Guy ROSSI-LANDI

docteur ès sciences politiques, maître de conférences à l'Institut d'études politiques de Paris

ARMISTICE DE 1940

  • Écrit par 
  • Guy ROSSI-LANDI
  •  • 938 mots

L'armistice franco-allemand signé à Rethondes le 22 juin 1940 par le général Huntziger et le général Keitel reste l'un des sujets les plus controversés de l'histoire de la Seconde Guerre mondiale. La « drôle de guerre » a pris fin le 10 mai 1940 avec l'invasion de la Belgique et de la Hollande par l'armée allemande. Le 13 mai, le front français est rompu dans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/armistice-de-1940/#i_0

BATISTA FULGENCIO (1901-1973)

  • Écrit par 
  • Guy ROSSI-LANDI
  •  • 170 mots

Homme politique cubain, originaire d'une famille de petits paysans, Fulgencio Batista entre, à vingt ans, dans l'armée où son opiniâtreté l'amène à gravir tous les échelons. Colonel en 1933, il fait figure d'« homme fort » ; il est élu président de la République cubaine en juillet 1940.Durant ce premier mandat, il respecte les règles démocratiques. Battu en 1944 par Grau San Martín, il est exilé, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fulgencio-batista/#i_0

BONNET GEORGES (1889-1973)

  • Écrit par 
  • Guy ROSSI-LANDI
  •  • 483 mots

Né à Bassillac (Dordogne), Georges Bonnet fut docteur en droit, auditeur au Conseil d'État à vingt-quatre ans, chef de cabinet de Louis Deschamps de 1919 à 1921, sous-secrétaire d'État aux P.T.T. Il vécut une carrière politique fort remplie : conseiller d'arrondissement dès 1921, il est élu député radical-socialiste de la Dordogne en 1924 ; sous-secrétaire d'État à la présidence du Conseil en avri […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/georges-bonnet/#i_0

DÉAT MARCEL (1894-1955)

  • Écrit par 
  • Guy ROSSI-LANDI
  •  • 566 mots

D'origine modeste, Déat fait des études brillantes : en juillet 1914, il est reçu à l'École normale. La même année, il adhère à la S.F.I.O. Après la guerre, qu'il termine avec le grade de capitaine, il passe l'agrégation de philosophie et est nommé professeur à Reims. Sa carrière politique débute en 1925 par un mandat de conseiller municipal. L'année suivante […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marcel-deat/#i_0

DORIOT JACQUES (1898-1945)

  • Écrit par 
  • Guy ROSSI-LANDI
  •  • 813 mots

Issu d'une modeste famille de l'Oise, ouvrier métallurgiste de Saint-Denis, Jacques Doriot adhère très jeune à la S.F.I.O. En 1920, il rallie la IIIe Internationale. Remplaçant par hasard un délégué malade, il devient suppléant au comité central des Jeunesses communistes ; c'est le début d'une belle carrière au sein du Parti communiste : il représente, pour la France, les Je […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jacques-doriot/#i_0

DRÔLE DE GUERRE

  • Écrit par 
  • Guy ROSSI-LANDI
  •  • 970 mots

La période de la « drôle de guerre » s'étend du 3 septembre 1939, déclaration de guerre de la Grande-Bretagne et de la France à l'Allemagne, au 10 mai 1940, invasion de la Belgique et des Pays-Bas par les troupes allemandes. Elle doit son nom à l'inaction des armées alliées devant la défaite de la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/drole-de-guerre/#i_0

HENRIOT PHILIPPE (1889-1944)

  • Écrit par 
  • Guy ROSSI-LANDI
  •  • 195 mots

Professeur de l'enseignement libre puis viticulteur, Philippe Henriot adhère en 1925 à la Fédération nationale catholique du général de Castelnau et en devient rapidement un des principaux orateurs. Partisan de l'union nationale, assez proche de Tardieu, il est candidat en 1928, élu député de la Gironde en 1932, réélu en 1936 mais invalidé, humiliation qui le rend très antiparlementaire. Après la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/philippe-henriot/#i_0

MONTOIRE (1940)

  • Écrit par 
  • Guy ROSSI-LANDI
  •  • 567 mots

Petit bourg du Loir-et-Cher, près de Vendôme, où le maréchal Pétain a rencontré Hitler le 24 octobre 1940. C'est au cours de cet entretien, le seul qu'ils aient jamais eu, que les deux chefs d'État ont envisagé une collaboration entre leurs pays. Aussi, pour les adversaires du régime de Vichy, Montoire est-il synonyme de trahison, tandis que les part […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/montoire/#i_0

M.R.P. (Mouvement républicain populaire)

  • Écrit par 
  • Guy ROSSI-LANDI, 
  • René RÉMOND
  •  • 854 mots

On considère généralement que le courant démocrate-chrétien dont le Mouvement républicain populaire (M.R.P.) est issu a des racines politiques qui remontent à Lacordaire, à l'encyclique Rerum novarum du pape Léon XIII (1891) et au Sillon de Marc Sangnier. Plus précisément, Francisque Gay a fond […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mouvement-republicain-populaire/#i_0

PUCHEU PIERRE (1889-1944)

  • Écrit par 
  • Guy ROSSI-LANDI
  •  • 274 mots

D'origine modeste, Pierre Pucheu est reçu brillamment à l'École normale supérieure. Après la guerre, il fait carrière dans la sidérurgie. Au lendemain du 6 février 1934, il adhère d'abord aux Croix-de-Feu du colonel de La Rocque, puis au Parti populaire français de Jacques Doriot avec qui il rompt à l'automne de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-pucheu/#i_0

SERVICE DU TRAVAIL OBLIGATOIRE (S.T.O.)

  • Écrit par 
  • Guy ROSSI-LANDI
  •  • 479 mots

C'est en 1942-1943 que le Service du travail obligatoire (S.T.O.) a été organisé par une série de lois promulguées par le gouvernement de Vichy, à la demande des autorités allemandes. Dès 1941, la propagande allemande s'est efforcée d'attirer en Allemagne les travailleurs français, dont beaucoup étaient privés d'emploi. Au début de 1942, environ 60 000 vo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/service-du-travail-obligatoire/#i_0