OSIJEK

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La ville d'Osijek (Esseg en allemand, Eszék en hongrois) est située à l'extrémité est de la Slavonie, partie orientale de la Croatie, à quelque 210 kilomètres à l'est de Zagreb. C'est à la fois un port fluvial et un centre industriel et agricole baignés par la Drave.

Dans l'Antiquité romaine, le site de la ville était connu sous le nom de Mursa (qui fut le cadre d'une bataille sanglante en 351 entre l'empereur romain Constance II et l'usurpateur Magnence). Le nom Osijek apparaît dans les documents historiques dès 1196. Devenue très tôt un marché et un centre de transport fluvial de grande importance, la ville fut sous domination ottomane de 1526 à 1687. Au xixsiècle, une brasserie et une fabrique d'allumettes y furent implantées. Une grande partie de la ville a été détruite pendant le conflit entre les forces serbes et croates qui s'est déclenché après l'éclatement de la Yougoslavie au début des années 1990.

Port fluvial, Osijek est aussi au cœur d'un réseau de voies ferrées qui la relient aux régions balkaniques voisines et à la Hongrie. La ville haute, partie ancienne de la ville, se blottit autour de la forteresse. La ville basse, plus récente et résidentielle, se consacre au commerce. La production industrielle comprend du matériel électrique, du prêt-à-porter, des produits chimiques, du mobilier, des machines agricoles et de l'agroalimentaire. L'agriculture et l'élevage de la région produisent des céréales, des plantes fourragères, de la betterave à sucre, des bovins (vaches laitières) et des volailles. L'université Josej-Georg-Strossmayer (Josip-Juraj-Štrosmajer) fut fondée en 1975. La population d'Osijek était de 90 411 habitants en 2001.

—  Universalis

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 1 page

Classification

Les derniers événements

1er-23 décembre 1991 Yougoslavie – Croatie – Slovénie. Poursuite des combats malgré les efforts de médiation de la C.E.E. et de l'O.N.U.

Tandis que des affrontements meurtriers se déroulent en Slavonie occidentale, de violents tirs d'artillerie touchent les villes d'Osijek, dans l'Est, ainsi que le centre historique de Dubrovnik. L'U.N.E.S.C.O., qui a classé le port médiéval patrimoine culturel de l'humanité, et Bernard Kouchner pour la France, protestent contre ces attaques, tandis que les États-Unis annoncent des sanctions économiques à l'encontre des six républiques, se démarquant ainsi de la politique sélective de la C. […] Lire la suite

4-23 novembre 1991 Yougoslavie – Croatie – Slovénie. Intensification de la guerre civile et appel à une intervention de l'O.N.U.

L'offensive fédérale se porte, les jours suivants, sur la ville d'Osijek, au nord de la Slavonie. Le 23, un quatorzième accord de cessez-le-feu est conclu, à Genève, sous les auspices de l'O.N.U. Il prévoit l'envoi dès que possible d'une force de maintien de la paix des Nations unies. Une relative accalmie suit sa signature, sauf autour de la ville d'Osijek, toujours soumise au pilonnage de l'armée fédérale. […] Lire la suite

Pour citer l’article

« OSIJEK », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 08 août 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/osijek/