René HELLER

professeur honoraire de physiologie végétale à l'université de Paris-VII, membre de l'Académie d'agriculture

ABSORPTION VÉGÉTALE

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre RONA, 
  • René HELLER
  •  • 4 453 mots

Les plantes, pour la plupart, tirent du sol l'eau et les sels minéraux qui leur sont nécessaires. Les racines – qui forment l'appareil radiculaire – et les poils absorbants localisés sur les plus jeunes d'entre elles, jouent pour cela un rôle essentiel. En effet, elles absorbent les éléments minéraux sous forme d'ions, soit à partir de la solution du sol, qu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/absorption-vegetale/#i_0

ÉPICTÈSE

  • Écrit par 
  • René HELLER
  •  • 477 mots

Propriété des cellules végétales de pratiquer une absorption supplémentaire de sels minéraux pour maintenir leur pression osmotique interne légèrement supérieure à celle du milieu. L'épictèse (du grec : ktésis, acquisition, épi, en supplément) fut découverte par le physiologiste français Lapicque en 1925 sur l'algue brune Ectocarpus. Comm […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/epictese/#i_0

IONOPHORES

  • Écrit par 
  • René HELLER
  •  • 421 mots

On nomme ionophores des substances qui perméabilisent les membranes cellulaires vis-à-vis du passage des ions. C'est le cas notamment de certains antibiotiques qui perturbent le fonctionnement des mitochondries, rendant leur membrane perméable aux ions alcalins et découplant les phosphorylations des oxydoré […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ionophores/#i_0

NUTRITION

  • Écrit par 
  • Alexis MOYSE, 
  • Marc PASCAUD, 
  • Raymond JACQUOT, 
  • René HELLER
  •  • 13 702 mots

Du fait même qu'il fonctionne, tout organisme dépense. S'il paraît évident que la croissance exige la fourniture de nouveaux matériaux, il n'en est pas moins vrai que le simple entretien des cellules vivantes demande un apport constant de matière et d'énergie sous forme de nutriments que fourniront les aliments (presque toujours après transformation).. Ces nut […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nutrition/#i_0

OSMOSE & PRESSION OSMOTIQUE, biologie

  • Écrit par 
  • René HELLER
  •  • 794 mots

Mouvement de solvant qui se produit entre deux solutions d'inégales concentrations au travers d'une membrane hémiperméable qui ne laisse passer que le solvant et non les solutés.L'osmose fut découverte par Dutrochet (1826) qui imagina un appareil (osmomètre) constitué d'un réservoir de verre, sorte de cylindre vertical dont la base est obturée par une membrane hémiperméable (vessie de porc) et don […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/osmose-et-pression-osmotique-biologie/#i_0

OXYDORÉDUCTIONS, biologie

  • Écrit par 
  • René HELLER
  •  • 5 898 mots

Lesoxydoréductions, réactions chimiques couplées par lesquelles une substance se réduit en prélevant des électrons à une autre qui s'oxyde, sont des étapes essentielles dans les biodégradations et les biosynthèses, autrement dit dans le métabolisme qui sous-tend l'activité vitale des organismes animaux ou végétaux. Leurs mécanismes sont bien connus, et l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/oxydoreductions-biologie/#i_0

PERMÉABILITÉ SÉLECTIVE

  • Écrit par 
  • René HELLER
  •  • 892 mots

Les membranes biologiques ne laissent passer que certaines molécules ou ions, et pas à la même vitesse. Cette perméabilité sélective est la résultante d'une perméabilité passive différentielle, qui limite plus ou moins la traversée des particules mues par les forces osmotiques et électrostatiques, et d'une perméabilité biologique ou perméation, qui assure les transports actifs par des mécanismes […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/permeabilite-selective/#i_0

PHYTOCHROME

  • Écrit par 
  • Émile MIGINIAC, 
  • Jean-Pierre BOULY, 
  • René HELLER
  •  • 3 176 mots

Pour les plantes, la lumière n'est pas seulement la source énergétique de la photosynthèse. Elle contrôle aussi leur développement, de la germination à la mise à fleur, et intervient dans les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/phytochrome/#i_0

POLAROTROPISME

  • Écrit par 
  • René HELLER
  •  • 310 mots

Le polarotropisme est un tropisme (réaction d'orientation d'un organe à une anisotropie du milieu) qui se rencontre chez certains Végétaux, comme les protonémas filamenteux de Fougères, très étudiés par Mohr depuis 1963.De tels protonémas sont obtenus en faisant germer des spores à l'obscurité. Si l'on éclaire le filament du protonéma par une lumière naturel […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/polarotropisme/#i_0

POMPES MÉTABOLIQUES

  • Écrit par 
  • René HELLER
  •  • 796 mots

Les pompes métaboliques assurent le transport des molécules et des ions au travers des membranes biologiques. Il peut s'agir d'un transport actif, c'est-à-dire contre le gradient électrochimique (lequel est fonction de la concentration et du potentiel électrique) : les cations remontent le champ électrique, les anions le descendent ; les molécules neutres, elles, accumulent dans le compartiment où […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pompes-metaboliques/#i_0

SÈVES

  • Écrit par 
  • René HELLER
  •  • 7 379 mots

L'eau, les substances nutritives, les déchets et les hormones sont, dans les plantes, généralement transportés d'un organe à un autre par deux courants : la sève brute qui, dans les vaisseaux, transporte les matériaux venant de l'absorption racinaire et la sève élaborée qui, dans les tubes criblés du phloème, véhicule […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/seves/#i_0

SUCCION, physiologie végétale

  • Écrit par 
  • René HELLER
  •  • 480 mots

On nomme succion l'attraction exercée par un système sur l'eau extérieure, rapportée à la surface de contact : elle est l'équivalent d'une pression négative. Comme synonyme on utilise souvent le signe international DPD : déficit de pression de diffusion, en anglais diffusion pressure deficit. Elle s'exprime en bars ou en atmosphères (1 bar = 106 dyn/cm […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/succion-physiologie-vegetale/#i_0

VIE RALENTIE ou LATENTE

  • Écrit par 
  • René HELLER
  •  • 777 mots

La vie latente — ou vie ralentie — est un état où toutes les activités sont réduites au minimum : la respiration et le dégagement de chaleur sont infimes, les échanges nutritifs sont nuls, il n'y a ni synthèses ni croissance ; pourtant l'organisme n'est pas mort, car si certaines conditions sont remplies, il peut reprendre la vie active dans toutes ses m […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vie-ralentie-latente/#i_0