COHEN MARCEL (1884-1974)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L'ampleur, la variété et l'intérêt de l'œuvre du grand linguiste que fut Marcel Cohen sont à la mesure d'une vie qui recouvre près d'un siècle. Né à Paris, il fit ses études au lycée Condorcet, où naquit l'inaltérable amitié qui devait le lier à Jean-Richard Bloch. Agrégé de grammaire en 1908, il avait commencé en 1903 à suivre les enseignements de Mario Roques et surtout d'Antoine Meillet à l'École pratique des hautes études. Sur le conseil de ce dernier, il s'oriente vers les langues sémitiques et il est diplômé de l'École nationale des langues orientales en 1909, après avoir publié son enquête sur le parler des juifs d'Alger (1908). En 1910-1911, il est chargé de mission en Abyssinie, d'où il rapportera une grande quantité de matériaux tant linguistiques qu'ethnologiques. Nombreuses seront ses publications concernant le domaine éthiopien ; la plus célèbre est son Traité de langue amharique (1936). Marcel Cohen est le collaborateur de Meillet pour la publication de l'ouvrage intitulé Les Langues du monde (1924), dont il donnera une nouvelle édition, mise à jour, en 1952.

Ses travaux de comparatiste ont fait et font toujours autorité dans le domaine des langues sémitiques et chamito-sémitiques, notamment son Essai comparatif sur le vocabulaire et la phonétique du chamito-sémitique (1947). Débordant ce domaine lui-même, son article « Verbes déponents internes en sémitique » reste un modèle de rigueur et de méthode pour quiconque s'intéresse à la démarche scientifique en linguistique.

Par-delà cette activité scientifique, Marcel Cohen participa à la vie politique, sociale, scientifique et culturelle de son temps avec une jeunesse d'esprit surprenante. Militant du Parti communiste, il devait jouer un rôle important sous l'Occupation et dans la Résistance. Après la Libération, il fit paraître un grand nombre d'ou [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages


Écrit par :

Classification


Autres références

«  COHEN MARCEL (1884-1974)  » est également traité dans :

GRIAULE MARCEL (1898-1956)

  • Écrit par 
  • Eric JOLLY
  •  • 1 316 mots

Dans le chapitre « De l’aviation à l’ethnographie »  : […] Avant de s’orienter vers l’ethnologie, Marcel Griaule est observateur aérien dans l’armée de l’air avec le grade de sous-lieutenant. Ce n’est qu’à vingt-cinq ans qu’il reprend des études supérieures en suivant les cours du linguiste Marcel Cohen et du sociologue Marcel Mauss à l’École nationale des langues orientales, à l’École pratique des hautes études ou, à partir de 1925, à l’Institut d’ethno […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marcel-griaule/#i_80098

MEILLET ANTOINE (1866-1936)

  • Écrit par 
  • Louis-Jean CALVET
  •  • 651 mots

Linguiste français. Antoine Meillet étudie le sanskrit, les langues romanes, les langues slaves, l'irlandais, l'iranien, l'arménien (qu'il enseignera aux Langues orientales de 1902 à 1906). Après avoir suivi les cours de Ferdinand de Saussure à l'École pratique des hautes études, il lui succède en 1891 et y enseignera jusqu'en 1927. Il devient professeur au Collège de France en 1905. Son œuvre s'o […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/antoine-meillet/#i_80098

Pour citer l’article

C.-H. VEKEN, « COHEN MARCEL - (1884-1974) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 08 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/marcel-cohen/