MELBOURNE (JEUX OLYMPIQUES DE) [1956]Chronologie

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

29 novembre

Dans la finale du 400 mètres, le recordman du monde américain Louis Jones (45,2 s quelques mois avant les Jeux) part en trombe ; mais, sans doute fatigué par la demi-finale courue 2 heures plus tôt, il s'écroule dans la dernière ligne droite et termine cinquième. Son compatriote Charles Jenkins, plus prudent, s'adjuge une inattendue médaille d'or (46,7 s), malgré le retour de l'Allemand Karl-Friedrich Haas (46,8 s). Chris Brasher (Grande-Bretagne) remporte le 3 000 mètres steeple (8 min 41,2 s, record olympique) en laissant sur place ses rivaux dans le dernier tour ; néanmoins, il est déclassé pour avoir gêné ses adversaires ; mais – bel exemple de fair-play – le Hongrois Sandor Rozsnyói (deuxième) et le Norvégien Ernst Larsen (troisième) témoignent en sa faveur devant le jury d'appel, lequel, de ce fait, redonne à Brasher sa médaille d'or.

Au fleuret féminin, victoire de Gillian Sheen (Grande-Bretagne), qui domine en barrage la Roumaine Olga Szabó-Orbán (4 touches à 2).


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 7 pages

Écrit par :

  • : historien du sport, membre de l'Association des écrivains sportifs

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Pierre LAGRUE, « MELBOURNE (JEUX OLYMPIQUES DE) [1956] - Chronologie », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 25 novembre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/1956-13es-jeux-olympiques-d-ete/