Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

MAHĀYĀNA ou GRAND VÉHICULE

Articles

  • INDE (Arts et culture) - L'art

    • Écrit par Raïssa BRÉGEAT, Marie-Thérèse de MALLMANN, Rita RÉGNIER
    • 49 040 mots
    • 67 médias
    ...ainsi qu'une chapelle dans l'axe de l'entrée. Innovation que cette chapelle, où se dresse l'image colossale du Maître, liée à la diffusion de doctrines du Mahāyāna qui retentissent sur la symbolique comme sur les pratiques du culte (théorie des Trois Corps du Buddha). Nouveau, le type iconographique, très...
  • KHMER ART

    • Écrit par Jean BOISSELIER, Claude JACQUES
    • 8 430 mots
    • 21 médias
    ...dans ses réalisations utilitaires, l'art pré-angkorien et angkorien est essentiellement brahmanique (surtout śhivaïte). Alors peu attesté, le bouddhisme ( Mahāyāna) s'impose momentanément avec le règne de Jayavarman VII (1181-env. 1218). À la fin du xiiie siècle, l'adoption, définitive, du bouddhisme...
  • KUMĀRAJĪVA (344-413)

    • Écrit par Jean-Christian COPPIETERS
    • 834 mots

    Un des plus grands traducteurs chinois de textes bouddhistes. Kumārajīva est né à Kucā d'un père ancien brahmane qui s'est converti au bouddhisme, puis marié à une princesse de Kucā. Sa mère, entrée en religion, l'emmène, âgé de huit ans, au Cachemire, où il étudie les Āgama sous la direction de...

  • MAÑJUŚRĪ ou MAÑJUGHOṢA

    • Écrit par Jean-Christian COPPIETERS
    • 306 mots

    Dans la religion bouddhiste, Mañjuśrī (Douce Majesté) est un bodhisattva dont le culte s'est développé en Inde, en Chine et au Japon et qui est souvent représenté assis sur un lion, à la gauche de Śākyamuni, tandis que Samantabhadra se trouve à sa droite sur un éléphant. Il est coiffé d'une...

  • MOKṢA

    • Écrit par Jean-Christian COPPIETERS
    • 221 mots

    Dans l'hindouisme, le terme sanskrit mokṣa, ou moksha (« libération »), désigne la délivrance ultime par laquelle se trouve brisé tout lien avec le cycle des renaissances. En principe, le mokṣa n'est possible que par la mort, mais certains pensent qu'il peut s'obtenir au cours de la vie,...

  • NĀGĀRJUNA (150?-? 250)

    • Écrit par Jean VARENNE
    • 510 mots

    Du plus célèbre philosophe bouddhiste, de Nāgārjuna, on ne sait rien de certain, pas même l'époque exacte où il vécut, et l'on est obligé de s'en tenir à ce que dit de lui la tradition. Celle-ci assure qu'il naquit dans le sud-est de l'Inde (Andhra Pradesh), donc en pays dravidien. Brahmane de...

  • NĀLANDĀ

    • Écrit par Rita RÉGNIER
    • 1 817 mots
    ...marquèrent l'essor de la dialectique bouddhique. Nālandā, centre du bouddhisme savant et scolastique, s'illustra dans la formation des spéculations propres au Mahāyāna (le « Grand Moyen de Progression » vers le salut s'opposant à la « Doctrine des Anciens », Theravāda ou Hinayāna « Moyen inférieur de Progression...
  • NIRVĀṆA ET SAṂSĀRA

    • Écrit par André BAREAU
    • 3 532 mots
    Le nirvāṇa perd de son importance dans le Mahāyāna, le grand mouvement de réforme du bouddhisme du début de notre ère. La recherche de l'« extinction » y est regardée avec dédain, comme entachée d'égoïsme, et les saints du Mahāyāna, les Bodhisattva ou candidats à la condition...
  • SRI LANKA

    • Écrit par Osmund BOPEARACHCHI, Universalis, Delon MADAVAN, Éric MEYER, Édith PARLIER-RENAULT
    • 21 677 mots
    • 15 médias
    La seconde période d'Anurādhapura voit l'essor du Grand Véhicule (Mahāyāna) qui sera à l'origine de certaines des plus belles œuvres de l'art singhalais. Dès la fondation du monastère de l'Abhayagiri au ier siècle avant notre ère, des dissensions s'amorcent au sein de la communauté...
  • SŪTRA DU DIAMANT

    • Écrit par Jean-Pierre DRÈGE
    • 1 487 mots
    • 1 média

    En mars 1907, Aurel Stein, archéologue d’origine hongroise, chargé d’une expédition en Asie centrale pour le compte de l’empire britannique, arrive aux grottes du complexe de Mogao, situées à une trentaine de kilomètres de l’oasis de Dunhuang. Il y reste environ trois mois et partage son temps...

  • TANTRISME

    • Écrit par André PADOUX
    • 9 450 mots
    ...bouddhisme ancien, qui condamnait l'idolâtrie et la croyance à l'efficacité des rites. Elles se retrouvent pourtant, sous des formes très voisines, dans le Mahāyāna. Peut-être né – développé en tout cas – comme le tantrisme hindou dans la zone himalayenne, le bouddhisme tantrique a dû s'établir en Inde vers...
  • THERAVĀDA

    • Écrit par Jean VARENNE
    • 614 mots

    Du vivant du Buddha, les disciples s'affrontaient déjà à propos de l'interprétation à donner à tel ou tel de ses enseignements. Ces querelles prirent plus d'ampleur encore après sa mort et l'histoire du bouddhisme primitif est celui de luttes idéologiques, que des conciles essaient d'apaiser. Cependant,...

  • TIBET (XIZIANG)

    • Écrit par Universalis, Chantal MASSONAUD, Luciano PETECH, David SNELLGROVE, Pierre TROLLIET
    • 26 820 mots
    • 12 médias
    ...bouddhisme indien, les anciens sūtra avaient été remplacés par de plus récents, adaptés aux idées et aux enseignements de la tradition Mahāyāna ( Grand Véhicule). Ces Mahāyāna-sūtra sont des révélations, souvent faites dans des régions célestes par les Buddhas dans leur forme supraterrestre glorieuse....
  • VACUITÉ, notion de

    • Écrit par Paul MAGNIN
    • 1 899 mots

    Après le bouddhisme ancien, qui a laissé inexplorées certaines catégories ontologiques, le courant du Grand Véhicule (Mahāyāna) se distingue par son enseignement de la vacuité universelle (śūnya). Alors que le bouddhisme ancien soutient que toutes les choses sont vides de « soi », le ...

  • VAJRAYĀNA

    • Écrit par Corrado PENSA
    • 2 559 mots
    Pour se faire une idée de l'organisation doctrinale du Vajrayāna, il faut se reporter aux ultimes développements du Mahāyāna, dont les deux écoles centrales sont celle du Mādhyamika et celle du Yogācāra. La première insiste principalement sur la non-substantialité ( śūnyatā) non...
  • ZEN

    • Écrit par Claude GRÉGORY
    • 18 747 mots
    ...auquel répondra, en un instant à venir, le constat de n'importe quel autre événement humain, la mort exceptée. C'est précisément la façon de considérer cette contingence et d'y faire face qui constituera dans la pensée bouddhique, etplus particulièrement dans le Mahāyāna, le trait dominant du chan.