MELBOURNE (JEUX OLYMPIQUES DE) [1956]Chronologie

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

24 novembre

Depuis près de trois ans, l'Américain « Bobby » Morrow (vingt et un ans) domine le sprint mondial. Mais, victime d'une intoxication alimentaire en septembre, il se présente semble-t-il diminué aux Jeux. Il retrouve néanmoins ses forces et, contre un vent violent, il s'impose dans le 100 mètres (10,5 s), devant son compatriote Thane Baker (10,5 s également). Glenn Davis (États-Unis) bat le record olympique du 400 mètres haies (50,1 s). Harold Connolly, encore un Américain, lance le marteau à 63,19 m, ce qui lui permet de battre le recordman du monde soviétique Mikhaïl Krivonosov (63,03 m). Le concours de saut en longueur est perturbé par les bourrasques de vent : Gregory Bell (États-Unis) profite d'une accalmie et retombe à 7,83 m, ce qui lui vaut la médaille d'or. Son comité olympique ne croyait guère aux chances de Norman Read, et ce marcheur néo-zélandais a dû régler lui-même ses frais de déplacement pour participer aux Jeux : longtemps caché dans le peloton, il porte son attaque au quarantième kilomètre, dépasse le Soviétique Evgueni Maskinskov qui menait depuis le départ et s'adjuge la médaille d'or.


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 7 pages

Écrit par :

  • : historien du sport, membre de l'Association des écrivains sportifs

Classification

Pour citer l’article

Pierre LAGRUE, « MELBOURNE (JEUX OLYMPIQUES DE) [1956] - Chronologie », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 24 novembre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/1956-13es-jeux-olympiques-d-ete/