

Le numéro deux de l’EIGS, Abdoul Hakim al-Sahraoui, était mort en mai et deux des principaux cadres du mouvement avaient été tués en juillet. L’EIGS reste toutefois actif dans la région où sévit également le Groupe de soutien à l’islam et aux musulmans (GSIM), affilié à Al-Qaida. Le 24, le caporal-chef Maxime Blasco est tué au combat au Mali. Il est le cinquante-deuxième soldat français tombé au Sahel depuis le début de l’intervention de la France dans la région en 2013. […] Lire la suite

Pour citer l’article

Jean-Pierre FILIU, « AL-QAIDA », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 mai 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/al-qaida/