ZAGREB

Capitale de la Croatie, Zagreb compte 779 145 habitants (2004). Elle a acquis son statut tardivement : les premières capitales croates furent les villes de la côte dalmate (Knin, Biograd ou Šibenik). Au xie siècle, la ville est connue comme évêché et le premier document qui la décrit comme la principale ville croate date du xvie. Ses fonctions de capitale étaient contestées par la domination hongroise, même si le Parlement (Sabor) s'y réunissait sporadiquement.

Croatie : carte administrative

Croatie : carte administrative

carte

Carte administrative de la Croatie. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher l'atlas

Zagreb s'est développée au pied du mont Medvednica (1 035 m) et dans la vallée de la Save. Les différentes époques de développement de la ville se lisent comme des couches successives, du nord au sud. Le noyau médiéval occupe deux collines, Kaptol, avec la cathédrale et Gradec, ville bourgeoise et commerçante. La ville moderne ou « ville basse » s'est développée au pied de ces deux collines, dans la vallée de la Save canalisée, d'axe est-ouest. Son extension était limitée au sud par la voie ferrée, construite en 1869. La ville basse a fait l'objet d'un plan d'aménagement dès 1857, si bien que les rues se coupent à angle droit et que les places, jardins et parcs ont eu leur place dès l'origine. L'architecture des bâtiments publics construits alors – musées, théâtre national, académie des arts et des sciences – est d'inspiration hongroise. L'industrialisation de la ville et l'exode rural firent passer le nombre d'habitants de 18 900 en 1869 à 108 700 en 1921. Zagreb se dote alors de quartiers ouvriers hors de toute planification, plus au sud, soit entre la Save et la voie ferrée. La ville contemporaine (Novi Zagreb) s'étale vers le sud, au-delà de la Save. Fruit d'un urbanisme communiste planifié à partir des années 1950, elle se caractérise par des quartiers d'habitat sous forme de grands ensembles faiblement reliés au centre du xixe siècle.

Depuis l'indépendance du pays en 1991, Zagreb est passée du statut de capitale de république fédérée yougoslave à capitale d'État indépendant. Capitale totale, elle en con [...]


pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Écrit par :

Classification


Autres références

«  ZAGREB  » est également traité dans :

CROATIE

  • Écrit par 
  • Emmanuelle CHAVENEAU, 
  • Christophe CHICLET, 
  • Ivo FRANGES, 
  • Mladen KOZUL
  •  • 9 190 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Un peuplement modifié par la guerre et la modernisation »  : […] la population, déjà peu nombreuse. Les îles, difficiles d'accès surtout en hiver, se dépeuplent également. Les grandes villes, Zagreb et les villes secondaires du littoral (Split, Šibenik, Zadar, Dubrovnik, Rijeka) en priorité, gagnent quant à elles des habitants. Seules trois villes ont plus de 100 000 habitants : Zagreb (686 568), Split et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/croatie/#i_38539

SERBIE

  • Écrit par 
  • Amaël CATTARUZZA, 
  • Christophe CHICLET, 
  • Jovan DERETIC, 
  • Catherine LUTARD
  •  • 11 783 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Idée et émancipation nationales »  : […] à l'élaboration du serbo-croate : le štokavien, le kajkavien et le čakavien. Le territoire kajkavien était situé au nord-ouest de la Croatie, autour de Zagreb, et le territoire čakavien se réduisait à une partie du littoral et des îles (Istrie et une partie de la Dalmatie). Le štokavien était utilisé par le reste des Croates et par tous […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/serbie/#i_38539

YOUGOSLAVIE

  • Écrit par 
  • Christophe CHICLET, 
  • Catherine LUTARD, 
  • Robert PHILIPPOT
  • , Universalis
  •  • 15 190 mots
  •  • 16 médias

Dans le chapitre « L'idée yougoslave avant 1918 »  : […] des autorités, grâce à la gazette de Gaj et, plus tard, au rayonnement de l'université de Zagreb, fondée par Mgr Štrosmajer. Des efforts sont faits pour aplanir le fossé séparant les Églises. Malgré tout, cet illyrisme reste très occidental et un peu condescendant à l'égard des Serbes de l'extérieur. Son ambition est d'abord de rassembler les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/yougoslavie/#i_38539

Pour citer l’article

Emmanuelle CHAVENEAU, « ZAGREB », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 septembre 2017. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/zagreb/