Comparatistes et orientalistes


ANQUETIL-DUPERRON ABRAHAM HYACINTHE (1731-1805)

  • Écrit par 
  • Jean VARENNE
  •  • 868 mots

Orientaliste français qui révéla à l'Europe les livres sacrés du zoroastrisme et de l'hindouisme. La curiosité des Européens pour les civilisations anciennes d'Orient (Perse, Inde...) date des premières découvertes de Marco Polo et de Vasco de Gama ; accrue au cours des siècles, elle entraîna Anquetil-Duperron […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/abraham-hyacinthe-anquetil-duperron/#i_0

BENCHENEB LES

  • Écrit par 
  • Sayed Attia ABUL NAGA
  •  • 589 mots

Famille algérienne qui a contribué à enrichir la culture arabe et à faire connaître à l'Occident le patrimoine arabo-islamique.Muḥammad Bencheneb (1869-1929) est né à Médéa (Algérie). Il fait ses études à l'École normale d'instituteurs d'Alger-Bouzaréa, avant de s'inscrire à l'École des lettres d'Alger. Bencheneb bénéficie de ce fait de la culture française qu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-bencheneb/#i_0

BLACHÈRE RÉGIS (1900-1973)

  • Écrit par 
  • André MIQUEL
  •  • 580 mots

Licencié d'arabe (Alger, 1922). Agrégé de l'Université (arabe, 1924). Docteur ès lettres (1936). Membre de l'Institut (Académie des inscriptions et belles-lettres, 1972). Directeur d'études à l'Institut des hautes études marocaines de Rabat (1930-1935). Professeur d'arabe littéral à l'École nationale des langues orientales vivantes (1935-1950). Professeur de philologie et de littérature arabes du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/regis-blachere/#i_0

BOPP FRANZ (1791-1867)

  • Écrit par 
  • Louis-Jean CALVET
  •  • 540 mots

Né à Mayence, Franz Bopp étudie à Paris de 1812 à 1816 (le persan, l'arabe, l'hébreu, le sanskrit), puis à Londres de 1816 à 1820. Il est le fondateur de la méthode comparative en linguistique. Son ouvrage, Le Système de conjugaison du sanscrit comparé avec celui des langues grecque, latine, persane et germanique, etc. ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/franz-bopp/#i_0

BURNOUF EUGÈNE (1801-1852)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 191 mots

Orientaliste français, dont les travaux permirent pour la première fois en Europe de connaître la langue de l'Avesta, appelée alors le zend, Burnouf publia en 1826, en collaboration avec Christian Lassen, un Essai sur le pâli, et, l'année suivante, des Observations grammaticales sur quelques passages de l'essai sur le pâli […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/eugene-burnouf/#i_0

CAREY WILLIAM (1761-1834)

  • Écrit par 
  • Bernard ROUSSEL
  •  • 318 mots

Né dans le Northamptonshire, William Carey rejoignit, en 1779, l'Église baptiste, dans laquelle il devint pasteur tout en gardant son métier de cordonnier. Ses sermons (Expect Great Things from God, Attempt Great Things for God) et son ouvrage intitulé Enquiry Into the Obligations of Christians to Use Means for the Conversion of the Heathens, rédigé alors qu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/william-carey/#i_0

COHEN MARCEL (1884-1974)

  • Écrit par 
  • C.-H. VEKEN
  •  • 618 mots

L'ampleur, la variété et l'intérêt de l'œuvre du grand linguiste que fut Marcel Cohen sont à la mesure d'une vie qui recouvre près d'un siècle. Né à Paris, il fit ses études au lycée Condorcet, où naquit l'inaltérable amitié qui devait le lier à Jean-Richard Bloch. Agrégé de grammaire en 1908, il avait commencé en 1903 à suivre les enseignements de Mario R […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marcel-cohen/#i_0

DARMESTETER JAMES (1849-1894)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 234 mots

Linguiste français né le 28 mars 1849, à Château-Salins (Moselle), mort le 19 octobre 1894, à Maisons-Laffitte, près de Paris.La thèse de Darmesteter sur la mythologie zoroastrienne (1875) constitue sa première œuvre majeure. Il commence à enseigner l'iranien ancien à l'École des hautes études en sciences sociales en 1877 et poursuit ses recherches, dont il publie les résultats dans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/james-darmesteter/#i_0

DEMIÉVILLE PAUL (1894-1979)

  • Écrit par 
  • Yves HERVOUET
  •  • 1 108 mots

Né à Lausanne dans une famille de médecins, mais ayant, par sa mère, de solides attaches terriennes, Paul Demiéville, dont le nom est indissociable du développement des études sinologiques en France, eut l'avantage d'avoir associé dans ses études secondaires l'allemand, l'anglais et l'italien à une maîtrise parfaite du français, telle qu'un Vaudois peut l'avoir. Docteur de l'université de Paris en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paul-demieville/#i_0

DUMÉZIL GEORGES (1898-1986)

  • Écrit par 
  • Régis BOYER
  •  • 1 939 mots

Il ne suffit pas de dire que Georges Dumézil a fait progresser, dans le domaine qui est le sien, la recherche et l'interprétation ; ce sont en réalité des habitudes mêmes de pensée, une vision intellectuelle de l'homme, de la vie et du monde qu'il nous a obligés à revoir de fond en comble. Par là, il se range parmi les grands créateurs dans les disciplines fondamentales que sont la philologie, l'é […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/georges-dumezil/#i_0

FILLIOZAT JEAN (1906-1982)

  • Écrit par 
  • Colette CAILLAT
  •  • 1 107 mots

Né à Paris le 4 novembre 1906, Jean Filliozat fut un spécialiste éminent des études indiennes et orientales. On lui doit une somme d'écrits remarquable par son étendue, son originalité, son exceptionnelle diversité ; car il a voulu appréhender l'Inde dans sa complexité réelle, rendre sensible à tout ce dont elle enrichit la civilisation de l'humanité, attirer l'attention sur le fait que, « objecti […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-filliozat/#i_0

FRANK BERNARD (1927-1996)

  • Écrit par 
  • Jean-François JARRIGE
  •  • 996 mots

Né à Paris d'un père avocat, Bernard Frank avait commencé des études de droit, avant de se tourner vers l'orientalisme à l'École des langues orientales, où il apprit le chinois et le japonais, puis à l'École pratique des hautes études. Entré au C.N.R.S. en 1951, il profita d'un séjour de trois ans à la Maison franco-japonaise de Tōkyō de 1954 à 1957 pou […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bernard-frank/#i_0

GARCIN DE TASSY JOSEPH HÉLIODORE SAGESSE VERTU (1794-1878)

  • Écrit par 
  • Jean-Luc PINARD-LEGRY
  •  • 532 mots

Avec plusieurs autres orientalistes et indianistes français tels qu'Eugène Burnouf, Hyppolite Fauche ou, plus tard, Abel Bergaigne, Joseph Garcin de Tassy occupe une place qui n'a pas été encore vraiment reconnue, ces spécialités, largement dominées par les études anglaises, connaissant depuis longtemps en France une véritable défaveur. Né à Marseille […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/joseph-heliodore-sagesse-vertu-garcin-de-tassy/#i_0

GRAMMAIRE COMPARÉE DES LANGUES INDO-EUROPÉENNES, Franz Bopp - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Gabriel BERGOUNIOUX
  •  • 760 mots

Après avoir conduit des études classiques en Allemagne, Franz Bopp (1791-1867) s'installe en 1812 à Paris. Durant quatre années, il se consacre aux langues orientales, notamment l'arabe et le sanscrit dont il poursuit l'étude à Londres. Nommé en 1821 professeur de littérature orientale et de linguistique généra […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/grammaire-comparee-des-langues-indo-europeennes/#i_0

GUILLERMAZ JACQUES (1911-1998)

  • Écrit par 
  • Yves CHEVRIER
  •  • 824 mots

Jacques Guillermaz, historien du Parti communiste chinois en même temps qu'officier et diplomate, devait « sa vie pour la Chine » au hasard d'une nomination. Diplômé de Saint-Cyr, il devient attaché militaire adjoint à Pékin en mai 1937, à la veille de l'invasion japonaise. Alors que les combats s'étendent vers le centre et le sud, obligeant le gouvernement de Tchiang Kai-chek à quitter Nankin, sa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jacques-guillermaz/#i_0

INTRODUCTION À L'ŒUVRE SUR LE KAVI, Wilhelm von Humboldt - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Gabriel BERGOUNIOUX
  •  • 810 mots

Wilhelm von Humboldt (1767-1835) est né dans une famille de la noblesse prussienne, au moment charnière de la transition entre le rationalisme classique (il est un lecteur assidu de Kant) et l'apparition du romantisme. Élève du philologue F. A. Wolf, proche de Schiller, il s'intéresse à de nombreux sujets, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/introduction-a-l-oeuvre-sur-le-kavi/#i_0

LEJEUNE MICHEL (1907-2000)

  • Écrit par 
  • Pierre CARLIER
  •  • 864 mots

Le linguiste Michel Lejeune est né en 1907 ; il est le frère du dessinateur Jean Effel (F.L., François Lejeune). D'une remarquable précocité (ses premiers articles datent de 1929), il a reçu sa formation dans la période féconde de l'entre-deux-guerres. Il fut en particulier l'élève d'Antoine Meillet, le maître de la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/michel-lejeune/#i_0

LINGUISTIQUE HISTORIQUE ET LINGUISTIQUE GÉNÉRALE, Antoine Meillet - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Gabriel BERGOUNIOUX
  •  • 774 mots

Antoine Meillet (1866-1936) est l'un des maîtres du comparatisme. Élève de Michel Bréal et de Ferdinand de Saussure, il enseigne successivement à l'École des langues orientales, à l'École pratique des hautes études et succède en 1906 à Michel Bréal dans la chaire de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/linguistique-historique-et-linguistique-generale/#i_0

MASSIGNON LOUIS (1883-1962)

  • Écrit par 
  • Youakim MOUBARAC
  •  • 3 439 mots

Homme de science adonné à l'islamologie, mais dépassant largement ce domaine et y déroutant quelque peu ses pairs ; homme de foi et fils soumis de l'Église, mais brouillant les pistes de l'œcuménisme et posant, dans une ouverture incomparable à l'islam, un mode d'existence religieuse et de coexistence interconfessionnelle où les uns et les autres semblent ne plu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/louis-massignon/#i_0

MÜLLER FRIEDRICH MAXIMILIAN dit MAX (1823-1900)

  • Écrit par 
  • Marcel DETIENNE
  •  • 954 mots

Indianiste, linguiste, mythologue d'origine allemande, Friedrich Maximilian Müller a laissé une œuvre qui, avec ses vingt volumes, ouvrait un chemin de crête dans le massif nouvellement découvert de l'histoire des religions. Sanskriste, élève de Burnouf à Paris, chargé par la Compagnie des Indes d'éditer le Rig-Veda, il enseigna à Oxford de 1850 à 1876, avant de se consacrer à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/muller-friedrich-maximilian-dit-max/#i_0

RAWLINSON sir HENRY CRESWICKE (1810-1895)

  • Écrit par 
  • Valentin NIKIPROWETZKY
  •  • 719 mots
  •  • 2 médias

Orientaliste anglais né à Chadlington, dans le comté d'Oxford. Creswicke est le nom de famille de la mère de Henry Rawlinson. À seize ans, il sert dans l'armée de la Compagnie des Indes. Il a la bonne fortune de faire le voyage de Bombay à bord du même bâtiment que sir John Malcom, diplomate et orientaliste de renom, dont l'influence ne cessera de le stimuler. Avec une étonnante rapidité, le jeune […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rawlinson-sir-henry-creswicke/#i_0

RÉMUSAT ABEL (1788-1832)

  • Écrit par 
  • Yves HERVOUET
  •  • 495 mots

Après les premières connaissances sur la Chine apportées aux xviie et xviiie siècles par les jésuites, et spécialement les jésuites français, l'étude du chinois et de la civilisation chinoise s'introduit peu à peu au xviiie siècle comme annexe de l'une ou l'a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/abel-remusat/#i_0

RODINSON MAXIME (1915-2004)

  • Écrit par 
  • Gérard D. KHOURY
  •  • 957 mots

Orientaliste français, Maxime Rodinson est né à Paris le 26 janvier 1915 dans une famille d'immigrés juifs russo-polonais installés en France à la fin du xixe siècle. Il baigne durant son enfance et son adolescence dans un climat familial – celui des milieux ashkénazes d'Europe Centrale et de Russie – favorable aux idées des Lumières et aux valeurs la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maxime-rodinson/#i_0

SIEFFERT RENÉ (1923-2004)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 244 mots

Spécialiste français de littérature et de civilisation japonaises. Après des études de mathématiques entreprises en Alsace, René Sieffert rencontre, au cours de la Seconde Guerre mondiale, le japonisant Charles Haguenauer. À partir de 1942, il entreprend l'apprentissage du japonais à l'École des langues orientales. Pensionnaire en 1951 à la Maison franco-japonaise de Tōkyō, il en devient le direct […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rene-sieffert/#i_0

STEIN ROLF ALFRED (1911-1999)

  • Écrit par 
  • Anne-Marie BLONDEAU
  •  • 918 mots

Spécialiste des religions chinoises et tibétaines, Rolf Alfred Stein a profondément marqué les études dans ces domaines qu'il a su unir dans une perspective comparatiste, grâce à une érudition qui les débordait et englobait aussi bien le Japon et la Mongolie que l'Asie du Sud-Est. Les intitulés des chaires qu'il occupa successivement à l'École pratique des hautes études (1951-1974) : Religions com […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rolf-alfred-stein/#i_0

TUCCI GIUSEPPE (1894-1984)

  • Écrit par 
  • Serge CLEUZIOU
  •  • 738 mots

Né le 5 juin 1894 à Macerata (Marches), Tucci dut interrompre ses études universitaires lors de la Première Guerre mondiale à laquelle il participa. Dès leur achèvement en 1919, il entra à l'université de Rome où il poursuivit toute sa carrière comme professeur des religions et philosophies de l'Inde et de l'Extrême-Orient, jusqu'en 1969.Mais Tucci était le contraire d'un historien et d'un philolo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/giuseppe-tucci/#i_0

VAJDA GEORGES (1908-1981)

  • Écrit par 
  • Gérard NAHON, 
  • Charles TOUATI
  •  • 1 304 mots

Orientaliste d'une remarquable érudition, historien de la théologie et de la philosophie juives médiévales, Georges Vajda a formé deux générations de professeurs, de chercheurs et de rabbins français et étrangers, en ciselant une œuvre dont la forme et l'esprit ont porté à sa maturité la science du judaïsme en France.L'encyclopédisme de Georges Vajda, la connaissance qu'il avait de plusieurs langu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/georges-vajda/#i_0

WHITNEY WILLIAM DWIGHT (1827-1894)

  • Écrit par 
  • Louis-Jean CALVET
  •  • 589 mots

Linguiste américain, William D. Whitney étudie d'abord à Yale, puis en Allemagne, en particulier à Berlin où il a pour professeur le comparatiste Franz Bopp. En 1854, il est professeur de sanskrit à Yale, puis, à partir de 1869, professeur de grammaire comparée. Sanskritiste d'origine donc, Whitney était très connu en Allemagne pour ses travaux originaux […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/william-dwight-whitney/#i_0


Affichage 

Henry Creswicke Rawlinson

Henry Creswicke Rawlinson

photographie

L'orientaliste Henry Creswicke Rawlinson (1810-1895) s'est rendu célèbre pour avoir relevé intégralement, puis déchiffré l'inscription cunéiforme trilingue du rocher de Béhistun, donnant ainsi les clés d'accès à l'immense fonds scripturaire constitué par la civilisation... 

Crédits : R. Fenton/ Corbis

Afficher

Henry Creswicke Rawlinson

Henry Creswicke Rawlinson
Crédits : R. Fenton/ Corbis

photographie