WITTEMBERG

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Wittemberg (aujourd'hui Lutherstadt Wittenberg) est citée pour la première fois en 1180, lorsque les Allemands, au cours du grand mouvement de colonisation vers l'Est, construisirent des châteaux pour consolider leur domination sur les peuples slaves. Le droit urbain fut conféré à la cité de Wittemberg en 1293. Sa situation géographique sur les bords de l'Elbe et les contreforts méridionaux du Fläming en faisaient un carrefour routier orienté vers le commerce. Son importance fut accrue lorsque, en 1422, l'Électeur de Saxe choisit la ville comme résidence. En accord avec le pape, ce dernier obtint, en 1502, la création d'une université. Ce fut un événement décisif. Martin Luther enseigna à partir de 1508 à l'université de Wittemberg dont la renommée était grande. Elle devait encore croître à partir du 31 octobre 1517, date à laquelle Martin Luther afficha ses quatre-vingt-quinze thèses sur la porte de la Schlosskirche. Parmi les amis de Luther, à Wittemberg, se trouvait Philippe Melanchthon, qui s'intéressa à la réforme des universités et des écoles. La première moitié du xvie siècle apporte ainsi à la ville une célébrité inattendue. C'est en 1547 qu'est signée à Wittemberg la capitulation par laquelle l'Électeur de Saxe Jean-Frédéric, l'un des chefs de la ligue de Smalkalde, défait par les troupes impériales à Mühlberg, renonce à la dignité électorale au profit de Maurice, membre de la branche albertine de Saxe. Avec le triomphe de la Réforme, le rôle de la ville diminue.

Allemagne : carte administrative

Allemagne : carte administrative

Carte

Carte administrative de l'Allemagne. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher l'atlas

Wittemberg fait partie des possessions prussiennes à partir de 1815. Son université est fusionnée avec celle de Halle, où a lieu le transfert. C'est le déclin sur le plan spirituel et intellectuel. Toutefois, sa situation sur l'Elbe lui vaut de devenir ville industrielle. Jusqu'en 1990, [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages


Écrit par :

  • : professeur à l'université de Metz, doyen honoraire de la faculté des lettres

Classification


Autres références

«  WITTEMBERG  » est également traité dans :

LUTHER MARTIN (1483-1546)

  • Écrit par 
  • Martin BRECHT, 
  • Pierre BÜHLER
  •  • 11 930 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « La découverte réformatrice et ses conséquences »  : […] Dans le cours de ce débat, la théologie de Luther évolua rapidement. Selon ses propres indications, il parvint en 1518, à force de réfléchir à Rom.  i , 17 (« le juste vit de la foi »), à sa découverte théologique décisive, à savoir que Dieu n'exige pas de l'homme la justice, mais l'octroie gratuitement au croyant dans le Christ. C'était là un renversement complet : désor […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/martin-luther/#i_39821

QUATRE-VINGT-QUINZE THÈSES (1517)

  • Écrit par 
  • Jacques-Noël PÉRÈS
  •  • 177 mots
  •  • 1 média

Dans une brève biographie de Luther qu'il rédige en 1546, Mélanchthon note l'affichage par celui-ci de 95 thèses contre les indulgences, qui sont un plaidoyer pour la grâce, laquelle seule peut provoquer en l'homme une pénitence salutaire. L'événement aurait eu lieu le 31 octobre 1517. Les thèses auraient été affichées sur la porte de l'église du château de Wittenberg, afin d'appeler à une dispute […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/quatre-vingt-quinze-theses/#i_39821

RÉFORME

  • Écrit par 
  • Bernard VOGLER
  •  • 8 459 mots
  •  • 3 médias

L'Église chrétienne d'Occident, qui a réussi à surmonter plusieurs hérésies au Moyen Âge, a vu au cours du xvi e  siècle, entre 1517 et 1570, de larges secteurs géographiques lui échapper définitivement, une opposition se créant ainsi entre l'Europe méditerranéenne, latine et romaine, et l'Europe protestante du Nord-Ouest et du Nord. Malgré le mai […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/reforme/#i_39821

SAXE (histoire)

  • Écrit par 
  • Klaus STOCK
  •  • 2 660 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « La Saxe électorale (XVe-XVIIe s.) »  : […] Bien que le margraviat de Meissen ait beaucoup souffert des guerres contre les hussites au temps de Frédéric le Querelleur (1381-1428), ces guerres entraînèrent un changement décisif. En 1423, pour remercier Frédéric de l'avoir soutenu contre les hussites, l'empereur l'investit de la dignité électorale en lui inféodant le duché de Saxe-Wittenberg, détenteur de celle-ci. Ce duché était redevenu fi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/saxe-histoire/#i_39821

Pour citer l’article

François REITEL, « WITTEMBERG », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 17 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/wittemberg/