COURONNEMENT IMPÉRIAL DE CHARLEMAGNE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le couronnement de Charlemagne consacre le rôle européen du monarque. Sacré roi des Francs en 754, à l'initiative de son père, Pépin III dit le Bref, et en même temps que lui, Charles accède au trône en 768 ; il le partage avec son frère Carloman jusqu'à la mort de celui-ci, en 771. Charles se lance alors dans une série de campagnes militaires qui lui permettent de se faire proclamer roi des Lombards, au lendemain de la prise de Pavie, en 774. La guerre contre les Saxons, l'annexion de la Bavière et la soumission des Avars favorisent l'extension du royaume (dilatatio regni). Profitant de la crise iconoclaste qui sévit dans l'Empire romain d'Orient et de l'avènement d'une femme comme basileus, Charles intervient en Italie et prend la défense du pape Léon III, menacé par l'aristocratie romaine. Se posant alors comme protecteur de l'Église et comme arbitre suprême, il se fait couronner empereur par Léon III, à Rome, le 25 décembre 800. Cet événement s'inscrit dans une triple tradition : biblique avec pour modèle David, roi sacré de l'Ancien Testament, impériale, marquée par la personnalité d'Auguste, et chrétienne, incarnée par celle de Constantin.

—  Pascal BURESI

Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Pascal BURESI, « COURONNEMENT IMPÉRIAL DE CHARLEMAGNE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 14 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/couronnement-imperial-de-charlemagne/